Annuaire des coachs
Expat & Coaching

B. FOUQUOIRE - L’avenir du télétravail est-il à l’étranger ?

S’il peine à s’imposer en Europe et même aux Etats Unis, le télétravail se développe remarquablement dans les pays émergents. Pourquoi cette timidité des occidentaux ? Et si l’expatriation montrait la voie ? Pour les professionnels nomades, le travail à distance fait partie du quotidien; il est aussi adapté à ceux et celles qui veulent éviter que leur carrière se dissolve dans la mobilité.

Selon une étude Ipsos Reuters, réalisée en Octobre 2011 dans 24 pays auprès d’un échantillon de 11383 personnes disposant à leur travail d’une connexion informatique, le télétravail concernerait 17 % des salariés « connectés », 7% télétravaillant tous les jours, les autres le faisant de manière régulière.

Les pays émergents, champions du télétravail

Surprise, c’est dans les pays émergents que la proportion des télétravailleurs est la plus forte :  27% au Moyen-Orient -Afrique, 25% en Amérique latine, 24% en Asie-Pacifique, mais seulement 9% en Amérique du Nord (Etats Unis, Canada) et en Europe (7% en France). Les champions du télétravail sont  l’Inde (56%), l’Indonésie (34%), le Mexique (30%), l’Argentine (29%), L’Afrique du Sud (28%) et la Turquie (27%). Les lanternes rouges sont la Hongrie (3%), l’Allemagne (5%), la Suède (6%), la France et l’Italie (7%) et le Canada (8%).

Les vertus du télétravail: équilibre et performance

34% des personnes interrogées indiquent qu’elles télétravailleraient volontiers à plein temps si elles en avaient la possibilité. Parmi les points positifs, une très forte majorité (83%) pense que le télétravail permettrait aux femmes de talents de ne pas interrompre temporairement leur carrière pour élever les enfants. Les télétravailleurs perdant moins de temps dans les transports, ils seraient aussi moins stressés. Le télétravail permettrait de maintenir un meilleur équilibre entre travail et famille. Enfin, pour 2 personnes sur 3, le télétravail irait dans le sens d’une plus grande productivité dès lors qu’il permet au télétravailleur de travailler quand son attention est (la) plus forte, et qu’il lui donne un plus grand contrôle sur son travail.

Ses périls: confusion des genres et isolement

62% des personnes interrogées  admettent que le fait de ne pas voir ses collègues de manière régulière peut provoquer un sentiment d’isolement, que le télétravail peut avoir un impact négatif sur les perspectives de promotion et qu’il peut être source de tension, dans le foyer, lorsque les frontières entre famille et travail ne sont pas clairement délimitées. Par ailleurs, un tiers des personnes considèrent que les télétravailleurs ont tendance à être moins productifs du fait du manque de supervision et des risques de distraction familiale.

A l’international, le télétravail est le quotidien du manager

A l’international, le travail à distance fait partie du quotidien des professionnels nomades, qu’il s’agisse de l’expatrié envoyé par son entreprise pour ouvrir un nouveau bureau à l’étranger ou du manager d’équipes dispersées. L’expatrié fraichement débarqué qui démarre l’activité de son entreprise à partir de son domicile est un télétravailleur comme les autres. Il peut varier son organisation, travailler depuis une plateforme inter-entreprises ou louer un bureau. Il partage avec les autres travailleurs l’expérience d’un certain isolement. Il communique à distance avec le siège et ses équipes. Il utilise pour ce faire l’ensemble des moyens techniques de son entreprise (mail, intranet, groupware…) et ceux du grand public (skype,..).

Pour celui qui gère des équipes dispersées, la réalité du travail à distance est encore plus marquée, car il s’agit de réaliser des actes de management qu’on avait l’habitude de faire à son bureau, en vis-à-vis, et qu’il faut désormais envisager en étant soi-même en constante mobilité et en relation avec des personnes, télétravailleurs ou non, situées elles-mêmes dans des sites éloignés.

Le télétravail au cœur des carrières nomades

Le télétravail s’avère encore une solution adaptée à ceux et celles qui, partenaires de l’expatriation, ont le souci de maintenir le tempo d’une carrière active malgré les contraintes du pays ou la fréquence de leurs mobilités. Il peut être mis en œuvre en situation de salariat ou dans le cadre d’une activité freelance. Dans le premier cas, il s’agit de convaincre un employeur de réaliser à distance ce que l’on faisait dans l’un des bureaux de l’entreprise. Comme prestataire de services, c’est la possibilité d’élargir son champ d’activité, de travailler en lien avec son pays d’origine ou, en réseau, sur une base internationale.

Certes le télétravail a ses contraintes et ses périls. Il est tout aussi vrai que certaines activités se prêtent mal au travail à distance. Mais à une époque où l’on est capable de réaliser des opérations à cœur ouvert entre la France et les Etats-Unis, la liste des opportunités de travail à distance s’allonge : du graphisme au secrétariat en passant par la comptabilité. Ce n’est pas la distance qui est une contrainte, ce sont les états d’esprit. Si les évolutions à domicile restent lentes, pourquoi ne pas les accélérer à l’étranger, où le champ des possibles est plus ouvert.

Bertrand Fouquoire / coach certifié (CESA-HEC), consultant - (www.lepetitjournal.com) - Mercredi 31 octobre 2012


Bertrand Fouquoire 

Ancien DRH basé à Singapour, Bertrand Fouquoire est consultant RH et coach chez Equipaje RH Nomades où Il aide les personnes et les entreprises à intégrer l’impact de la mobilité dans la gestion de carrière, les pratiques de management et le développement des organisations. Son site : www.equipaje.fr

Consultez sa présentation complète et retrouvez l'ensemble de ses articles

Retrouvez plus d'informations sur son site internet www.equipaje.fr

Expat & Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

W PROJECT - L’Argentine, entreprendre en crise ?

Le plus européen des pays d’Amérique du Sud jouit d’une véritable côte dans l’imaginaire occidental. Qualité de vie, bonne chère, paysages exceptionnels, culture, l’Argentine attire ! Pourtant la…

COACHING - Aller au bout ses envies

"Pas question !" Henri François, 43 ans, est directeur commercial dans une entreprise d’informatique de Toronto au Canada. Son contrat de trois ans expire dans quelques mois. Il se retrouvera alors…
Offres d'emploi
A la une
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.