JEUX DE LA FRANCOPHONIE – Rencontre entre plus de 4.000 artistes et athlètes

Abidjan accueille à partir de vendredi 21 juillet la 8ème édition des Jeux de la Francophonie, qui s’achèvera à la fin du mois. Pour l’occasion près de 4.000 athlètes et artistes venus de 80 pays différents sont attendus. Ils s’affronteront aussi bien sportivement que culturellement.

Au programme de ces dix jours de compétition : de l’athlétisme, du basket-ball, de la lutte africaine mais aussi du hip-hop, de la jonglerie ou encore de la sculpture…

De nombreux sites ont été rénovés pour l’événement, comme le stade Felix-Houphouët Boigny ou le palais de la Culture.

Pourtant malgré les festivités, le climat reste tendu en Côte d’Ivoire. Depuis le début de l’année, le pays semble de plus en plus divisé et est en proie à de fréquentes mutineries…

D’après les déclarations au Monde Afrique de Robert Beugré Mambé, le ministre auprès du président de la République chargé des Jeux de la Francophonie « la sécurité des athlètes et des spectateurs est une préoccupation majeure pour nous. Le dispositif de sécurité a été renforcé, de manière visible. Tous les chantiers sont terminés, les délégations arrivent au fur et à mesure ».

NC (www.lepetitjournal.com) vendredi 21 juillet 2017.

SOFT POWER – La France, pays le plus influent du monde !

Quand on évoque le « soft power », ou la « puissance douce » d’une nation, on fait référence à ses capacités d’influence et de persuasion sur la scène internationale. On évalue son prestige et son rayonnement, ne prenant évidemment pas en compte sa force militaire (hard power) ou économique.

D’après une étude réalisée par l’Université de Californie du Sud en collaboration avec le cabinet de conseil en communication de Portland, la France serait cette année le pays le plus influent du monde !

Même si l’Hexagone a toujours figuré en bonne place du classement, c’est la toute première fois qu’elle arrive en tête.

L’élection en mai dernier d’Emmanuel Macron : centriste, pro-Européen et plus jeune Président élu de l’Histoire de France, expliquerait en partie comment le pays a réussi à passer de la 5ème à la 1ère place du podium en un an.

Cette élection a sans doute contribué à ce que la France soit mieux perçue à l’international.

Mais le très bon réseau diplomatique du pays, le fait qu’il reste également la première destination touristique mondiale malgré le contexte international actuel et les nombreux attentats perpétrés sur le territoire, contribuent aussi à son influence et son rayonnement.

N’oublions pas non plus que le Brexit et ensuite l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche ont bouleversé ce classement, l’America First du Président américain, minant tout le soft power de son pays, le faisant passer de la 1ère à la 3ème place du palmarès.

Pour tout savoir du classement vous pouvez vous rendre ici

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) vendredi 21 juillet 2017.

HUMOUR – Comment irriter les Européens en une seule phrase ?

Vous voulez savoir comment énerver un Européen en une phrase seulement ? Félicitations, vous êtes au bon endroit ! Et comme vous allez vite le constater il est plutôt facile de nous vexer sans qu’il n’y ait trop d’efforts à faire…

Sigmagfx a eu la bonne idée de publier sur Facebook une petite carte inspirée d’une conversation d’internautes sur Reddit.

Une vraie petite Bible à garder en tête lorsque vous traversez le vieux continent pendant vos vacances ! Avec ce genre d’approche, on vous garantit à coup sûr que vous vous ferez de nombreux amis !

Si vous êtes en Roumanie essayez donc par exemple de parler à quelques personnes en leur disant quel point vous adorez Budapest ! Ou alors dites à un Français que les vins américains sont bien meilleurs que les leurs. En Suisse n’oubliez pas de préciser que les chocolats belges sont les plus fins et les plus raffinés !...

En bref, que de jolis compliments, qu'on vous laisse découvrir sur cette carte : 

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) mardi 18 juillet 2017.

TOURISME – La France perd 1.3 million de touristes en 2016

Sur le plan touristique 2016 aura été une année difficile pour le tourisme dans l’Hexagone, meurtri en novembre 2015 par les attentats du Bataclan puis en juillet 2016 par ceux de Nice. Nombreux sont les touristes à avoir fait le choix de privilégier des destinations plus « sûres » pour leurs vacances.

