L’Indec publie une fois de plus des chiffres controversés. Est-il réellement possible de subvenir à ses besoins journaliers avec 13 pesos en poche et de bien manger avec 6 pesos par repas ? Quel est le taux de pauvreté en Argentine ?

6 pesos par repas
Selon l’organisme officiel argentin de statistiques, l’Indec, une personne pourrait vivre convenablement avec 13 pesos par jour et une famille composée de quatre personnes avec 52 pesos.

L’Indec va plus loin et fixe le seuil de pauvreté à 688 pesos de dépenses alimentaires mensuelles pour une famille de quatre personnes. En d’autres termes, une personne pourrait subvenir à ses besoins alimentaires journaliers avec 17,20 pesos, soit 5,75 pesos par repas. 6 pesos représentent aujourd’hui le prix d’un biscuit alfajor ou encore d’une boisson gazeuse de 500 ml achetés dans un kiosko. Selon cette méthode de calcul, le seuil de pauvreté en Argentine s’élèverait à 6,5% de la population et toucherait 2,2 millions de personnes.

L’indec, remis en cause
L’indec, a déjà fait l’objet de nombreuses critiques en ce qui concerne la fiabilité de ces données, jugées souvent fantaisistes et au service d’un  gouvernement qui souhaite faire bonne figure face à la réalité économique.

Le FMI a déjà remis à l’ordre le gouvernement argentin à plusieurs reprises afin qu’il révise ses méthodes de calcul.

Le journal britannique The Economist, dans un article intitulé Don't lie to me Argentina, explique, lui, sa décision, de prendre en compte des données émanant d’un organisme privé basé aux Etats-Unis, plus apte à ne pas subir de pression locale. En effet, alors que le taux d’inflation de l’Argentine est estimé par l’Indec à 10%, les organismes privés s’accordent à dire qu’il s’élèvent à près de 25%.

22% de pauvres selon l’Université catholique
Selon une étude menée par l'Université catholique de l'Argentine, le budget quotidien nécessaire à une alimentation saine est estimée à 24 pesos par personne, soit quatre fois le chiffre officiel. L’Université catholique de l'Argentine utilise le même panier d’aliments de l’Indec, mais, cette-fois ci, indexé à l’inflation réelle, soit 24% contre 10% selon les chiffres officiels.

L’Université catholique considère comme pauvre, une famille de quatre personnes disposant d’un revenu inférieur à 3.600 pesos par mois ou 30 pesos par personne par jour.

Selon cette estimation, la pauvreté en Argentine serait estimée à 21,9% de la population et toucherait 10,8 millions de personnes dans le pays.

KT (www.lepetitjournal.com/buenos-aires.html) jeudi 1er novembre 2012

A la une

LET'S TRAIL - Sur les traces de Napoléon

Suivre le parcours de Napoléon, de son départ de l’île d’Elbe, en passant par son débarquement à Golfe Jua , sa remontée vers Paris, pour enfin finir en Belgique, lieu de sa chute, à Waterloo; c'est ce que propose Let’s Trail Napoleon Hundred Days (Sur les pas des 100 jours de Napoléon). Un ouvrage présenté par notre édition de Dublin.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.

COACHING – Maman expatriée : comment gérer le syndrome du nid vide ?

Les enfants sont partis, mon conjoint est très pris par ses fonctions et je continue à ses côtés notre vie d’expatriés. Je n’ai pas travaillé depuis des années, car mon métier c’était le plus beau métier du monde : celui de Maman. Aujourd’hui, je suis seule, les murs résonnent et le silence me pèse. Quelle femme n’a pas connu ce qu’on appelle le "syndrome du nid vide ?" comment gérer l’absence et retrouver un projet qui fait sens une fois que les enfants ont pris leur envol ?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.