La France conserve sa première place dans le classement des investisseurs étrangers en Tunisie avec un montant d'investissement de l'ordre de 148 millions de dinars, pour l'année 2012

Le Qatar occupe la deuxième position en investissant 110 MD dans des projets d'extension dans le secteur des télécommunications et dans l'acquisition d'une unité touristique.

A la troisième place, l'Italie avec un investissement de 78 MD. Ces trois pays représentent 63,26% des Investissements Direct Etrangers (IDE).

Par ailleurs, sur le plan de la création d'emplois, les investisseurs allemands sont les plus performants avec 81 postes d'emploi créés par projet.

La Belgique suit avec 58 emplois et l'Italie avec 52 emplois.

Selon les données publiées par la FIPA, les IDE et l'investissement de portefeuille ont enregistré une hausse de 25,5% se situant à 1554,3 millions de dinars entre 2011 et 2012 sur la période des neufs premiers mois.

Cependant, en comparaison avec l'année 2010, les IDE accusent un fléchissement de 8,5% avec 1698,8 millions de dinars.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis.html) mercredi 14 novembre 2012

 
Une internationale
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

En famille au Brésil : TUDO BOM !

De la Cité Merveilleuse aux jungles profondes, des plages mythiques aux bouts du monde tendance, le Brésil collectionne les atouts. A commencer par son pays immense et son peuple à la joie communicative. Une douceur de vivre très brésilienne qui se prête volontiers à un voyage en famille.

Portage salarial : pourquoi une convention collective ?

Le portage salarial a vu le jour dans les années 1980 pour permettre aux cadres sans emploi de réaliser des missions en parallèle de leurs recherches de travail. Différents textes ont, par la suite, encadré cette activité, et notamment une ordonnance du 2 avril 2015 qui est venue inscrire le portage salarial dans le droit du travail.
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales