Les voyageurs de LAN, la principale compagnie aérienne chilienne, ont désormais à leur disposition un nouveau site internet dédié à la diversité où Buenos Aires y est vu comme la Mecque gay d’Amérique du Sud.

LAN et la discrimination positive

Inauguré courant janvier, LAN réussit un coup de force marketing puisque l’information a déjà été largement reprise par les médias. Sous le nom de LANdiversity.com, le site cible la communauté LGTB - lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres- d’Amérique du Sud. Il s’agit d’une stratégie consolidée développée à moyen terme puisque la compagnie chilienne déclare, qu’en 2009 déjà, c’était la première compagnie aérienne d'Amérique latine à développer une campagne publicitaire ciblant spécifiquement la communauté gay. Un an plus tard, elle était nominée par TripOut Travel, dans la catégorie "Meilleure compagnie aérienne" et en 2011, par Edge, le plus grand réseau de la communauté LGBT dans le monde, en tant que "compagnie aérienne internationale préférée".

"Chez LAN, nous sommes fiers de la grande diversité de notre personnel, de nos clients, et surtout des destinations que nous desservons”, peut-on lire sur le site. En ajoutant, que la compagnie dessert les destinations phares et émergeantes LGTB telles que Buenos Aires, Santiago et Lima.

LAN propose aussi aux voyageurs s’inscrivant à la newsletter de LANdiversity.com, de recevoir une réduction de 50 dollars sur leur prochain vol.

Buenos Aires, la Mecque gay d’Amérique du Sud

Le site internet offre des informations pratiques telles que les activités, événements ou encore restaurants et hôtels accueillant la population gay. Sur la page du site dédiée à Buenos Aires, une photo du coloré caminito à gauche rappelle le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGTB dans le monde. À sa droite deux hommes se tiennent main dans la main. “C’est super d’être gay à Buenos Aires” y est écrit. Buenos Aires est présentée comme la Mecque gay d’Amérique du Sud. LAN rappelle que l´Argentine est le premier pays d´Amérique latine à avoir légalisé le mariage homosexuel. La compagnie met également en avant la marche des fiertés, le festival international de tango gay mais aussi le festival international de films de Buenos Aires et une escapade aux chutes d’Iguazu. (photo : LANdiervsity.com)

Palermo, Recoleta et le Barrio Norte sont vus respectivement comme des quartiers "gay trendy", "gay chic" et "gay jeune populaire".

Un marché florissant

Selon une enquête réalisée dans 25 pays par Out Now Consulting auprès de 40.000 personnes, le montant des dépenses des touristes homosexuels pourrait s’élever à 123 milliards d’euros en 2012. Les Etats-Unis occupent la première place du classement avec 51.2 milliards d’euros, suivis du Brésil (20.4 milliards d’euros) et du Japon (18,4 milliards d’euros). La France arrive en quatrième position (11.5 milliards d’euros) et l’Argentine … douzième (3.8 milliards d’euros).

Kim Tuong (www.lepetitjournal.com/buenos-aires.html)

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

ROUMANIE - Oubliez les préjugés !

Le W Project s'est penché sur un pays qui cristallise l'opinion en métropole, et qui ne laisse pas ou peu de place à la curiosité de nos compatriotes. Ce pays, c'est la Roumanie, une vraie terre d'opportunités ! Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie

DIAPORAMA - M et Seu Jorge en concert improvisé à Rio

Matthieu Chedid, alias M, s'est produit vendredi soir lors d'un concert privé au 222, le rooftop de la Casa Mosquito, à Rio. Puis c'est en duo avec Seu Jorge que le chanteur français a poursuivi la soirée en acoustique dans la rua Jangadeiro, à Ipanema, devant le Canastra Bar, nouveau lieu de rencontre francophone de la ville. Voici ce moment musical en images.