Après avoir achevé sa deuxième année d’école de commerce à La Rochelle, Camille a décidé de partir en Australie dans le cadre d’une année de césure. C’était en 2011. Retour sur son expérience.

(Syndey / Corbis) Lepetitjournal.com: Pourquoi avoir choisi l’Australie ?

Camille :J’étais en école de commerce à La Rochelle, et j’ai simplement décidé de faire une année de césure, pour vivre une expérience nouvelle, dans un pays que je ne connaissais pas, et y apprendre la langue. Je suis partie en Australie, en décembre 2010 pour 6 mois. J’avais déjà effectué un stage au Canada de 6 mois, à Montréal. A mon retour, je ne voulais surtout pas rester en France. J’ai donc atterri à Sydney parce j’avais des amis qui y habitaient..

Comment avez-vous fait votre demande de visa ?

J’ai fait ma demande de P.V.T en quelques minutes seulement, alors que je ne parlais pas anglais. Il suffit d’aller sur le site du gouvernement australien, sans se faire avoir par d’autres sites qui proposent des services payants.

Comment vous-êtes vous organisé sur place ?

La vie est très chère en Australie, donc j’ai immédiatement cherché un travail. J’ai mis un bon mois à trouver, parce que je ne parlais pas la langue. Après avoir déposé des C.V partout, j’ai finalement été prise au Casino de Sydney, où j’ai travaillé pendant 3 mois. J’y ai très bien gagné ma vie, je le recommande vivement aux futurs PVTistes ! Le reste du temps, j’ai fait des petits voyages : Brisbane, Cairns… le tout en vanne.

Pourquoi recommanderiez-vous le V.V.T ?

Pour l’environnement, c’est idéal : les Australiens sont des gens très accueillants, très serviables. Les paysages sont magnifiques, et il fait beau ! Concernant le P.V.T, il permet de garder une grande liberté, d’allier travail et vacances comme bon nous semble. D’autant que pour le renouveler, il suffit d’effectuer 3 mois de Fruit picking, même si je ne le recommande pas : les conditions sont plutôt dures et les employeurs profitent du grand nombre de PVTistes. Enfin, le P.V.T offre des conditions idéales : à mon retour de France, j’ai été remboursée de toutes les taxes que j’avais payées en Australie, et j’avais cotisé pour ma retraite en travaillant en Australie.

En revanche, la vie est très chère, notamment les logements dans Sydney. Je vivais dans une colocation de 8 personnes, certes bien placée, mais je payais 800 $ australiens par mois. Il existe certains sites par lesquels il est facile de trouver.

Aujourd’hui, quelle est votre situation ?

J’ai repris ma dernière année à La Rochelle, puis ai effectué un stage de 6 mois à Paris dans le marketing. Aujourd’hui, je souhaite repartir, en  V.I.E si possible. J’aimerais travailler dans le tourisme, donc mon P.V.T est très appréciable sur mon C.V. Après une telle expérience, les employeurs perçoivent rapidement nos capacités de sociabilité et d’adaptation. Je recommande vivement l’expatriation, surtout dans le cadre  d’un P.V.T !

Propos recueillis par Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) jeudi 25 octobre 2012

Si vous avez réalisé un V.V.T dans l’un des sept pays signataires, et que vous souhaiter contribuer à l’un de nos articles, n’hésitez pas à nous en envoyer votre témoignage à l’adresse suivante : emploi@lepetitjournal.com.

A la une

JEUX VIDEO – L’e-sport, le nouveau phénomène sportif sans frontières

Vous ne connaissez pas l'e-sport ? Quand on sait que la finale du jeu League of Legends en 2013 rassemblait 32 millions de téléspectateurs alors que le match de foot France-Ukraine en avait 13,5 millions, et que ce chiffre rivalise avec l’audience du SuperBowl, vous avez peut-être raté une mutation historique de notre société ! Si les jeux vidéo sont encore perçus en France comme une pratique « geek », à l’étranger c’est devenu un vrai sport.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Melbourne - Actualité Australie

MY AUSTRALIAN JOB - Le site à connaitre

Besoin d'un travail à temps-plein, d'un emploi à mi-temps ou d'un stage ? "My Australian Job" est le site à connaître. Une initiative…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

SALON S’EXPATRIER MODE D’EMPLOI – Rencontre avec les candidats au départ

Vendredi 27 mars la Cité Universitaire de Paris accueillait le Salon S’expatrier : mode d’emploi. Plusieurs stands et conférences étaient proposés aux futurs candidats au départ afin de les renseigner et de les accompagner dans leurs démarches administratives. Qui sont-ils et pourquoi souhaitent-ils partir ?

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.
Expat - Politique

SCRUTINS HORS DE FRANCE - Bilan des élections 2014

Quatre scrutins concernaient les Français de l’étranger en 2014 dont les élections consulaires et européennes, au suffrage direct. Ils ont été marqués par une faible participation et des difficultés techniques. Un rapport présenté par Georges-Francis Seingry, vice-président de l’Assemblée des Français de l’étranger, propose des dispositions pour améliorer le processus électoral.

CLAUDINE LEPAGE ET PHILIP CORDERY – “Il y a un vrai risque pour le réseau d’enseignement français à l’étranger”

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu, économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur.
Magazine
Francophonie

SENSATIONS DU FUTUR - Une exposition ultra sensorielle à São Paulo pour fêter les 350 ans de Saint-Gobain

Pour commémorer son 350e anniversaire, le groupe Saint-Gobain, internationalement reconnu comme le leader du marché de l’habitat et des matériaux de haute performance, a choisi le Brésil pour y exposer - jusqu’à samedi - une exposition singulièrement originale : l’exposition "Sensações do Futuro"("Sensations du futur"). Après Shanghai en janvier, São Paulo est la deuxième étape de cette intrigante exposition itinérante, qui sera ensuite à Philadelphie en mai et à Paris en octobre. Reportage.

EXPO UNIVERSELLE 2015 – Les pavillons de la Francophonie

Lors de l'exposition universelle 2015, 145 pays seront représentés. Parmi eux, une trentaine sont membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. On compte également quelques grands absents comme le Canada ou la Grèce. A l'occasion de la semaine de la langue française et en cette Journée Internationale de la Francophonie, lepetitjournal.com vous propose un panorama non exhaustif des pavillons, membres de l’OIF.