EMPLOI – Quelles langues étrangères pour séduire les recruteurs ?


Au-delà de l’intérêt culturel, parler plusieurs langues peut s’avérer être un atout sérieux dans la recherche d’emploi. En étudiant les offres d’emploi et les exigences requises en termes de langues étrangères sur les 12 derniers mois en France, le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift détaille les langues étrangères privilégiées par les recruteurs selon les secteurs d’activité.

Premier enseignement de l’étude, en France, la maîtrise de l’anglais n’est requise que dans 14% des offres d’emploi publiées l’année dernière.. L’espagnol comme deuxième langue vivante est nettement préféré par les collégiens qui sont 34% à le choisir contre seulement 15% pour l’allemand. L’allemand est pourtant la langue la plus recherchée par les recruteurs après l’anglais. L’Allemagne est en effet le premier partenaire économique de la France, le commerce franco-allemand représentait 170 milliards d’euros en 2015 selon l’Office fédéral de la Statistique, contre 63 milliards pour le commerce franco-espagnol et 50 milliards pour les échanges avec le Royaume Uni.

C’est dans la communication et le marketing que les profils multilingues sont les plus prisés. 26% des annonces dans ce secteur demande une maîtrise de l’anglais et 2% cherchent des candidats maitrisant au moins deux langues étrangères, le plus souvent l’allemand et l’espagnol. Selon une autre enquête réalisée par Adzuna, les offres d'emploi requérant la maîtrise d'une langue étrangère donnent accès à un salaire 15 % supérieur à la moyenne nationale (35.757 € contre 30.894 €).

L’allemand, un atout pour une carrière française

Le secteur des ressources humaines est lui aussi très friand de polyglottes puisque 20% des offres requièrent un bon niveau d’anglais. Dans ce secteur, les germanophones sont deux fois plus demandés que les hispanophones. Il est néanmoins important de signaler que offres d'emploi pour les germanophones sont très localisées. Deux régions en regroupent en effet près de la moitié : l'Alsace Champagne-Ardenne Lorraine (30,4 %) et l'Ile-de-France (18,5 %).

C’est dans le secteur du commerce que les germanophones sont les plus appréciés avec près de 16.000 offres sur les 12 derniers mois.

L’enseignement des langues en France pourrait donc mieux répondre aux besoins du marché du travail. Des progrès sont aussi à faire en matière d’apprentissage du chinois si l’on veut éviter que la concurrence des natifs chinois maitrisant le français soit trop forte sur le marché du travail français.

Londres, paradis des travailleurs francophones

Avec plus de 5.000 offres d’emploi pour les bilingues français-anglais, le Royaume-Uni est le principal employeur de francophones en Europe. Toutes ces offres sont principalement situées dans la capitale anglaise, où résident au moins 300.000 Français selon le consulat de France. Les offres d’emploi dans le business development et le management en marketing sont les plus courantes pour les francophones qui veulent s’installer à Londres.

En Allemagne, c’est près de 800 offres qui ont été adressées à des profils francophones durant les 12 derniers mois. Berlin en concentre presque la moitié, notamment grâce à son vivier de start-up en développement. Les offres émises par les entreprises hambourgeoises ont quant à elles représenté 10% des offres pour les travailleurs francophones en Allemagne. Parmi toutes ces offres, 66% ne requièrent pas la maîtrise de l’allemand mais exigent un solide niveau en anglais.

Enfin l’étude révèle que les entreprises embauchent davantage de non francophones dans leurs locaux français que par le passé. Les professions commerciales sont les professions  qui ouvrent le plus de postes aux étrangers non-francophones. Plus de 1000 offres ouvertes aux non-francophones ont été publiées dans les 12 derniers mois.

RM (www.lepetitjournal.com) mercredi 14 décembre 2016

 
Expat & Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

PVT COLOMBIE - Les démarches pour son obtention

Ouvert depuis décembre 2015 entre la France et la Colombie, le PVT (Permis-Vacances Travail) permet à 300 Français par an de passer une année sur le territoire colombien, et réciproquement. Quelles…
Une internationale

CHRISTINE OCKRENT– "Il y a toute une éducation à entreprendre sur la sélection et la vérification des sources"

Ockrent
Comme toute campagne présidentielle, celle que nous vivons et qui connaîtra son premier dénouement dimanche a connu son lot de critiques envers notre système médiatique et en filigrane, notre fonctionnement démocratique. La semaine de la presse organisée au Lycée Français de Singapour a été l’occasion de nous entretenir avec LA reine de l’info qui a marqué toute une génération, Christine Ockrent. Elle nous parle l’évolution des médias et ses…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

COACHING - Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui, j’ai fait une très belle rencontre à Shanghai et cette personne m’a posé une excellente question : “Pour toi, c’est quoi être pilote de sa vie ? Comment est-ce que je peux avoir un peu plus la sensation d’être pilote de ma vie ?”
Expat - Politique

PIERRE VERLUISE – "M. Trump pourrait être une formidable opportunité pour l’Europe"

Contestée par près de la moitié des candidats de cette présidentielle, l’Union européenne n’a jamais semblée aussi fragile. Traversant une crise profonde, la question de son avenir se fait plus prégnante que jamais. Entre référendum de sortie, retour au Franc, et reconquête d’une souveraineté nationale, comment pouvons-nous expliquer un tel euro-scepticisme ? Pierre Verluise, docteur en géopolitique, directeur du Diploweb.com et co-auteur avec Gérard-François Dumont de "Géopolitique de l’Europe. De l’Atlantique à l’Oural" (PUF) nous répond.
Magazine