PEC/ BUDGET 2013 - J. Garriaud-Maylam : "Drôle de manière de donner la priorité à l’éducation !"

Dans un billet publié sur son blog, Joëlle Garriaud-Maylam (UMP), sénatrice des Français de l’étranger, dénonce le projet de loi de finances 2013. La sénatrice s’étonne que le texte ne prévoie pas que l’intégralité des sommes économisées suite à la suppression de la PEC soit réallouée aux bourses scolaires attribuées dans les écoles françaises à l’étranger.

 

Suppression de la PEC

(Lycée français de Bangkok) Entérinée fin juillet 2012 , la suppression de la prise en charge des frais de scolarité pour les Français de l’étranger avait provoqué de vifs débats au sein des communautés expatriées et  des parlementaires représentant les Français établis hors de France. Jugée "inégalitaire", "injuste", la PEC avait alors été supprimée au profit d’une meilleure répartition du budget sous la forme de bourses, attribuées aux Français de l’étranger.

"Les sommes donc qui seront économisées par l'abandon de la règle de la gratuité seront entièrement investies pour le mécanisme des bourses".

François Hollande l’avait bien précisé  lors d’une allocution devant les Français de Londres, le 10 juillet dernier : "Mais si nous ne voulons pas un système fondé sur la gratuité indifférenciée, nous devons mettre en place à travers les économies que nous pourrons dégager, un mécanisme de bourses, meilleur qu'aujourd'hui pour qu'il n'y ait aucune inégalité. Les sommes donc qui seront économisées par l'abandon de la règle de la gratuité seront entièrement investies pour le mécanisme des bourses". L’intégralité des économies réalisées devait donc être réallouée aux bourses. La sénatrice en conclue donc sur son blog : "Encore une fois, les promesses sont remises aux calendes grecques, le projet de budget annonçant « un redéploiement intégral » pour… 2015".

"Il ne s’agit pas de réaliser des économies"

Dans un entretien accordé à notre rédaction internationale, Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée en charge des Français de l’étranger, avait elle aussi démenti le souhait de faire des économies grâce à la suppression de la PEC. Elle avait ainsi insisté : "Il ne s’agit donc pas de réaliser des économies mais d’aider ceux qui en ont le plus besoin".

Or, le projet de  loi de finances 2013 est clair à ce sujet : Sur les 31,9 millions d'euros que coûtait la PEC à l'Etat, seuls 16,7 millions d'euros seront redistribués vers le programme de bourses – à peine plus de la moitié. Si le projet de loi stipule que le montant sera progressif jusqu’à 2015, la redistribution initiale prévoyait que la totalité des économies soit réallouée à ce programme. "Drôle de manière de donner la priorité à l’éducation !" a ironisé la sénatrice.

Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mardi 2 octobre 2012

A lire aussi

ENTRETIEN – Hélène Conway-Mouret: "Il s'agit de planifier l'avenir »

ENTRETIEN – François Hollande et les Français de l’étranger

QUI A DIT ? – « aucun élève ne sera déscolarisé en raison de la suppression de la PEC

ENSEIGNEMENT – La suppression de la PEC fait grincer des dents

Pour en savoir plus

Allocution de François Hollande devant les Français de Londres – 10 juillet 2012

 

 

Français de l'étranger
A la une

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
France/Monde
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie