L'entreprise a annoncé hier la création d'un nouveau centre de technologie dans l'Etat de Rio de Janeiro

Microsoft a annoncé ce jeudi la construction d’un centre de recherche à Rio. Bâti dans un immeuble aujourd’hui abandonné dans la zone du port, le centre abritera un laboratoire technologique avancé, ainsi qu'une plateforme de recherche et développement pour Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Acelera Rio, un incubateur de start-ups en technologie, fera partie du projet. L’idée est que ce centre fonctionne comme l’ancre d’un nouveau pôle technologique, avec 15 entreprises durant la première année, et 15 autres qui viendront plus tard, grâce à l’incubateur.

La rénovation du bâtiment du 18ème siècle, dans lequel fonctionnait jadis le Musée de la Compagnie de Gaz, doit être achevé en 2013. Comme l’immeuble est une construction historique, Microsoft bénéficie d’une exemption d’impôts locaux, et rentrant dans le projet de revitalisation de la zone portuaire, Porto Maravilha, profite d' une réduction de l’impôt sur les services (ISS) de 5% à 2%.

Présente au Brésil depuis 22 ans, Microsoft avait déjà investi 10 millions de reais dans un centre de recherche à Sao Paulo en début d’année. Cette société en rejoint d’autres, comme Cisco, General Electric, Schlumberger, Halliburton, Baker Hughes, et Foxconn, qui ont investi lourdement dans des projets au Brésil cette année. Les opérateurs de téléphonie mobile ont l'obligation d'utiliser un minimum de 60% de composants fabriqués localement dans la construction de leurs nouveaux réseaux, ce qui favorise l'implantation des structures de production de ces sociétés dans le pays.

PB (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 9 novembre 2012

 
Une internationale

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Connaissez-vous vraiment My expat ?

 Nous fêtons aujourd’hui les 6 ans de partenariat avec lepetitjournal.com. 6 ans de coopération fructueuse qui nous ont permis d'apparaître ça et là sur le site et de mieux vous faire découvrir My expat, leader de la transaction immobilière pour expatriés. Mais savez-vous que .....
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales