EMMANUEL MACRON – "Il n'y a pas de plan B parce qu'il n'y a pas de planète B"

En ce qui concerne les accords de Paris sur le climat, on peut dire qu'il aura voulu entretenir le suspens… Pourtant le verdict est finalement tombé hier soir et Donald Trump a annoncé que l’heure était venue pour son pays de quitter cet accord.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Aux quatre coins de la planète mais aussi et surtout aux Etats-Unis, de New-York en passant par la Californie. Une partie de la population promettant que la résistance s’organiserait et qu’au niveau local les Américains travailleraient à rendre leur pays plus vert.

En France, la réplique d’Emmanuel Macron fut elle aussi directe. En Anglais, il n’a pas hésité à interpeller les Etats-Unis, reprenant de façon ironique et détournée l’ancien slogan de campagne de Trump, devenu : « Make our planet great again ! »

En tout cas, qu’ils le sachent, même si les Américains « ont tourné le dos au monde » la France ne leur « tournera pas le dos » a tenu à rappeler notre Président, invitant même les « scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs, citoyens engagés » à venir travailler chez nous et « avec nous, sur des solutions concrètes pour le climat ».

 

NC (www.lepetitjournal.com) vendredi 2 juin 2017. 

Lire aussi : Climat: Trump quitte l'accord de Paris, consternation à travers le monde
Climat: Macron refuse toute renégociation de l'accord de Paris et le dit à Trump

 
Français de l'étranger
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine