Le boum minier en Australie, moteur de la croissance depuis plusieurs années, pourrait s'essouffler d'ici deux ans en raison du ralentissement de la demande chinoise et d'une baisse des prix, prédit le Cabinet Deloitte Access Economics

Image flickr CC

Le cabinet de consultants Deloitte Access Economics a été créé en 1988 pour établir des prévisions économiques et budgétaires au service du gouvernement australien. Dans son dernier rapport trimestriel, toujours très prisé par les acteurs économiques, le cabinet Deloitte Access Economics souligne que la demande chinoise faiblit et que les prix du charbon et du minerai de fer se replient.

"La Chine ralentit, l'Inde ralentit, le Brésil ralentit. Et on voit ces prix baisser alors que les coûts ont augmenté en Australie ces dernières années", a déclaré à la radio ABC Chris Richardson, le directeur du cabinet de consultants.

"Ça ne veut pas dire que le boom des investissements va se terminer demain. On sait qu'il y a encore du carburant pour encore un an ou deux. Mais au-delà, le point fort de l'économie australienne va être peu à peu être remis en question", spécialement concernant le surplus budgétaire qui risque de s'amoindrir fortement car très fortement lié aux prix des matières premières.

Car l'économie australienne bénéficie depuis plusieurs années de la forte demande des pays émergents pour les matières premières dont elle est une grande productrice et exportatrice. Elle est ainsi le seul grand pays occidental à avoir échappé à la récession en 2008.

Mais la vigueur du dollar australien pèse sur d'autres pans de son économie, notamment le tourisme et le secteur manufacturier. Les experts économistes parlent ainsi d'économie à deux vitesses pour ce pays.

L'Australie a affiché une croissance de 1,3% au premier trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent, très au-delà des attentes, et de 4,3% sur un an.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html) jeudi 26 juillet 2012

 
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Quelle loi s’applique à votre contrat de travail ?

La plupart des contrats de travail conclus aujourd’hui prévoient explicitement la législation à laquelle ils sont soumis.Mais si ce n’est pas le cas du vôtre, savez-vous quelle loi s’applique à vos relations avec votre employeur ?

Acheter un logement en nue-propriété : jusqu’à 40 % de décote possible

Encore méconnu du grand public, l’achat d’un bien immobilier en nue-propriété permet d’investir dans un logement en bénéficiant d’une belle ristourne, pouvant aller jusqu’à 40 %. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur ce type d'investissement un peu particulier et les avantages liés à la nue-propriété.
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine
En direct de nos éditions locales