La France aura donc accueilli 82.6 millions de touristes étrangers en 2016, contre 84.5 millions en 2O15.

Au niveau des recettes, ce sont 40 milliards d’euros qui ont été récoltés l’année dernière, contre 42 milliards en 2015.

Moins d’Européens et d’Asiatiques, mais plus d’Américains

D’après la Direction générale des entreprises (DGE) ce sont les touristes européens (-3.8%) ainsi que les touristes asiatiques qui auraient boudé la France. Ainsi la fréquentation des Japonais aurait chuté de 39.7%, et celle des Chinois de 8.7%. 

En revanche, les touristes américains sont venus en nombre. Ils sont 4.2 millions à avoir fait le déplacement dans notre pays en 2016. Leur fréquentation augmente donc de 15% ce qui atténue un peu les mauvais chiffres de l’année.

Mais qu’on se rassure, malgré ces chiffres en baisse la France reste quand même la première destination touristique au monde. Les Etats-Unis et l’Espagne talonnent toutefois l’Hexagone avec respectivement 77.5 et 68.2 millions de touristes en 2015. 2017 s’annonce meilleure pour la France et on attend une nette reprise de la fréquentation touristique. 

NC (www.lepetitjournal.com) vendredi 30 juin 2017.

FRANCE MÉDIA MONDE – Marie-Christine Saragosse reconduite à la tête du groupe audiovisuel

Présidente du groupe audiovisuel France Média Monde depuis octobre 2012, Marie-Christine Saragosse vient d’être reconduite à sa tête par le CSA. Elle sera donc prolongée pour 5 ans à partir du 5 octobre prochain.

Cette année, Mme Saragosse était la seule candidate à sa propre succession, aucun autre challenger ne s’étant présenté face à elle. D’après l’instance du CSA, cette situation est plutôt inhabituelle.

Avec des résultats d’audience significatifs et une « situation qui s’est significativement améliorée depuis 2012 » le bilan de Marie-Christine Saragosse a été unanimement salué. La nouvelle présidente a notamment pu vanter ses « méthodes participatives et collectives ».

Au cours de son prochain mandat, plusieurs chantiers attendront la nouvelle présidente. Elle devra notamment contribuer à faire rayonner une vision française de l’actualité dans le monde face à une montée du fondamentalisme…

NC (www.lepetitjournal.com) jeudi 29 juin 2017.

LITTÉRATURE – Dis moi dans quel pays tu vis, je te dirai quel est ton roman préféré !

Un internaute inspiré, utilisateur de Reddit et répondant au doux nom de Backforward24, a pris l’initiative de cartographier le monde à sa façon...

Au-dessus de chaque pays il a apposé une couverture de livre. Mais bien évidemment la couverture en question n’est jamais choisie au hasard.
En fonction de la popularité de l’ouvrage, et de la façon dont il a touché la population de tel ou tel pays, la couverture du livre se retrouve sur un pays spécifique.

Sur les Etats-Unis on retrouve donc le fameux roman d’Harper Lee, To kill a mocking bird (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur en français).

Albert Camus et son incontournable Étranger se retrouvent quand à eux sur l’Algérie, et en ce qui concerne la France c’est Le Comte de Monte Cristo qui s’est emparé d’elle. La Russie elle, est recouverte par Guerre et Paix

Les universitaires comme les utilisateurs de Reddit ont semblé très satisfaits de ce projet et ont pu aider Backforward24 en lui transmettant de précieux feedbacks, lui permettant d’améliorer sa cartographie. 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la liste en cliquant ici

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) mardi 13 juin 2017. 

PCF/FDG- Lettre au gouvernement sur les conditions du vote des Français de l'Etranger




Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères
Quai d'Orsay

Monsieur Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur
Place Beauvau

Paris, le 9 juin 2017

Messieurs les ministres,

Nous avons soumis nos candidatures dans plusieurs circonscriptions des Français-es établi-e-s hors de France aux élections Législatives dont le premier tour vient de se dérouler les 3 et 4 juin et nous souhaitons rendre compte du fort mécontentement de nos électrices et électeurs sur les conditions difficiles dans lesquelles ce scrutin s'est déroulé.

Personne ne peut, dans une démocratie, sortir d'une élection avec 19,5 % de participation en moyenne (- de 10 % dans certains endroits) sans se questionner sur les conditions requises pour garantir dorénavant de bonnes conditions de participation aux élections pour tous nos concitoyen- ne-s, y compris hors de France.

Premièrement, la suppression in extremis du vote électronique a constitué un obstacle à une plus large participation des électeurs aux scrutins présidentiel et législatives. Si nous ne contestons pas le risque de cyberattaque, nous pensons que le dispositif « restant » était insuffisant. Nous savons que cela résulte de coupes budgétaires, la Cour des comptes ayant vertement reproché le montant des dépenses du Quai d'Orsay à l'occasion des scrutins de 2012. Ces coupes ont pesé sur les services consulaires jusqu'à constituer de véritables entraves à l'exercice du droit de vote.

1.782.188 électeurs (au 1er janvier 2017) étaient appelés aux urnes mais, pour les Législatives, seuls 717 bureaux de votes regroupés en 450 sites – et c'est précisément le nombre et l'implantation de ces sites qui sont discutables – ont été mis à leur disposition.

De nombreux électeurs ont été obligés de se déplacer quelques fois sur de longues distances, à attendre 2, 3 ou 4 heures pour voter ; dans certains bureaux (par exemple dans la 1ere circonscription) des procurations ont été refusées alors qu'elles étaient valides. Certes le vote par correspondance était maintenu mais de nombreux électeurs dans les 3, 6e ou 8e circonscriptions n'ont tout simplement pas reçu comme il se devait les bulletins de vote des candidats communistes-Front de gauche alors qu'ils avaient été livrés en temps et en heure. En outre, plusieurs résidents français à l'étranger, par exemple dans la 3e circonscription, inscrits en temps et en heure pour le vote par correspondance (inscription attestée par les services consulaires eux-mêmes) n'ont jamais reçu l'ensemble du matériel spécifique (enveloppe bleue et enveloppe à adresser au consulat) pour pouvoir voter et se sont trouvés de fait contraints à l'abstention !

Deuxièmement, l'information aux Français-es s'établissant hors de France sur leurs droits civiques est largement insuffisante : nombre de nos concitoyens ne savaient pas qu'ils pouvaient voter au consulat pour ces Législatives ; d'autres, aussi nombreux, pensaient que le scrutin était le même jour que sur le territoire national, le 11 juin. Qui plus est, le trop court délai fixé entre la présidentielle et les législatives lié à l'inversion du calendrier électoral et l'organisation de ce premier tour en double différé pour les Français de l'étranger (2 jours différents selon les circonscriptions et à une semaine du vote sur le territoire national) nous paraissent injustifiables.

Troisièmement, les listes électorales consulaires de certains bureaux de vote de la 9e circonscription sont restées inaccessibles aux candidats sans que la raison n'en soit explicitée.

Quatrièmement, la taille des circonscriptions (de 2 à 49 pays selon les découpages) interdit de fait les partis et forces politiques ne disposant pas de revenus abondants de faire campagne. La carte de ces circonscriptions devrait être révisée et l’État devrait apporter un soutien financier à l'impression des professions de foi permettant l'expression publique la plus large et démocratique possible.

Enfin, cinquièmement, mais c'est sans doute le plus important sur le plan politique pour notre pays, notre démocratie, la République. Comment pouvez-vous justifier la publication des résultats le 5 juin, prenant ainsi la responsabilité d'influer sur le scrutin national du 11 juin ? Ces pratiques ne sont pas, de notre point de vue, acceptables au regard des droits des citoyen-ne-s de notre pays, des principes démocratiques et des lois de la République française. Nous vous remercions de l'attention portée à ce courrier que nous souhaitons rendre public car il nous paraît indispensable que ces questions fassent l'objet d'un grand débat démocratique dans notre pays et que ces conditions subies changent réellement.

Nous vous prions d'agréer, Messieurs les ministres, l'expression de nos salutations distinguées.
Maeva Durand (7e circonscription),
Anne Sabourin (8e circonscription),
Vincent Boulet (11e circonscription),
Lamine Camara (9e circonscription),
Alexis Duchesne (3e circonscription.

Communiqué (www.lepetitjournal.com) lundi 12 juin 2017

Lire aussi : TRIBUNE : LEGISLATIVES - De regrettables dysfonctionnements mettent la démocratie à mal

Français de l'étranger
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine