GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 

Lepetitjournal.com/dubai : Vous êtes une femme d’affaires avisée, fondatrice d’une entreprise de cadeaux d’affaires "Gulf Gifts". Dernièrement, vous vous êtes associée à une société de maillots de bain "DXBeach". Pourquoi ce nouveau challenge ?

DXBeach est une entreprise de création de maillots de bain pour hommes et enfants qui a vu le jour à Dubaï en 2015 sous l’initiative de trois anglaises. L’idée de départ partait d’un constat simple. De nombreux objets de souvenirs de cette ville étaient et restent tournés vers le désert, or Dubaï est aussi et avant tout une ville côtière. Ces femmes ont donc décidé de proposer des articles symbolisant la culture de la plage, d’où la création d’une ligne de maillots de bain. Ces produits sont de haute qualité, à des prix abordables et au design rappelant notre ville. J’ai eu l’opportunité de rejoindre cette aventure quand une des fondatrices a quitté l’entreprise, partant pour une nouvelle destination. C’est une vraie relation « gagnant-gagnant ». J’y apporte mon expertise et mon réseau, travaillant dans le domaine du cadeau d’affaires depuis douze ans, via ma société Gulf Gifts, et pour ma part, je découvre une nouvelle problématique m’adressant par ce biais à une clientèle B2C et non plus uniquement B2B. De plus, j’ai connu une année difficile l’année dernière avec mon entreprise et ceci me permet de me diversifier. Vous pouvez trouver nos maillots dans les boutiques d’hôtels, au Duty Free à l’aéroport de Dubaï mais surtout en ligne via notre site internet.   

Vous avez créé huit entreprises depuis votre première expatriation. D’où vient cette soif d’entreprendre ?     

J’ai fait mes études à Dauphine, suivi d’un MBA aux USA. Si j’ai commencé dans le conseil, j’ai dû vite arrêter, suivant mon mari banquier d’affaires au gré de ses mutations. Comprenant qu’il me serait difficile d’avoir une carrière suivie dans ces conditions, je me suis mis à créer des sociétés répondant à des manques que je rencontrais en arrivant dans un nouveau pays. Mon mari restait deux ans voire trois ans maximum au même endroit... >> Lire la suite sur notre édition de Dubaï

 
Expat & Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine