En 1987, Rhône-Alpes s’est dotée d'un organisme chargé de promouvoir ses atouts à l'étranger, pour attirer des investisseurs et pour aider les PME de la région dans leur développement international : ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International). C'est naturellement en Italie que la structure d'aide au développement international a ouvert son premier bureau tant les points de convergences économiques, géographiques, humains et culturels sont nombreux

Grâce à ses bureaux répartis à travers le monde et à ses collaborateurs au profil multiculturel, l'approche commerciale est fine, dynamique et adaptée. C'est la richesse d'ERAI, richesse que symbolise bien Mary Lefebvre, Project Manager en charge du pôle cluster et compétitivité au sein du bureau italien d'ERAI. Après avoir expliqué au Petitjournal.com Italie la structure d’Erai, elle a donné quelques exemples de projets menés à bien, avant de distiller quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

Un maître-mot : facilitateur

ERAI est organisée autour de 3 pôles : export, invest et clusters.

En Italie, son siège est à Turin.

EXPORT :
L'objectif est de soutenir les entreprises de Rhône-Alpes dans leur projets de développement à l'étranger. ERAI propose ainsi des solutions clés en mains et sur-mesure avec études de marché, prospection, recherche de distributeurs, domiciliation, recrutement, mise en relations avec les bons interlocuteurs... C'est ainsi que le bureau ERAI Italie a trouvé un distributeur (Vivieco) pour la girafe Sophie (fabriquée par la société Vulli basée à Rumilly en Haute-Savoie).

INVEST :
L'objectif est d'attirer les investisseurs et les capitaux étrangers en région Rhône- Alpes. Cela passe par un important travail de veille et de networking dans les pays où ERAI est implantée, de manière à anticiper et à se placer auprès des acteurs économiques ; puis ERAI aide ces entreprises à s'installer, à entrer en contact avec des partenaires locaux...

Clusters et pôles de compétitivité

Ce sont des entités qui permettent, sur un territoire donné, de mettre en réseau les acteurs clés d’un secteur d’activité dans une logique de synergie (entreprises, centres de formation, d’enseignement supérieur et laboratoires de recherche).

CLUSTERS :
70 pôles de compétitivité - dont 13 en Rhône-Alpes- ont été définis en France au niveau gouvernemental en 2003. L'objectif est de créer des synergies entre les acteurs économiques au niveau de la recherche, des centres de formation et d'enseignement supérieur et des entreprises. Des pôles comparables existent également en Europe – par exemple le pôle innovation Piémont 2007. ERAI facilite, grâce à un travail de réseautage, la mise en rapport au niveau européen de ces pôles de compétences. L'objectif est double : coopérer bien sûr, mais aussi pouvoir prétendre à des subventions européennes en montant des projets communs présentés ensuite à des appels d'offre lancés par l’Union européenne. Au final, grâce aux échanges, la compétitivité et les performances sont renforcées, permettant aux acteurs économiques d'être présents sur la scène internationale.

Quelques exemples de collaboration
- Dans le domaine de la mécanique avancée type machine-outil (l'Italie fait partie des leaders), il existe une collaboration entre le cluster ViaMéca 42 et le Mesap (pôle mécatronique du Piémont). Initiée par ERAI, elle vole à présent de ses propres ailes.
- Dans le cadre du projet européen Smart City, il existe une collaboration entre l'Italie et Rhône-Alpes entre autres pour le développement de voitures à hydrogène.

Et quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

La crise actuelle, quel impact ?
Les liens tissés entre l'Italie et la France sont très forts et relativement facilement opérationnels, notamment en raison de la proximité géographique. De plus, il semble que l’arrivée de Mario Monti à la tête du gouvernement italien ait permis de rassurer les acteurs économiques. Au final, l'impact de la crise sur l'activité d'ERAI en Italie reste limité, le nombre de dossiers traités restant constant, à la différence d'autres pays européens. Cependant, les entreprises ont des demandes de plus en plus ciblées et demanderont plutôt une rencontre avec quelques interlocuteurs très bien sélectionnés plutôt que de participer à un salon.  

Soyez ouverts !
Et pour finir quelques conseils … A vous qui voulez investir en Italie : soyez humbles, ce qui marche en France ne marchera pas forcément en Italie.
Et vous, cousins transalpins, vous voulez investir en France ? Venez convaincre vos interlocuteurs avec un dossier aux objectifs bien précis.


Françoise Jovenet et Léna Pelletier (www.lepetitjournal.com/Turin) lundi 12 novembre 2012

ERAI dans le monde : Une croissance régulière sur tous les continents
1 siège à Lyon
150 collaborateurs dont 70 répartis à travers 27 bureaux implantés dans 21 pays.

ERAI ITALIE :
150 entreprises rencontrées par an
40 entreprises de Rhône-Alpes accompagnées en Italie par an

Pour en savoir plus :
−    sur ERAI Italie
−    sur ERAI
−    sur les pôles de compétitivité

Lire également : ENTREPRISE  -  ERAI, le moteur économique de Rhône-Alpes en Italie

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine