FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 

Dans le domaine de la santé, l’objectif est de « faire pareil que la French Tech » a déclaré le ministre des Affaires Étrangères. Visant à défendre les intérêts des start-ups françaises afin de les faire briller à l’étranger, la French Tech souhaite faire de la France une nation innovante, et compétitive. La marque French Healthcare, lancée la semaine dernière au Quai d’Orsay, porte la même ambition, sauf que cette fois-ci cela aura trait au secteur de la santé.

« Fédérant les entreprises, les chercheurs et les professionnels de la santé », French Healthcare veut améliorer la visibilité de l’offre française de santé à l’export. « Les solutions que la France propose, souffrent peut-être parfois d’un manque de lisibilité et les opportunités ne sont pas toujours saisies », explique M. Ayrault. C’est donc pour « contrer ce manque de lisibilité » qu’une « marque unique » a été lancée.

Les atouts français 

En matière de santé la France est pionnière et dispose d’atouts considérables. Cette excellence bénéficie directement à la « patientèle française » qui profite d’une « qualité de prise en charge » et d’un rapport « qualité-prix » des soins unique au monde. Ces bons résultats se mesurent d’ailleurs en terme d’espérance de vie. La France fait partie des 3 pays où l’on vit le plus longtemps.

L’industrie pharmaceutique française se porte également très bien. Si l’on en croit les chiffres, les exportations de produits pharmaceutiques atteignent en effet 25.8 milliards d’euros en 2016, ce qui en fait l’une des industries les « plus performantes du monde ». Cela contraste d’ailleurs avec une « année 2016 difficile pour le commerce extérieur » a souligné Matthias Fekl.

Le secteur français de la santé est également à la pointe de la recherche et de l’innovation. On peut par exemple citer quelques grandes réussites françaises comme le « développement du premier vaccin contre la dengue » né sur notre territoire de la collaboration entre l’Institut Pasteur et Sanofi. (voir notre article : DENGUE - Lancement de la première campagne de vaccination aux Philippines).

Les objectifs de French Healthcare 

Pour promouvoir les valeurs du monde de la santé française à l’étranger, et exporter notre savoir-faire, French Healthcare prévoit entre autres d’accueillir plus d’étudiants et de professionnels de la santé étrangers au sein de nos hôpitaux. « L'accueil de médecins et d'étudiants doit être un principe cardinal de notre stratégie d'influence ». Ces étudiants et autres médecins sont « nos futurs ambassadeurs », et les liens que nous entretenons avec eux nous permettent « d’entretenir une relation particulière avec de nombreux pays » a déclaré Didier Houssin, président de la filiale AP-HP international.

Une initiative alliant le public et le privé

« On dit souvent qu’en France les entreprises ne savent pas travailler ensemble. Mais les exemples montrés aujourd’hui nous prouvent exactement le contraire » a énoncé Jean-Marc Ayrault. Pour le patron du Quai d’Orsay, le rôle de la diplomatie française est justement de « promouvoir ces exemples » de collaborations, qui améliorent la « visibilité de notre offre de santé », et surtout permettent « un accès universel aux services de santé ». 

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) vendredi 17 mars 2017.

 
Expat & Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il…

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine