ON A TESTE POUR VOUS - L'atelier d'aide à la rédaction de CV à la Maison des Français de l'étranger

Des ateliers de formations sont régulièrement proposés par la Maison des Français de l’étranger (MFE). Notre équipe s'est rendue à  l'une d'entre elles le 8 octobre dernier, qui se proposait d’aider des jeunes diplômés à adapter CV et lettres de motivation aux pays anglo-saxons. Olivier Briard, dirigeant d’ISP Briard – entreprise spécialisée dans le conseil et le placement en entreprise  - animait cette formation.

 

Leçon numéro 1 : savoir se vendre

"La culture anglo-saxonne diffère à bien des égards de la culture française", analyse d'entrée Olivier briard. Pour parvenir à réaliser un CV et une lettre de motivation adaptés à ces pays, il est donc nécessaire de parvenir à sortir du prisme français. En effet, ce que l’on appelle précarité en France sera plus perçu comme de la flexibilité dans les pays anglo-saxons. Chacun est libre de rompre un contrat, qu’il s’agisse de l’employeur ou du salarié. Les différences culturelles et perceptives sont donc grandes ici : pour être pertinent et s’adapter à la culture du pays dans lequel vous souhaitez vivre, sortez du cadre franco-français !

Adapter son CV aux pays anglo-saxons

Parmi les outils à votre disposition pour convaincre, votre CV doit être votre principal atout. Le CV britannique faisait ici office de référence, Olivier Briard délivrant trucs et astuces pour cibler au mieux et adapter au maximum son CV. Etat civil, expérience professionnelle, formation, langues… toutes les rubriques du CV traditionnel ont ici été passées en revue pour coller au format anglo-saxon. Quant aux lettres de motivation, qu'il s'agisse d'une candidature spontanée ou d'une réponse à une offre, nul point commun avec vos habitudes françaises !

Un atelier formateur, qui gagne à être connu!

Bouhlala, jeune femme de 25 ans, dresse un bilan flatteur de l’atelier de formation. Son parcours est courant : titulaire d’un BTS assistanat de gestion, elle souhaite s’expatrier en Angleterre en novembre 2012 et se laisse 6 mois pour parvenir à trouver un emploi et un logement. Pleinement satisfaite de l’atelier de formation, Bouhlala repart avec les conseils avisés d’Olivier Briard, qui lui permettront de ne pas faire de faux pas dans ses démarches. "Sur Internet, précise-t-elle, il y a beaucoup d’informations, souvent en contradiction les unes avec les autres". Elle regrette de ne pas en avoir entendu parler plus tôt : "Ce genre d’ateliers devrait être davantage médiatisé : j’aurais gagné beaucoup de temps si j’avais connu l’existence de ces formations plus tôt". (Bouhlala / LPJ)

Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) vendredi 19 octobre 2012

Nous tenons à remercier Olivier Briard et les agents de la MFE d'avoir permis à nos équipes d'assister à cette formation, ainsi que pour leur disponibilité. Retrouvez le site internet d'ISP Briard

A lire aussi

DOSSIER - Les Français au service des expatriés : La Maison des Français de l'étranger

Pour en savoir plus

Site officiel de la maison des Français de l'étranger

Expat & Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

W PROJECT - L’Argentine, entreprendre en crise ?

Le plus européen des pays d’Amérique du Sud jouit d’une véritable côte dans l’imaginaire occidental. Qualité de vie, bonne chère, paysages exceptionnels, culture, l’Argentine attire ! Pourtant la…

COACHING - Aller au bout ses envies

"Pas question !" Henri François, 43 ans, est directeur commercial dans une entreprise d’informatique de Toronto au Canada. Son contrat de trois ans expire dans quelques mois. Il se retrouvera alors…
Offres d'emploi
A la une
France/Monde
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.