MICHEL ET AUGUSTIN - "Hillary Clinton est notre 1ère croqueuse de cookies officielle aux Etats-Unis!"

 

Ils ont créé l’une des marques les plus sympathiques de l’Hexagone: des bons produits, de l’imagination et beaucoup d’humour. Augustin, de Michel et Augustin, s'est expatrié aux Etats-Unis pour développer la marque. Il nous en dit un peu plus sur cette belle aventure. 

 

Quand est né le concept Michel et Augustin et quelle est son histoire?

Augustin : Tout a donc commencé il y a un chouïa plus de 10 ans, en 2004, dans la petite cuisine de mon petit appartement, sur les flancs nord de la butte Montmartre, dans le 18ème à Paris. Notre projet un peu fou ? Redonner des couleurs et du peps aux courses alimentaires. Comment ? En créant une aventure à la fois gourmande (avec des recettes simples et de qualité) ET humaine, 100% incarnée par Michel et moi, et toute la tribu. Après plus de 300 essais de recettes, le petit sablé rond et bon pointe le bout de son nez ;)

Vous proposez des recettes gourmandes et pleines d’originalité. Comment créez-vous vos nouveaux produits ? 

Chaque année, c’est plus de 25 innovations. Vraiment pas le temps de s’ennuyer à la Bananeraie. Notre secret pour concocter de nouvelles recettes ?

1/ Nous gardons TOUJOURS un œil ouvert sur ce qui se passez chez notre voisin de gauche ou droite ;) Même chez le voisin de notre voisin, à l’autre bout du monde.

2/ Dorothée, Marion et Delphine, les GRANDES chefs des recettes, partent à la conquête des expositions et salons gourmands. Leur mission ? Etre à l’affut de toutes les tendances.

3/ Très important. Nous sommes très TRèS vigilants à TOUS les messages que nous envoient nos gourmands. Petite suggestion, grand conseil, astuce de grand-mère… L’équipe communication lit avec attention les mots doux ou réactions torrides que nous recevons et elle passe ensuite le mot à l’équipe recettes. 

Une fois l’idée trouvée, l’équipe recettes met la main à la pâte dans la petite cuisine de la Bananeraie. Les essais s’enchaînent pour dénicher LA recette parfaite. Tous les trublions, amis de trublions, voisins gourmands sont mis à contribution pour donner leur avis. Ensuite ? Etape CRU-CIALE ! Il nous faut dénicher le partenaire fabricant qui saura recréer notre recette en respectant nos critères sur les ingrédients et la qualité.

Où sont fabriqués vos produits ? Quelles sont vos méthodes de fabrication ?

Nous travaillons main dans la main avec des partenaires fabricants. Aujourd’hui, ce sont 12 partenaires fabricants basés en France et 4 en Europe (Pays-Bas, Italie, Espagne, Portugal), qui concoctent nos cookies et autres douceurs à partir de nos recettes et de notre liste d’ingrédients. Dorothée, Marion, Delphine et Aurélie se déplacent 50% de leur temps pour contrôler la qualité de TOUTES nos recettes et échanger avec nos partenaires.

Quelques techniques de fabrication insolites ? La co-extrusion, par exemple, pour avoir un cœur fondant dans un cookie croquant OU le HPP, pour conserver les vitamines et les saveurs des fruits pressés à la maison.

Vous organisez de nombreux événements plus déjantés les uns que les autres. Quel est le projet le plus fou que vous ayez imaginé ?

Le projet le plus FOU ? Il est en cours de préparation… Secret défense pour le moment ;) 

A date, le défi le plus fou qu’on s’est lancé est de devenir la 1ère entreprise française 100% diplômée du C.A.P pâtissier ! J’ai mon CAP Boulanger, Michel son CAP pâtissier, et déjà 37 trublions l’ont également, tout métier confondu : logistique, finance, recettes, communication, commercial, rh…

Vous vous êtes expatrié pour développer la marque aux Etats-Unis, avez-vous un souvenir en rapport avec votre expatriation à nous faire partager?

Je suis parti m’installer avec toute ma famille (ma femme et mes 5 enfants) aux Etats-Unis, déjà ce n’est pas banal ! A mon arrivée dans notre 1ère micro Bananeraie à NYC, ma 1ère surprise a été de croiser Hillary Clinton 2 étages au-dessus ;) Elle est désormais notre 1ère croqueuse de cookies officielle aux Etats-Unis…ou presque !

Un produit français dont vous ne pourriez pas vous passer ? 



Mon triporteur et « le slip », bien sûr ;) Et si on sort un peu des frontières, mon indispensable reste mon téléphone ! Michel lui, ça serait plutôt son mini skateboard.

Estelle Ballot pour la Bleu Blanc Box (www.lepetitjournal.com) mardi 10 janvier 2017

Leurs délicieux crackers apéritif à l'huile d'olive, sel de Guérande, et aux graines de sarrasin, de tournesol et de sésame noir (rien que ça) ont été glissés dans la Bleu Blanc Box de novembre. Miam!

Pour tout savoir sur la Bleu Blanc Box, le coffret surprise préparé sur mesure pour les expatriés, rendez-vous sur www.bleublancbox.com

 
Expat & Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine