Une mission à durée déterminée, un poste, une nouvelle carrière, autant de raisons professionnelles pour partir à l’étranger. S’il est possible de faire l’apprentissage « express » des points saillants d’une culture étrangère, de rapidement s’acclimater ou d’apprendre la langue, les us et les coutumes prennent, en revanche, plus de temps. Chez soi, ils sont l’expression d’habitudes profondément ancrées et culturellement reconnues par tous, à l’étranger, ils sont l’apprentissage d’une nouvelle expression difficilement saisissable et dont l’imparfaite pratique peut susciter un malaise.

L’importance du contexte

(photo Corbis) L’agencement de l’espace, l’évolution de l’individu dans l’espace, l’expression corporelle, les expressions faciales, les micro-expressions constituent d’importants signaux en matière de communication interpersonnelle. Certains estiment même que 80% de la communication est non-verbale. Au sein de la culture d’origine, l’habitude supplée à l’attention. Les signaux sont lus et interprétés « machinalement », à tel point que la communication non-verbale pourrait faire partie du « contexte ». À l’étranger, en revanche, le « contexte » doit explicitement devenir « texte » ; l’expatrié doit prêter attention aux signaux qu’il reçoit et qu’il émet, au risque d’être dans l’incompréhension.

Des différences culturelles

Si certaines expressions corporelles sont universelles et relèvent de réactions réflexes partagées par la quasi-totalité du monde animal, nombreuses sont celles qui, par contre, sont éminemment culturelles. En conséquence, leur lecture et subséquente interprétation relèvent du formatage culturel. À titre d’exemple une étude de 2010 a montré qu’Asiatiques et Caucasiens n’examinaient pas le visage de la même manière, les uns regardant le visage intégralement, les autres, en en divisant les parties.

Du « contexte » au « texte », il est donc nécessaire d’être particulièrement attentif. Pourtant, s’il est presque impossible de maîtriser l’expression corporelle dans un court laps de temps, comment, lors d’une présentation, d’un dîner ou d’un séjour éviter le faux-pas ? Se renseigner et imiter sont des pré-conditions tellement évidentes qu’il est inutile de s’attarder plus avant. Mais il est nécessaire de les compléter par la bonne connaissance de sa propre culture. Ainsi, annoncer un prochain faux-pas culturel « je ne suis pas au fait des us de votre culture, je vais donc vous traiter avec le respect de la mienne et vous prie par avance d’excuser mes impairs » permet d’emblée d’amoindrir le jugement culturel. Cela ne remplacera pas une bonne connaissance de la culture d’accueil mais c’est déjà une première étape.

 

Pierre-Olivier Drai / Coach et consultant en matière d'expatriation et de gestion multiculturelle - (www.lepetitjournal.com) -


Pierre-Olivier Drai

Pierre-Olivier Drai est coach et consultant en matière d'expatriation et de gestion multiculturelle. Ses domaines de spécialités couvrent l’ajustement et l’apprentissage culturel à l’étranger (entreprises, particuliers), la sécurité des populations expatriées et l’identité politique hors de France

Consultez sa présentation complète et retrouvez l'ensemble de ses articles

Retrouvez plus d'informations sur son site internet http://d2londresbruxelles.blogspot.fr/

 
Une internationale

Expatriés : comment bien choisir votre déménageur ?

 Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Le Groupe Le Monde organise la 4e édition du Forum Expat, les 31 mai et 1er juin 2016

Emploi, facilités pour entreprendre, valorisation d’un cursus universitaire, niveau de vie supérieur... Chaque année, des milliers de Français tentent l’aventure à l’étranger pour travailler, créer une entreprise ou vivre leur retraite. Pour répondre à leur besoin d’information, Le Monde, avec Courrier Expat et Challenges, organisent le Forum Expat : 2 jours de rencontres et de conférences, avec les acteurs majeurs de la mobilité internationale. 80 exposants seront présents cette année.

Investir dans l’immobilier en France, ce qu’il faut retenir

L’investissement locatif en France est un placement prisé des Français expatriés. Que ce soit pour leur retraite ou simplement pour développer un patrimoine et des revenus passifs, plus d’un expatrié sur deux est prêt à sauter le pas. Si l’immobilier est un excellent support d’investissement, reste à choisir la ville et le type de projet, que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien.
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales