L'entreprise a annoncé hier la création d'un nouveau centre de technologie dans l'Etat de Rio de Janeiro

Microsoft a annoncé ce jeudi la construction d’un centre de recherche à Rio. Bâti dans un immeuble aujourd’hui abandonné dans la zone du port, le centre abritera un laboratoire technologique avancé, ainsi qu'une plateforme de recherche et développement pour Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Acelera Rio, un incubateur de start-ups en technologie, fera partie du projet. L’idée est que ce centre fonctionne comme l’ancre d’un nouveau pôle technologique, avec 15 entreprises durant la première année, et 15 autres qui viendront plus tard, grâce à l’incubateur.

La rénovation du bâtiment du 18ème siècle, dans lequel fonctionnait jadis le Musée de la Compagnie de Gaz, doit être achevé en 2013. Comme l’immeuble est une construction historique, Microsoft bénéficie d’une exemption d’impôts locaux, et rentrant dans le projet de revitalisation de la zone portuaire, Porto Maravilha, profite d' une réduction de l’impôt sur les services (ISS) de 5% à 2%.

Présente au Brésil depuis 22 ans, Microsoft avait déjà investi 10 millions de reais dans un centre de recherche à Sao Paulo en début d’année. Cette société en rejoint d’autres, comme Cisco, General Electric, Schlumberger, Halliburton, Baker Hughes, et Foxconn, qui ont investi lourdement dans des projets au Brésil cette année. Les opérateurs de téléphonie mobile ont l'obligation d'utiliser un minimum de 60% de composants fabriqués localement dans la construction de leurs nouveaux réseaux, ce qui favorise l'implantation des structures de production de ces sociétés dans le pays.

PB (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 9 novembre 2012

Une internationale

ALEXANDRE JARDIN - "La France n’a jamais été inventée par des trouillards mais par des fous furieux"

Le grand public connaît Alexandre Jardin le romancier – "Bille en tête" en 1986, "Le Zèbre" en 1988 – et Alexandre Jardin le réalisateur – "Fanfan" en 1993, "Oui" en 1996. Depuis quelques semaines, il a vu débouler sur la toile et dans les médias le Alexandre Jardin mobilisateur et créateur d’initiatives pour relancer son pays, avec notamment son association Bleu Blanc Zèbre. À l’occasion de la sortie de son livre "Laissez-nous faire ! On a déjà…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat

FRANCOIS HOLLANDE – Sa visite au Pavillon de la France sur Expo 2015

Dimanche 21 juin, François Hollande s’est rendu sur le site d’Expo 2015 pour l’inauguration officielle du Pavillon de la France et la signature avec Matteo Renzi de la Charte de Milan sur le droit à l’alimentation. Un déplacement initialement placé sous le signe de l’environnement à 150 jours de la COP 21 et de la candidature de Paris à l’Exposition universelle de 2025. Mais les relations entre la France et l’Italie ont davantage porté sur la question des migrants, au coeur des relations bilatérales du moment.
Magazine