On dit que l’aventure est dangereuse mais que la routine est mortelle. A trop chercher la sécurité on ramollit dans une vie tiède qui nous prive de la saveur des contrastes. Mais quels risques est-il possible de prendre pour tenter l’aventure ? Quelle est la part du fantasme et celle de la réalité dans les pays lointains qui font peur et qui font rêver ? Comment accepter de partir dans ces destinations dont les noms font l’actualité parfois sanglante ?


Clarisse a 35 ans, trois enfants de 14 mois à 14 ans. Elle vit dans une banlieue coquette quand son mari lui propose de partir 3 ans en Colombie. Partir pourquoi pas ? Mais Bogota ? Le choix n’est pas celui d’une quelconque expatriation.

S’expatrier comporte toujours au moins un risque : celui de la rupture

Quelque soit la destination, l’expatriation reste une expérience hors-normes car il s’agit de quitter sa « patrie », sa culture, sa famille, ses amis.  On prend le risque de la rupture avec son environnement habituel donc celui d’avoir à tout reconstruire ici et là-bas. On prend aussi celui de voir enfler les problématiques existantes dans des proportions égales à l’éloignement géographique. Ainsi des difficultés familiales en France pourront être supportables grâce à des activités extérieures, la chaleur de la famille etc.… Elles pourront devenir difficiles à contenir avec la perte des structures de distraction et de soutien.

Crédits photo Corbis

Faire la part du fantasme et celle de la réalité

Revenons à Clarisse et sa décision. Que sait-elle de Bogota ? La violence des enlèvements, l’instabilité politique.. Des clichés angoissants véhiculés par des médias avides d’émotions. Pas vraiment un catalogue motivant pour une mère de famille chez qui néanmoins s’agite un certain goût pour l’aventure. Il lui faut naviguer entre raison et émotion. Aller chercher de l’information sera son premier réflexe : le bon. Quand le risque existe, il est primordial de ne pas le nier, il s’agit plutôt d’évaluer son impact sur le quotidien et de jauger la capacité de la famille à supporter les contraintes liées aux mesures à prendre pour l’éviter.

Comment mesurer les risques ?

Si le risque financier (retours intempestifs en métropole, surcoûts médicaux…) existe pour toute expatriation, le risque sanitaire et physique est plus important pour certaines destinations. Clarisse a préféré dans un premier temps s’adresser à des expatriés ayant déjà vécus l’expérience colombienne pour obtenir une restitution fidèle et incarnée du quotidien. C’est suite à ces témoignages rassurants que Clarisse a pris, soulagée, sa décision.  Après deux ans passés à Bogota, elle ne regrette en rien son choix et se félicite d’avoir osé.

Comment prendre sa décision ?

Pour faire un choix il faut avoir des éléments pour l’arbitrer. Il faut aller chercher de l’information. Vous pourrez vous poser les questions suivantes :

-          Quelles sont mes priorités pour réussir mon séjour ?

-          Comment garantir que mes priorités pourront être respectées ?

-          Quelles sont mes craintes ? Qui peut m’aider à faire la part du fantasme et celle de la réalité ?

-          Ai-je a priori les ressources psychologiques et physiques pour faire face à une certaine insécurité ?

-          Comment m’organiserai-je si je dois écourter mon séjour ?

Les voyages sont toujours une formidable occasion de grandir et de s’enrichir à condition de faire preuve d’un certain réalisme culturel. La valeur de la vie n’est malheureusement pas la même aux quatre coins du globe.

Nathalie Vogelsinger-Martinez / Coach de carrière et coach de vie - (www.lepetitjournal.com) - Mercredi 17 Octobre

Nathalie Vogelsinger-Martinez connaît les défis du changement et de l’expatriation ; elle est femme d’officier : partir, reconstruire, développer ses compétences linguistiques, techniques, comportementales tout en préservant sa famille… Coach de carrière et de vie, elle accompagne les expatriés dans leur projets personnels et professionnels.

Consultez sa présentation complète et retrouvez l'ensemble de ses articles

Retrouvez plus d'informations sur son site internet www.parlerdesoi.com

A la une

CAMBODGE - Un potentiel incroyable !

Pol Pot et ses Khmers rouges ont laissé de profondes cicatrices dans le royaume du Cambodge. Mais l'ancienne colonie française fait aujourd'hui table rase du passé et se laisse rêver à des jours meilleurs, affichant désormais une des croissance les plus forte de la zone. Et quand on connaît un peu le sud-est asiatique, il est inutile de dire que le pays affiche des atouts certains! Un reportage vidéo du W Project
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

CAMBODGE - Un potentiel incroyable !

Pol Pot et ses Khmers rouges ont laissé de profondes cicatrices dans le royaume du Cambodge. Mais l'ancienne colonie française fait aujourd'hui table rase du passé et se laisse rêver à des jours meilleurs, affichant désormais une des croissance les plus forte de la zone. Et quand on connaît un peu le sud-est asiatique, il est inutile de dire que le pays affiche des atouts certains! Un reportage vidéo du W Project

SALON S’EXPATRIER MODE D’EMPLOI – Rencontre avec les candidats au départ

Vendredi 27 mars la Cité Universitaire de Paris accueillait le Salon S’expatrier : mode d’emploi. Plusieurs stands et conférences étaient proposés aux futurs candidats au départ afin de les renseigner et de les accompagner dans leurs démarches administratives. Qui sont-ils et pourquoi souhaitent-ils partir ?
Expat - Politique

TOURISME – "La France doit demeurer la première destination du monde"

Réunis au Parc des Expositions Porte de Versailles, 750 exposants sont venus défendre les atouts touristiques français, à l’occasion de la dixième édition du Salon Rendez-vous en France. Une occasion de multiplier les rendez-vous d’affaires pour accélérer la promotion de l’offre touristique française.

SCRUTINS HORS DE FRANCE - Bilan des élections 2014

Quatre scrutins concernaient les Français de l’étranger en 2014 dont les élections consulaires et européennes, au suffrage direct. Ils ont été marqués par une faible participation et des difficultés techniques. Un rapport présenté par Georges-Francis Seingry, vice-président de l’Assemblée des Français de l’étranger, propose des dispositions pour améliorer le processus électoral.
Magazine
Francophonie

SENSATIONS DU FUTUR - Une exposition ultra sensorielle à São Paulo pour fêter les 350 ans de Saint-Gobain

Pour commémorer son 350e anniversaire, le groupe Saint-Gobain, internationalement reconnu comme le leader du marché de l’habitat et des matériaux de haute performance, a choisi le Brésil pour y exposer - jusqu’à samedi - une exposition singulièrement originale : l’exposition "Sensações do Futuro"("Sensations du futur"). Après Shanghai en janvier, São Paulo est la deuxième étape de cette intrigante exposition itinérante, qui sera ensuite à Philadelphie en mai et à Paris en octobre. Reportage.

EXPO UNIVERSELLE 2015 – Les pavillons de la Francophonie

Lors de l'exposition universelle 2015, 145 pays seront représentés. Parmi eux, une trentaine sont membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. On compte également quelques grands absents comme le Canada ou la Grèce. A l'occasion de la semaine de la langue française et en cette Journée Internationale de la Francophonie, lepetitjournal.com vous propose un panorama non exhaustif des pavillons, membres de l’OIF.