PEC – Thierry Mariani "Les expatriés toujours dans le viseur du gouvernement"

Ce jeudi, le député (UMP) de la 11ème circonscription des Français de l’étranger, Thierry Mariani, s’indigne dans un communiqué de la politique du gouvernement de gauche quant aux expatriés Français

En juillet dernier, Thierry Mariani était intervenu lors du débat sur le projet de loi de finances rectificatives pour s’opposer à la suppression de la prise en charge (PEC) des frais de scolarité pour les élèves français inscrits au sein des lycées français à l’étranger. Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, s’était alors engagé à ce que l’intégralité des crédits de la PEC soit maintenue dans le budget en faveur de la scolarité des Français de l’étranger. Ce qui nous avait été confirmé par Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée en charge des Français de l'étranger.

Depuis, le projet de loi des finances 2013 a été présenté au Conseil des ministres – le 28 septembre – et prévoit que sur la totalité des sommes allouées à la PEC,( soit près de 32 millions d'euros), seule la moitié ne soit redistribuée en 2013. A ce titre, le député évoque donc le "mensonge" de Jéröme Cahuzac, et ajoute : "Au-delà de ce mensonge, le constat est simple : d’une part, c’est la fin de la gratuité pour tous les élèves français scolarisés à l’étranger, et d’autre part, ce sont 15 millions d’euros de moins alloués aux bourses par rapport à ce qui avait été annoncé en juillet..." Des propos qui ne sont pas sans rappeler l'indignation que la sénatrice (UMP) Joëlle Garriaud Maylam avait manifesté sur ce sujet.

Le 3 octobre déjà, nous avions réalisé un rapide calcul, qui montrait en effet que 23 millions d'euros de crédits (15 en 2013 et 8 en 2014) ne seraient pas reventilés sur les bourses.

Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) jeudi 25 octobre 2012

Lire aussi

PEC/BOURSES – La transition en chiffres

PEC/BUDGET 2013 – J. Garriaud-Maylam : « Drôle de manière de donner la priorité à l’éducation ! »

VIDEO - Thierry Mariani interroge Hélène Conway sur la fin de la PEC

ENTRETIEN - Hélène Conway-Mouret : "Il s'agit de planifier l'avenir"

Français de l'étranger
A la une

IDEES CADEAUX - Christmas is coming !

Vous n'avez rien prévu pour vos cadeaux de Noël ? Que ce soit pour vos enfants mais aussi pour votre conjoint(e) et proches ? Pas de panique ! lepetitjournal.com vous aide à garnir la hotte du Père Noël.
France/Monde
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Appel à candidatures

Vous résidez à l'étranger? Vous avez un parcours hors du commun? Le 17 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Mathias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez !
Expat
Expat - Emploi

FRANÇAIS À L'ÉTRANGER – Quand les entreprises protègent leurs salariés

Certains travaillent au large du Libéria sur des plateformes pétrolières, d’autres sont basés en Afghanistan pour le compte d’ONG ou encore dans des zones reculées de l’Inde pour gérer l’exploitation de centres de production. Tous sont des expatriés. Ils vivent dans des situations parfois extrêmes. Leurs employeurs en sont conscients et bien souvent font appel à des prestataires extérieurs pour assurer leur sécurité. Rencontre avec International SOS & Control Risks
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2015. La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, attendue début 2015, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Francophonie

FRANCOPHONIE – LE XVe Sommet à Dakar

Le 15e Sommet de la Francophonie se déroule à Dakar du 29 au 30 novembre. Les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF se réunissent pour définir les prochaines orientations de la Francophonie, statuer sur l’admission de nouveaux pays membres et élire le prochain Secrétaire général de la Francophonie. Invité de France 24, RFI et TV5 Monde, François Hollande a tenu à rappeler que la France était "au service de la francophonie".