#MAVOIX – Un mouvement qui renouvelle la politique ?

Alors qu’en politique le « renouveau » semble être mis en exergue un peu partout en ce moment - renouveau des noms, des visages, des partis, ou des pratiques - il est un mouvement qui a l’air d’en avoir fait son crédo et qui bouscule les usages.

Il s’agit de #Mavoix, un collectif issu de la société civile né en 2015, au moment de la campagne des régionales. 

Son but ? Porter de nouvelles voix au Parlement, qui puissent développer une démocratie participative. « [Nous voulons] nous réapproprier ce lieu qu'est l'Assemblée Nationale, la maison du peuple, notre maison ».

Pratiquer une démocratie directe telle est l’enjeu du mouvement. Dans ce but, les candidats aux législatives, des volontaires tous formés en amont ont été tirés au sort, en interne !

S’ils sont élus, ces députés d’un nouveau genre « deviendront (des) facilitatrices et facilitateurs de démocratie, votant sur chaque loi, pendant 5 ans, comme les gens le décideront, à travers une plateforme numérique logiciel libre ». 

Le 6 mai dernier, tous les candidats aux législatives ont donc été tirés au sort en direct. La vidéo des ces investitures anticonformistes est d’ailleurs visible ici

Le collectif indique que cette campagne ne sera pour eux pas une campagne comme les autres. Non « pas une campagne de rue », mais plutôt une campagne « de réseaux internet et de bouche à oreille » qui souhaite s’adresser dans le monde entier à toutes les « diasporas françaises ».

Présents dans les 11 circonscriptions des Français de l’étranger les candidats du collectif #MAVOIX ont maintenant jusqu’au 3 ou 4 juin pour se faire connaître de leurs compatriotes.

Les candidats sont les suivants :

  • 1ère circo : Fanny ETTER
  • 2ème circo : Hai-Dang HA-THUC
  • 3ème circo : Cindy DEMICHEL 
  • 4ème circo : Yann PEREIRA 
  • 5ème circo : Venise JONNET 
  • 6ème circo : Pierre AUGUSTIN 
  • 7ème circo : Mélanie LEGRAND 
  • 8ème circo : Christophe CESETTI 
  • 9ème circo : Nathalie GOMEZ 
  • 10ème circo : Vincent FOURNERIE 
  • 11ème circo : Nicole FINAS-FILLON

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) jeudi 18 mai 2017.

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger 
FRANCE INSOUMISE - Les investitures à l'étranger

FRANCE INSOUMISE - Les investitures à l'étranger

Jean-Luc Mélenchon est arrivé en troisième position derrière Emmanuel Macron et François Fillon chez les Français de l'étranger. Les candidats des Français de l'étranger pour la France Insoumise parviendront-ils à obtenir un siège à l'Assemblée nationale ? En l'absence d'accord, il seront parfois opposé à des candidats du Parti Communiste.

A 44 ans, Clémentine Langlois s'est imposée au dernier moment dans la course aux investitures sur l'Amérique du nord. Entrepreneure dans le numérique, elle vit à Ottawa.

Sergio Coronado, député EELV sortant de l'Amérique latine, a reçu le soutien de la France Insoumise. Il avait appelé à voter Mélenchon dès le premier tour de la Présidentielle. 

A 42 ans, Olivier Tonneau se présente pour FI sur l'Europe du nord. Il est Maitre de conférence en lettres modernes au Homerton College de Cambridge depuis dix ans.

Sophie Rauszer se présente sur le Benelux, et François Ralle Andreoli en Espagne, avec également le soutien d'EELV. Emmanuelle Boudet, 30 ans, se présente sur la Suisse et le Liechtenstein. 

En Europe centrale et orientale, FI a investi Francois-Jerome Lallemand, 39 ans, qui réside à Hambourg depuis 2010. 
Patrice Finel, 65 ans, était chargé des questions africaines pour la campagne présidentielle de Jean-Luc Melenchon. Il est candidat au Maghreb/Afrique de l'ouest. William Gueraiche se présente sur l'Afrique de l'Est et le Moyen-Orient. Enfin, Dimitri Sawosik, résidant en Russie, a reçu l'investiture sur l'Asie/Océanie. 

Plus d'infos ici : https://legislatives2017.lafranceinsoumise.fr/departement/99

MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 17 mai 2017

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger

EELV - Les candidats écologistes pour les Français de l'étranger

Cinq femmes et 4 hommes portent les valeurs de l'écologie et sont soutenus par EELV dans les circonscriptions des Français de l'étranger, avec comme chef de file Sergio Coronado.
A 47 ans, sous la bannière commune EELV et France Insoumise, Sergio Coronado se présente en effet pour une deuxième législature en Amérique Latine. Né au Chili, ayant fui la dictature de Pinochet avec sa famille, il est arrivé en France à 12 ans et en a acquis la nationalité en 1994. Il a rejoint Le Verts en 1998, et a été, entre autres, porte parole d'Eva Joly pour la campagne présidentielle en 2012. Elu député en 2012, Sergio Coronado a rendu publique son homosexualité ; il a d'ailleurs été un des avocats les plus actifs de la Loi Taubira sur "le mariage pour tous" à l'Assemblée. Pour la Présidentielle, le député a contesté l'accord entre Yannick Jadot et Benoit Hamon et a choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon. Entre les deux tours, il a appelé à voter Emmanuel Macron (Voir nos articles sur Sergio Coronado).

Jocelyne Le Boulicaut est candidate en Amérique du nord. 

Dans la 3ème circonscription, Karine Daudicourt, conseillère consulaire EELV pour l'Europe du nord, résidant à Londres, est investie.  

Dans la 4e circonscription, c'est Perrine Ledan, journaliste et historienne de formation, basée à Bruxelles depuis 15 ans. Elle est conseillère communale à Uccle dans le groupe Ecolo, et déléguée consulaire EELV pour la Belgique.

François Ralle-Andréoli, normalien agrégé d'histoire, professeur au Lycée français de Madrid, est établi en Espagne depuis très longtemps. Elu conseiller consulaire sur la liste du Front de gauche, membre du mouvement citoyen Agissons Ensemble, il est soutenu par Europe Ecologie Les Verts mais aussi par la France Insoumise.

Arrivé à Genève à l'âge de deux ans, Jean Rossiaud est un chercheur en sciences humaines et sociales, consultant en politiques publiques et en stratégie politique. Il a été élu en mai 2013, lors du Conseil du Parti vert européen de Madrid, comme l’un de ces trois représentants européens à la Coordination mondiale des Partis verts. Il est aussi conseiller municipal de la ville de Genève. Il se présente sur la 6e circonscription. 


Ana Deparnay-Grunenberg, 41 ans, est investie en Europe de l'est par EELV. Née à Berlin d'une mère française et d'un père suisse alémanique, elle est établie à Stuttgart depuis 15 ans. Auto-entrepreneuse, elle est "active dans l’éducation au développement durable et accompagne des processus de changement de groupes ou individuel entre-autre par des méthodes d’écopsychologie". Depuis  8 ans elle est également très engagée politiquement et élue pour les GRÜNEN au niveau de l’agglomération de Stuttgart dont elle préside depuis 2 ans le groupe « vert ». Elle est aussi déléguée consulaire pour EELV. Elle a fait connaître son soutien à Emmanuel Macron avant la Présidentielle.  

Nil Delahayenée à Paris, d’une mère turque et d’un père français, réside à Istanbul. Elle a travaillé pendant deux ans dans l’agence des Nations Unies pour les migrations, l’OIM. "Affectée par la répression contre le mouvement de Gezi, je me suis décidée à agir plus contre toutes les formes de violences." Elle a fondé BoMoVu (Association pour l’autonomisation sociale par le sport et le mouvement du corps) "qui défend le droit à l’intégrité physique pour les victimes de discrimination grâce aux sports". Elle est candidate sur la 8e circonscription.

Yan Roustan, 31 ans, "bénéficie d’un solide parcours personnel et professionnel, que l’on peut qualifier d’atypique, et qui m’a vu évoluer de l’industrie française à la gestion de projet au Burkina Faso, en passant par l’enseignement et l’organisation d’évènements culturels…" Il se présente sur la 9e circonscription Afrique de l'Ouest, Maghreb. 

MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 17 mai 2017

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger

COMMUNIQUÉ SNES-FSU et SNEP-FSU - L'enseignement du français à l'étranger menacé

Le réseau des 494 établissements de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) propose un enseignement conforme aux programmes de l’Éducation nationale et permet à ses élèves d'être scolarisés de la maternelle au baccalauréat. Ces établissements, vecteurs de la culture française, sont souvent mis en avant par les différents gouvernements qui se succèdent. 

Or les syndicats de la FSU dénoncent régulièrement les difficultés liées à la question des détachements de professeurs titulaires dans le réseau. Suite notamment à leur action, le ministère de l’Éducation nationale a, en février dernier, validé l’ensemble des renouvellements de détachement qui étaient bloqués pour le premier degré.

Le problème se pose à nouveau maintenant pour les deux degrés, primaire et secondaire, car des personnels titulaires sont sanctionnés par des refus de détachement sur un poste qui leur est proposé dans le réseau. Certains de ces collègues sont des titulaires déjà installés physiquement avec leurs familles dans les pays. D'autres sont d'anciens recrutés locaux contractuels, lauréats de concours, et se voient refuser leur détachement par le ministère de l’Éducation nationale alors qu’ils ont obtenu un poste dans l'établissement où ils étaient contractuels. Le refus de détachement de ces personnels est un frein incompréhensible à la formation et à la passation des concours du MEN, pourtant encouragées logiquement par le même ministère.
 
Pour tous ces cas, malgré leurs interventions multiples le SNES-FSU, le SNEP-FSU et le SNUipp-FSU n’ont, à ce jour, pas obtenu de solution acceptable. C'est pourquoi les syndicats de la FSU appellent à la grève cette semaine dans l’ensemble du réseau AEFE et les personnels demandent qu’un terme soit mis à ces blocages. 

Au-delà des cas individuels parfois dramatiques, c’est l’ensemble du fonctionnement de l’enseignement français à l’étranger qui est mis en péril. Au niveau de l’établissement public AEFE en particulier, nous dénonçons une totale instabilité, qui s’ajoute à une menace sans cesse répétée sur la position administrative légitime de détachement dans leurs emplois des personnels résidents.
COMMUNIQUÉ SNES-FSU et SNEP-FSU (www.lepetitjournal.com) vendredi 12 mai 2017

INVESTITURES LA REPUBLIQUE EN MARCHE – Les candidats des Français de l’étranger

Pour 577 sièges à l'assemblée nationale, le mouvement En Marche a reçu 19.000 dossiers de candidature depuis le 19 janvier (sans compter quelques milliers ces derniers jours, après la victoire d’Emmanuel Macron). Cinq critères avaient été définis par les équipes d’Emmanuel Macron : « renouvellement, parité, probité, pluralisme politique, cohérence ».

Sur les 11 circonscriptions des Français de l’étranger, 10 candidats ont d’ores et déjà été désignés (5 femmes et 5 hommes).

FRANCAIS DE L'ETRANGER 1, Rolland LESCURE

FRANCAIS DE L'ETRANGER 2, Paola FORTEZA

FRANCAIS DE L'ETRANGER 4, Pieyre Alexandre ANGLADE

FRANCAIS DE L'ETRANGER 5, Samantha CAZEBONNE

FRANCAIS DE L'ETRANGER 6, Joachim SON FORGET

FRANCAIS DE L'ETRANGER 7, Frédéric PETIT

FRANCAIS DE L'ETRANGER 8, Florence DRORY

FRANCAIS DE L'ETRANGER 9, Leila AICHI et non Augustin AUGIER comme annoncé dans un premier temps

FRANCAIS DE L'ETRANGER 10, Amal Amélia LAKRAFI

FRANCAIS DE L'ETRANGER 11, Anne GENETET

 
Nous vous présenterons plus en détail ces candidats très prochainement.
Retrouvez les circonscriptions de l’étranger en cliquant ici, et l’ensemble des candidats en cliquant sur votre circonscription.

MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 11 mai 2017 

Lire aussi : FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
UPR - 11 candidats investis à l'étranger

 

UPR - 11 candidats investis à l'étranger

L'Union populaire républicaine a été représentée à la Présidentielle par François Asselineau qui a reçu 1% des suffrages exprimés par les Français de l'étranger. Ce parti revendique un nombre important d'adhérents à l'étranger (près de 1500 à ce jour soit plus de 6% des adhérents) et est présent dans 104 pays. 
Il présente un candidat dans chaque 
circonscription de l'étranger : 

1ere circo : Christine AGATHON-BURTON
2e: Jean-Philippe Noël
3e : Pierre-Alexandre GREIL
4e: Olivier RASSON
5e : Olivia THOLANCE
6e : Vincent SOUCHAUD
7e : Pierre ROMMEVEAUX
8e : David ACUNZO
9: Mathilde DARRAS
10e : Noémie POTIER
11e: Rong TRINH

Retrouvez les circonscriptions de l’étranger en cliquant ici, et l’ensemble des candidats en cliquant sur votre circonscription.

MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 11 mai 2017 

Lire aussi : FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Les Républicains ont choisi leurs candidats aux Législatives
LEGISLATIVES - Le point sur les investitures PS à l'étranger
LÉGISLATIVES – Le Front National dévoile ses candidats investis à l’étranger
INVESTITURES LA REPUBLIQUE EN MARCHE – Les candidats des Français de l’étranger

LYCÉES FRANÇAIS - Communiqué du Sgen-CFDT sur la multiplication des refus de détachement sur des postes à l'étranger

Le syndicat Sgen-CFDT étranger se mobilise au sujet de la situation induite par la multiplication des refus de détachement sur des postes à l'étranger. 
Voici la lettre adressée à la directrice générale des Ressources humaines de l'éducation nationale envoyée le 6 mai 2017 :  

Objet : pour la fin des refus de détachement sur des postes à l’étranger

Madame la directrice générale,

Le combat syndical mené en début d’année a permis aux collègues exerçant à l’étranger et en renouvellement de détachement d’obtenir une réponse favorable à leur demande.

Cependant, la question des refus de détachement reste entière et le bilan s’alourdit jour après jour : nombreux sont les collègues dont le projet professionnel de mobilité à l’étranger ne peut aboutir parce que leur administration s’y oppose.

DES REFUS DE DÉTACHEMENT QUI AFFECTENT LES RÉSEAUX DE L’ÉTRANGER

Cette situation affecte le fonctionnement des différents réseaux de l’étranger pour lesquels la contribution du MENESR, par l’apport indispensable de personnels formés, était un acquis. Le Sgen- CFDT de l’étranger demande instamment que le ministère revoie sa copie : l’enseignement français à l’étranger doit être considéré pour ce qu’il est, une mission de service public, et par conséquent bénéficier des moyens matériels et humains nécessaires.

DES REFUS DE DÉTACHEMENT QUI AFFECTENT LES AGENTS

Cette situation affecte la trajectoire professionnelle des agents mais aussi leur situation familiale quand les refus de détachement touchent des lauréats de concours ex-recrutés locaux du réseau AEFE ou bien des titulaires non-résidents placés en disponibilité.

Le Sgen-CFDT de l’étranger demande que le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mette immédiatement fin aux blocages qu’il crée pour permettre :

- la mobilité des agents nouvellement recrutés eu égard à la qualité de leur dossier ;
- la mobilité de poste à poste à l’étranger ;
- la résidentialisation à l’AEFE dès la titularisation des agents lauréats de concours ex-recrutés locaux ;
- la résidentialisation à l’AEFE des agents vivant à l’étranger et placés en disponibilité. 

Le Sgen-CFDT de l’étranger dénonce avec fermeté une situation intolérable pour le dispositif des établissements d’enseignement français à l’étranger homologués, qu’il s’agit de préserver, et pour les agents qui le font vivre.

Sur ce dernier point, le Sgen-CFDT demande, dans l’attente d’un réexamen de fond du cadre des détachements des personnels fonctionnaires du MENESR auprès de ces établissements qu’il appelle de ses vœux, que soit mis fin sans délai à la politique désastreuse de refus de détachement. Il invite dans l’immédiat le ministère à donner instruction aux recteurs et aux directeurs académiques de réexaminer avec bienveillance les demandes ayant reçu une fin de non-recevoir.

Nous vous prions de recevoir, madame la directrice générale, l’assurance de nos respectueuses salutations.

Pour le Sgen-CFDT de l’étranger,

Alain Schneider, secrétaire général 

Communiqué (www.lepetitjournal.com) jeudi 11 mai 2017

Français de l'étranger

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Une internationale

FORUM EXPAT 2017 – ‘’L’Amérique du Nord à l’honneur cette année’’

Les 30 et 31 mai prochains, la Cité de la Mode et du Design à Paris, s’apprête à accueillir la 5ème édition du salon Forum Expat. Événement de référence, le forum est aujourd’hui la plus grande manifestation française consacrée à la mobilité internationale. Entre « 6.000 et 8.000 personnes » y sont attendues cette année. Cyril Gardère, directeur délégué en charge des salons pour le Groupe Le Monde nous en dit plus sur cette nouvelle édition. 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine