En 1987, Rhône-Alpes s’est dotée d'un organisme chargé de promouvoir ses atouts à l'étranger, pour attirer des investisseurs et pour aider les PME de la région dans leur développement international : ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International). C'est naturellement en Italie que la structure d'aide au développement international a ouvert son premier bureau tant les points de convergences économiques, géographiques, humains et culturels sont nombreux

Grâce à ses bureaux répartis à travers le monde et à ses collaborateurs au profil multiculturel, l'approche commerciale est fine, dynamique et adaptée. C'est la richesse d'ERAI, richesse que symbolise bien Mary Lefebvre, Project Manager en charge du pôle cluster et compétitivité au sein du bureau italien d'ERAI. Après avoir expliqué au Petitjournal.com Italie la structure d’Erai, elle a donné quelques exemples de projets menés à bien, avant de distiller quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

Un maître-mot : facilitateur

ERAI est organisée autour de 3 pôles : export, invest et clusters.

En Italie, son siège est à Turin.

EXPORT :
L'objectif est de soutenir les entreprises de Rhône-Alpes dans leur projets de développement à l'étranger. ERAI propose ainsi des solutions clés en mains et sur-mesure avec études de marché, prospection, recherche de distributeurs, domiciliation, recrutement, mise en relations avec les bons interlocuteurs... C'est ainsi que le bureau ERAI Italie a trouvé un distributeur (Vivieco) pour la girafe Sophie (fabriquée par la société Vulli basée à Rumilly en Haute-Savoie).

INVEST :
L'objectif est d'attirer les investisseurs et les capitaux étrangers en région Rhône- Alpes. Cela passe par un important travail de veille et de networking dans les pays où ERAI est implantée, de manière à anticiper et à se placer auprès des acteurs économiques ; puis ERAI aide ces entreprises à s'installer, à entrer en contact avec des partenaires locaux...

Clusters et pôles de compétitivité

Ce sont des entités qui permettent, sur un territoire donné, de mettre en réseau les acteurs clés d’un secteur d’activité dans une logique de synergie (entreprises, centres de formation, d’enseignement supérieur et laboratoires de recherche).

CLUSTERS :
70 pôles de compétitivité - dont 13 en Rhône-Alpes- ont été définis en France au niveau gouvernemental en 2003. L'objectif est de créer des synergies entre les acteurs économiques au niveau de la recherche, des centres de formation et d'enseignement supérieur et des entreprises. Des pôles comparables existent également en Europe – par exemple le pôle innovation Piémont 2007. ERAI facilite, grâce à un travail de réseautage, la mise en rapport au niveau européen de ces pôles de compétences. L'objectif est double : coopérer bien sûr, mais aussi pouvoir prétendre à des subventions européennes en montant des projets communs présentés ensuite à des appels d'offre lancés par l’Union européenne. Au final, grâce aux échanges, la compétitivité et les performances sont renforcées, permettant aux acteurs économiques d'être présents sur la scène internationale.

Quelques exemples de collaboration
- Dans le domaine de la mécanique avancée type machine-outil (l'Italie fait partie des leaders), il existe une collaboration entre le cluster ViaMéca 42 et le Mesap (pôle mécatronique du Piémont). Initiée par ERAI, elle vole à présent de ses propres ailes.
- Dans le cadre du projet européen Smart City, il existe une collaboration entre l'Italie et Rhône-Alpes entre autres pour le développement de voitures à hydrogène.

Et quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

La crise actuelle, quel impact ?
Les liens tissés entre l'Italie et la France sont très forts et relativement facilement opérationnels, notamment en raison de la proximité géographique. De plus, il semble que l’arrivée de Mario Monti à la tête du gouvernement italien ait permis de rassurer les acteurs économiques. Au final, l'impact de la crise sur l'activité d'ERAI en Italie reste limité, le nombre de dossiers traités restant constant, à la différence d'autres pays européens. Cependant, les entreprises ont des demandes de plus en plus ciblées et demanderont plutôt une rencontre avec quelques interlocuteurs très bien sélectionnés plutôt que de participer à un salon.  

Soyez ouverts !
Et pour finir quelques conseils … A vous qui voulez investir en Italie : soyez humbles, ce qui marche en France ne marchera pas forcément en Italie.
Et vous, cousins transalpins, vous voulez investir en France ? Venez convaincre vos interlocuteurs avec un dossier aux objectifs bien précis.


Françoise Jovenet et Léna Pelletier (www.lepetitjournal.com/Turin) lundi 12 novembre 2012

ERAI dans le monde : Une croissance régulière sur tous les continents
1 siège à Lyon
150 collaborateurs dont 70 répartis à travers 27 bureaux implantés dans 21 pays.

ERAI ITALIE :
150 entreprises rencontrées par an
40 entreprises de Rhône-Alpes accompagnées en Italie par an

Pour en savoir plus :
−    sur ERAI Italie
−    sur ERAI
−    sur les pôles de compétitivité

Lire également : ENTREPRISE  -  ERAI, le moteur économique de Rhône-Alpes en Italie

 
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

La meilleure résolution 2017 : investir dans l’immobilier !

Chaque année la pression du choix des résolutions arrive avec la nouvelle année. Chacun fixe des objectifs à atteindre et réalise son bilan de fin d’année.Parmi les résolutions les plus fréquentes, il y a se mettre au sport, avoir une vie plus saine, arrêter de fumer…. Vivre de ses rentes peut être une excellente résolution !
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales