JOB - Devenir au-pair à Londres : mode d’emploi

 

 

Vous êtes jeune, avez envie d’élargir vos horizons, de découvrir une autre culture et parler une autre langue ? Que ce soit pour une année de sabbatique, un semestre de césure ou pour peaufiner votre anglais, devenir au-pair peut-être la solution idéale. Préparer son séjour est indispensable, savoir quelles tâches vous incomberont et vers quelles structures vous adresser… voici tout un éventail d’informations précieuses réunies par la rédaction.

 

Quels critères pour devenir Au-pair à Londres ? 

Contrairement à la France, le Royaume-Uni n’a plus de programme officiel pour les au-pairs. Mais un accord européen sur le placement d’au-pairs, conclu en 1969, permet une mobilité des jeunes vers le Royaume-Uni malgré tout. Que vous soyez ressortissant de l’UE ou non, le régime et les conditions varient. Ainsi, en tant qu’européen, pour être Au-pair, il est recommandé d’avoir entre 17 et 30 ans, d’être célibataire et sans enfant et de disposer de ressources financières suffisantes (ce sont les conditions classiques de la liberté de circulation dans l’UE). Les pays concernés sont donc les 28 membres (oui le Royaume-Uni y figure toujours) mais aussi l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Si vous n’êtes pas ressortissant de l’UE, il faut demander un visa de niveau 5 « Tier 5 (Youth Mobility Scheme) Visa ». 

Les agences de placement : une jungle administrative

Les agences de placement classiques sont la voie royale pour trouver une famille d’accueil. Il en existe des deux côtés de la Manche. En France, l’UFAAP (Union française des agences Au-pair) regroupe une douzaine d’agences de placement françaises agréées. Londres regorge également d’agences spécialisées. Elles sont solidement ancrées dans la capitale, connaissent la ville et sont en contact direct et physique avec les potentielles familles d’accueil. Au Royaume-Uni, c’est la BAPAA (British Au-pair Agencies Association) qui recense les agences agréées. « L’avantage, c’est qu’elles font tout le travail à votre place » explique Mark Banin directeur de l’agence Hampstead AuPair, très sérieuse et recommandée par de nombreux contacts de notre journal. Elles reçoivent les candidatures, les étudient et les filtrent. Elles vérifient votre certificat médical afin de s’assurer que vous êtes en bonne santé physique et mentale. Un casier judiciaire (vierge cela va sans dire) peut vous être demandé. Les agences connaissent les familles et s’assurent de ne pas envoyer leurs Au-pairs dans des familles « à risque ». Elles fournissent également un meilleur suivi des au-pairs une fois placés, avec des correspondants locaux sur place et prêts à réagir en cas de pépins. Mais la qualité a un prix : il faut compter entre £100 et £400 pour les frais de dossier. 

>> Lire la suite sur notre édition de Londres

 
Expat & Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".

JOB - Devenir au-pair à Londres : mode d’emploi

Vous êtes jeune, avez envie d’élargir vos horizons, de découvrir une autre culture et parler une autre langue ? Que ce soit pour une année sabbatique, un semestre de césure ou pour peaufiner votre…

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise…
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine