L’Indec publie une fois de plus des chiffres controversés. Est-il réellement possible de subvenir à ses besoins journaliers avec 13 pesos en poche et de bien manger avec 6 pesos par repas ? Quel est le taux de pauvreté en Argentine ?

6 pesos par repas
Selon l’organisme officiel argentin de statistiques, l’Indec, une personne pourrait vivre convenablement avec 13 pesos par jour et une famille composée de quatre personnes avec 52 pesos.

L’Indec va plus loin et fixe le seuil de pauvreté à 688 pesos de dépenses alimentaires mensuelles pour une famille de quatre personnes. En d’autres termes, une personne pourrait subvenir à ses besoins alimentaires journaliers avec 17,20 pesos, soit 5,75 pesos par repas. 6 pesos représentent aujourd’hui le prix d’un biscuit alfajor ou encore d’une boisson gazeuse de 500 ml achetés dans un kiosko. Selon cette méthode de calcul, le seuil de pauvreté en Argentine s’élèverait à 6,5% de la population et toucherait 2,2 millions de personnes.

L’indec, remis en cause
L’indec, a déjà fait l’objet de nombreuses critiques en ce qui concerne la fiabilité de ces données, jugées souvent fantaisistes et au service d’un  gouvernement qui souhaite faire bonne figure face à la réalité économique.

Le FMI a déjà remis à l’ordre le gouvernement argentin à plusieurs reprises afin qu’il révise ses méthodes de calcul.

Le journal britannique The Economist, dans un article intitulé Don't lie to me Argentina, explique, lui, sa décision, de prendre en compte des données émanant d’un organisme privé basé aux Etats-Unis, plus apte à ne pas subir de pression locale. En effet, alors que le taux d’inflation de l’Argentine est estimé par l’Indec à 10%, les organismes privés s’accordent à dire qu’il s’élèvent à près de 25%.

22% de pauvres selon l’Université catholique
Selon une étude menée par l'Université catholique de l'Argentine, le budget quotidien nécessaire à une alimentation saine est estimée à 24 pesos par personne, soit quatre fois le chiffre officiel. L’Université catholique de l'Argentine utilise le même panier d’aliments de l’Indec, mais, cette-fois ci, indexé à l’inflation réelle, soit 24% contre 10% selon les chiffres officiels.

L’Université catholique considère comme pauvre, une famille de quatre personnes disposant d’un revenu inférieur à 3.600 pesos par mois ou 30 pesos par personne par jour.

Selon cette estimation, la pauvreté en Argentine serait estimée à 21,9% de la population et toucherait 10,8 millions de personnes dans le pays.

KT (www.lepetitjournal.com/buenos-aires.html) jeudi 1er novembre 2012

 
Une internationale
Les trophées 2016

TROPHEES DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER - Découvrez tous les finalistes !

Ils sont créateurs d'entreprises, juristes, chefs, acteurs, astrophysiciens, chercheurs... Près de 270 Français nous ont présenté leur parcours exceptionnel à l’étranger. Voici les finalistes, cinq par catégorie. Notre jury choisira les lauréats. Attention, pour le Prix du Public, c'est vous qui déterminerez le gagnant en votant ! 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Assurance santé pour les expatriés : indispensable ?

Vous êtes expatrié dans un nouveau pays, avec une nouvelle culture, vous avez un nouveau job… qu’en est-il du nouveau système de santé ? Selon votre pays d’expatriation, les frais de santé peuvent varier du simple au double. Vous vous interrogez sur l’utilité de souscrire une assurance santé internationale ? Découvrez l’intérêt d’une telle assurance à travers 5 situations d’expatriation.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Les flops du coaching

 J’ai reçu dernièrement un mail de Louis, Chief Marketing Officer à Londres, qui lit souvent mes rubriques dans lepetitjournal.com et qui me demande si le coaching est vraiment fait pour tout le monde. « Cher Nicolas : Je lis régulièrement vos articles avec intérêt et grand plaisir. À chaque fois, vos histoires se finissent bien. Vous est-il déjà arrivé de faire un constat d’échec avec l’un de vos clients, et si oui, pourquoi ? » Ma réponse ne s’est pas fait attendre.

MUSIQUE FRANÇAISE - Les artistes qui s'imposent à l'étranger

 David Guetta, Zaz, Indila... Que ce soit de la pop commerciale, des chansons plus alternatives ou de la variété, la musique française a encore connu une bonne année en 2015. Ces résultats illustrent l’éclectisme et la richesse de la scène musicale francophone qui réussit à s’imposer à l’étranger. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales