Créé en 2000, le Volontariat International d’entreprise connaît un succès sans précédent auprès des jeunes de 18 à 28 ans et des entreprises. Il permet de s’expatrier pour une durée maximum de 2 ans, et offre des conditions de travail et de vie favorables. Rencontre avec le directeur du dispositif

(photo : C. Verrier / BSM International Communication)
Lepetitjournal.com : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent effectuer un V.I.E ?

Michel Lodolo : J'en donnerais plusieurs. La première chose à faire est de s'inscrire sur le site civiweb, pour ne rien manquer des offres V.I.E. La seconde, disposer d'un beau CV! Il faut savoir mettre en avant ses compétences et sa maîtrise des langues étrangères. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se rendre sur les sites Internet des grandes entreprises, qui proposent également des V.I.E

Enfin, il est conseillé de disposer d'un projet professionnel précis, c'est-à-dire savoir où l'on va pour pouvoir cibler ses recherches. Beaucoup veulent partir dans un pays parce que ce dernier les attire. Or le site civiweb propose de nombreux postes dans des pays moins demandés, comme la Russie, moins accessible par l'exigence de sa langue. Nous avions connu ce problème-là avec la Chine il y a quelques années, mais le mandarin s'est démocratisé. De même, en Allemagne, civiweb propose actuellement 220 postes en V.I.E qui ont du mal à trouver preneurs.


Certains pays sont-ils réticents à accueillir les V.I.E ?

Peu de pays sont réticents à les accueillir. En réalité, c’est la reconnaissance du statut qui pose parfois problème, pour des raisons administratives : il faut parvenir à expliquer aux autorités locales que le V.I.E est à la fois une formation professionnelle Lire la suite de l'entretien sur notre mini-site Expat & Emploi

Propos recueillis par Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mercredi 7 novembre 2012

 
Une internationale
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Quelle loi s’applique à votre contrat de travail ?

La plupart des contrats de travail conclus aujourd’hui prévoient explicitement la législation à laquelle ils sont soumis.Mais si ce n’est pas le cas du vôtre, savez-vous quelle loi s’applique à vos relations avec votre employeur ?
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine
En direct de nos éditions locales