BIZUTAGE DANGEREUX EN BELGIQUE - Le député des Français du Bénélux s'indigne

Philip Cordery, député des Français du Benelux, s'est déclaré choqué et indigné par les conséquences du bizutage d’une jeune française, étudiante en 1ère année de vétérinaire à l’Université de Liège, tombée dans le coma lors d’une cérémonie d’intronisation étudiante.
Philip Cordery, qui s’est entretenu ce jour avec la famille de la victime, a transmis tous ses vœux de rétablissement à la jeune stéphanoise qui, après avoir frôlé la mort, se trouve heureusement aujourd’hui hors de danger.
Il s’agit d’un acte irresponsable et grave, perpétré en dehors de tout cadre universitaire, pour lequel les auteurs devront être sanctionnés pénalement.
Le député français a salué la fermeté du recteur de l’Université de Liège qui a, lui-même, qualifié cet acte de torture qui n’avait pas sa place dans l’université.
Sans vouloir remettre en cause la tradition belge des « baptêmes d’intégration », le député français appelle les autorités belges à la plus grande fermeté contre les actes de bizutage commis en dehors du cadre universitaire règlementé et qui n’ont comme seuls objectifs l’humiliation et la violence. « L'intégration dans une université ne peut se faire au détriment de la santé et de la dignité des nouveaux étudiants » a-t-il déclaré.
En France, la loi du 17 juin 1998 a fait du bizutage un délit, passible de 6 mois de prison et 7.500 euros d’amendes. Philip Cordery se rendra ce jeudi à Liège. Communiqué (www.lepetitjournal.com) lundi 30 septembre 2013

 
Français de l'étranger
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine