Créé en 2000, le Volontariat International d’entreprise connaît un succès sans précédent auprès des jeunes de 18 à 28 ans et des entreprises. Il permet de s’expatrier pour une durée maximum de 2 ans, et offre des conditions de travail et de vie favorables. Rencontre avec le directeur du dispositif

(photo : C. Verrier / BSM International Communication)
Lepetitjournal.com : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent effectuer un V.I.E ?

Michel Lodolo : J'en donnerais plusieurs. La première chose à faire est de s'inscrire sur le site civiweb, pour ne rien manquer des offres V.I.E. La seconde, disposer d'un beau CV! Il faut savoir mettre en avant ses compétences et sa maîtrise des langues étrangères. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se rendre sur les sites Internet des grandes entreprises, qui proposent également des V.I.E

Enfin, il est conseillé de disposer d'un projet professionnel précis, c'est-à-dire savoir où l'on va pour pouvoir cibler ses recherches. Beaucoup veulent partir dans un pays parce que ce dernier les attire. Or le site civiweb propose de nombreux postes dans des pays moins demandés, comme la Russie, moins accessible par l'exigence de sa langue. Nous avions connu ce problème-là avec la Chine il y a quelques années, mais le mandarin s'est démocratisé. De même, en Allemagne, civiweb propose actuellement 220 postes en V.I.E qui ont du mal à trouver preneurs.


Certains pays sont-ils réticents à accueillir les V.I.E ?

Peu de pays sont réticents à les accueillir. En réalité, c’est la reconnaissance du statut qui pose parfois problème, pour des raisons administratives : il faut parvenir à expliquer aux autorités locales que le V.I.E est à la fois une formation professionnelle Lire la suite de l'entretien sur notre mini-site Expat & Emploi

Propos recueillis par Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mercredi 7 novembre 2012

 
Une internationale
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Et si vous louiez votre appartement à une grande entreprise ?

Avez-vous déjà entendu parler de la location corporate ? C’est la possibilité pour un propriétaire de louer son appartement à un grand groupe pour que celui-ci y installe l’un de ses salariés avec ou sans sa famille. Un dispositif qui présente de nombreux avantages pour les bailleurs expatriés.

CFE – La protection sociale au féminin

Pour réussir son expatriation, les questions de « protection sociale » sont fondamentales et doivent être anticipées avant le départ. C’est d’autant plus vrai pour les femmes qui doivent souvent prendre des précautions supplémentaires pour les enfants, la maternité. Avec la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) qui assure la continuité à l’étranger de la Sécurité sociale française, vous avez la possibilité d’emporter la protection sociale « à la française » à l’étranger et de rester couverte partout dans le monde (dont la France) comme si vous n’étiez pas partie.
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales