Le Brésil a exporté des quantités record de maïs en 2012, y compris aux Etats-Unis et est en passe de devenir le 2ème exportateur au monde de cette céréale

Les exportations de maïs du Brésil ont atteint un sommet avant même la fin de l'année, selon les données du gouvernement brésilien. Une tendance qui devrait continuer à la hausse en 2013 face à la forte demande internationale, d’après les analystes. Si les dernières prévisions de la Compagnie brésilienne d’approvisionnement (Conab) se confirment, le Brésil pourrait même dépasser l'Argentine comme numéro deux mondial des exportateurs de maïs, derrière les États-Unis.

"L'Argentine a eu une mauvaise récolte et n’en fait qu'une (ndlr. le Brésil fait deux récoltes de maïs par an). En revanche, le Brésil connaît une année exceptionnelle", indique l’analyste José Carlos Hausknecht du consultant MBAgro.  

Record historique
La Conab estime que les exportations brésiliennes du grain devraient atteindre un niveau historique de 17,5 millions de tonnes. Ce serait une hausse de 88 % par rapport aux 9,31 millions de tonnes en 2010-11, et au-dessus des prévisions précédentes de 16 millions de tonnes. De janvier à la troisième semaine d'octobre, 11,87 millions de tonnes ont été embarquées pour d’autres cieux. En moins de dix mois, le record annuel de 10,9 millions de tonnes de 2007 a été battu. Si cela se produit, aucun doute, "nous prendrons la place de nos voisins en 2012".

Les raisons d’une aussi bonne récolte ? La moisson d'hiver a joui d’un climat idéal, puis l'utilisation plus généralisée des semences de haute technologie, ont permis au Brésil de récolter autant de maïs cette année — 72 millions de tonnes, contrairement à 57 en 2011. Mais surtout, "les prix ont monté en flèche sur le marché international, cela lié à une mauvaise récolte aux États-Unis, un taux de change favorable et les stocks abondants", note José Carlos Hausknecht. De plus, l'Union européenne, touchée par la sécheresse, lorgne également vers les céréales brésiliennes.

Prudence
Il ne faut toutefois pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, avise-t-il. "Même si la production va augmenter, cela ne veut pas dire que le Brésil va demeurer en deuxième. Parce que si l’an prochain l’Argentine a une récolte normale, elle peut reprendre sa place". Malgré tout, conclut-il, les exportations brésiliennes vont poursuivre sur leurs lancées. Quant à savoir si le Brésil peut se consolider comme deuxième exportateur de maïs, les prochaines années le diront.  

Marc GALLICHAN (www.petitjournal.com – Brésil) lundi 12 novembre 2012

 

 
Une internationale

MELANIE THIERRY - “Il y a des rencontres plus importantes que d’autres“

Mélanie Thierry a la voix douce et posée, quelque chose de presque mystérieux émane comme un murmure, de ce visage pas encore marqué par le temps, lorsqu’elle reçoit lepetitjournal.com Kuala Lumpur. Celle qui a posé derrière un objectif à 13 ans, quitté les bancs de l’école à 14 ans, nous parle de son métier d'actrice
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Un boutique-hotel au cœur du Paris historique

Entièrement rénové en 2015, ce boutique-hotel confidentiel est situé dans une petite rue tranquille, entouré de nombreux monuments et musées du centre historique de la ville lumière : la Sorbonne, Le Sénat et les jardins du Luxembourg, Notre- Dame et l'île Saint Louis, le Panthéon et le musée du Louvre, qui en font le pied-à terre idéal pour visiter Paris

Partir avec une protection sociale « à la française »

Vous êtes salariés, étudiants, entrepreneurs ou avez un projet d'expatriation ? Découvrez les conseils de Sylvaine Emery, Directrice des activités internationales et Outre-Mer du groupe Humanis, acteur référent de la protection sociale.
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales