ON A TESTE POUR VOUS – Le Forum V.I.E du 16 octobre

Mardi 16 octobre dernier, Ubifrance (agence qui accompagne les entreprises françaises dans le développement à l'export) organisait le forum V.I.E à l’espace Charenton, pour la 13ème édition. Près de 2 000 candidats sélectionnés se sont déplacés pour tenter de décrocher le Graal : un contrat de volontariat international en entreprise (V.I.E).

Ils étaient près de 2000 à franchir les portes de l’espace Charenton. Tous portent un tailleur ou un costard ; tous se sont déplacés avec une dizaine de CV sur eux. Leur objectif : décrocher un contrat de V.I.E, pour partir travailler à l’étranger. Après avoir été sélectionnés par Ubifrance, ils viennent vendre leur parcours et leur profil.

Des entreprises prestigieuses…

Sur place, 38 entreprises sont présentes, pour auditionner et sélectionner des candidats aux postes à pourvoir. Parmi elles, BNP Paribas, Bouygues Construction, GDF, Orange, PSA Peugeot Citroën, Saint Gobain ou encore la Société Générale… de très grands groupes donc, qui constituent un tiers des entreprises qui emploient les V.I.E, mais en embauchent les deux tiers. Chaque entreprise bénéficie d’une fiche de description dans le livret de la journée, et y expose le type de missions qu’elle propose. A titre d’exemple, L’Oréal proposait des missions en marketing, finance, business development, Ressources humaines, opérations, ou en recherche et innovation.

... pour des candidats diplômés

La majorité des candidats présents sont diplômés d’une école de commerce ou d’ingénieur, et ont déjà vécu à l’étranger pour un échange universitaire.

Pierre, 25 ans, souhaiterait partir travailler en Allemagne. Ingénieur de formation, il a vécu en Espagne et en Allemagne pour ses études.Tristan, 25 ans également, est quant à lui diplômé d’une école de commerce, et a vécu à Dublin ainsi qu’en Chine. Il souhaite travailler dans un pays anglophone, mais n’émet pas de préférence particulière : il prendra ce qu’on lui offre !

Tous deux considèrent le V.I.E comme la voie idéale pour s’expatrier à leur âge, parce qu’il permet de travailler dans conditions contractuelles idéales. Tous deux, aussi, sont venus avec une dizaine de CV sur eux pour optimiser leurs changes de décrocher un V.I.E.

Sur place : Passeport Avenir et le Club V.I.E

(Sebastien Lailheugue, Responsable des programmes chez Passeport Avenir)

D’autres associations étaient présentes sur place. Passeport Avenir, association fondée par SFR en 2005, favorise l’insertion des jeunes issus de milieux modestes dans les filières dites d’excellence, du système – unique – français. Depuis deux ans, en association avec Ubifrance, Passeport avenir propose à ces jeunes de les encadrer (tutorat collectif et individuel, cours de langues, simulations d’entretiens…) pour qu’ils décrochent un V.I.E : Retours d’expérience, et networking, tous les moyens sont bons pour leur donner leur chance. Chaque année, 15 à 30 candidats sont sélectionnés pour participer au forum V.I.E.

Plus d’informations sur le site officiel

Le Club V.I.E était lui aussi présent sur le forum. Créé en 2006, le club fédère et entretient le réseau d’anciens V.I.E / V.I.A, VSN et CSN (anciens V.I.E / V.I.A, ndlr): près de 2 000 membres actifs constituent le réseau et échangent leurs propres expériences. Une vingtaine de clubs V.I.E est ouverte à travers le monde, et propose à ses membres des rencontres professionnelles avec ses partenaires, des afterworks (le dernier s’est déroulé le 17 octobre dernier) et du partage. Véritable "club", ce réseau fonctionne sous le signe de la solidarité et de l’entraide.(Thibaut de La Bouvrie, Trésorier du Club V.I.E)

Plus d’informations sur le site officiel

Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mercredi 24 octobre 2012

Expat & Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite…

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je…

ROUMANIE - Oubliez les préjugés !

Le W Project s'est penché sur un pays qui cristallise l'opinion en métropole, et qui ne laisse pas ou peu de place à la curiosité de nos compatriotes. Ce pays, c'est la Roumanie, une vraie terre…
A la une
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie