L’ouverture le 13 février 2012 de la nouvelle usine de Royce-Rolls a remis le quartier de Seletar sous le feu des projecteurs. Le secteur aérien, bien que légèrement impacté par la crise économique, reste un secteur très dynamique en Asie. La Cité-État mise donc sur le développement du parc Seletar Aerospace pour devenir un centre incontournable pour le secteur de l’aéronautique

Malgré la crise économique, le secteur aérien reste un secteur très dynamique en Asie. La preuve en chiffre : plus de 31 milliards de dollars de commandes auraient été signés en février dernier à l’occasion du "Singapore Airshow 2012", le plus grand salon de l’industrie aérospatiale sur le continent asiatique. Ainsi la cité-Etat mise depuis des années sur le développement de son parc Selectar Aerospace pour devenir  "le" centre incontournable pour le secteur de l’aéronautique.

Un quartier historiquement de vocation aérienne
Construit en 1928, l'aéroport militaire de Seletar fut tout d'abord utilisé par la Royal Air Force (RAF) britannique. Transformé en aéroport civil en 1930, il retrouva sa vocation militaire pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Par la suite, il hébergea les vols civils de compagnies aériennes internationales telles que KNILM, KLM, Qantas, Empire Airways et British Imperial Airways. Le transfert du trafic vers l'aéroport de Changi, grâce à la construction de nouveau terminaux, concentra enfin l’activité de Seletar sur les charters privés et la formation de pilotes.
Depuis 2006, Singapour a redéveloppé la zone de Seletar en créant le Seletar Aerospace Park. En transformant l’ancienne base aérienne en parc aéronautique, elle souhaite attirer un maximum d’entreprises dans les domaines de l’aéronautique et l’aérien. Des entreprises internationales telles que ST Aerospace, Safran Electronics, Thales, Boeing Flight Services, et récemment Royce Rolls (leader mondial dans la construction de moteurs pour avions) ont choisi Singapour pour le développement de leurs activités en Asie. Aujourd’hui, la Cité-État comptabilise plus de 100 entreprises dans les services de la Maintenance, réparation et révision (MRO), la Recherche & Développement et la formation pour l'aviation commerciale et militaire.

Projet de développement - Credit Photo jtc.gov.sg

Des enjeux économiques clés pour Singapour
En 2010, pour la première fois de l’histoire, le nombre de voyageurs aériens en provenance d’Asie a surpassé le nombre de voyageurs nord-américains. La compétition est rude entre les pays d'Asie du Sud pour attirer dans leurs "hubs" aérospatiaux un maximum d’entreprises. Singapour doit faire face à la concurrence de la Malaisie qui pousse l'aéroport Subang de Kuala Lumpur comme un centre aérospatial. Les Philippines, la Thaïlande et l’Indonésie se mettent également sur les rangs pour développer leurs propres centres.
En 2011, plus de 46,5 millions de passagers ont transité par l’aéroport international de Changi. Avec un accroissement de plus de 12% par an pour le secteur aérien et de 10% par an pour le secteur de la MRO, Singapour s’impose comme le leader régional en Asie. En 2011, la MRO réalisa un chiffre d’affaires de plus de S$7,9 milliards et employa plus de 19.000 personnes.
En développant le parc Seletar Aerospace, Singapour se positionne donc déjà pour accompagner cette croissance et espère continuer à accueillir une vaste gamme d’activités aériennes et aérospatiales.

Alexandra Facorat (www.lepetitjournal.com-Singapour) jeudi 22 mars 2012




A la une

ISABELLE BOULAY – "J’ai toujours aimé la grande chanson réaliste"

Au printemps 2014, Isabelle Boulay sort un nouvel album en hommage à Serge Reggiani, comédien et chanteur français décédé en 2004. En reprenant quelques unes de ses chansons, la chanteuse québécoise s’inscrit dans un registre nostalgique et mélancolique. Notre édition de Londres l'a rencontrée.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Rio - Actualité Brésil

RECETTE - La tarte tatin à la tomate

Laurence et Marie sont deux Françaises installées à Belo Horizonte (Minas Gerais). Elles ont lancé leur blog de cuisine, "Pesto &…
Expat
Expat - Emploi

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires pour prendre des responsabilités). Voici les conseils d'Anne-Laure Fréant, de retour après un séjour de cinq au Canada et d'un an en Nouvelle-Zélande, pour retravailler rapidement en France.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.