Malgré les efforts de nombreuses associations de sauvegarde des animaux, l’année 2011 aura encore été terrible pour les rhinocéros d’Afrique du sud. Avec 448 animaux recensés comme braconnés en 2011, c’est toute une espèce qui est en danger

(crédit: RS)

La disparition annoncée des rhinocéros noirs

On ne recense plus que 4.860 rhinocéros noirs vivant aujourd’hui en Afrique, comparés aux 65.000 rhinocéros répertoriés dans les années 1970. Pour le National Geographic News, le rhinocéros noir d’Afrique de l’ouest est éteint. Seuls les efforts de plusieurs organisations de sauvegarde des animaux permettent aujourd’hui de gérer au mieux cette espèce. Le déplacement de 19 rhinocéros noirs par hélicoptère en fin d’année dernière a permis une médiatisation forte de ce problème. En déplaçant ces rhinocéros sur plus de 1.500 km, le gouvernement de la province d’Eastern Cape, en partenariat avec le WWF Black Rhino Range Expansion Project, a souhaité répartir géographiquement au mieux cette espèce pour optimiser son repeuplement et augmenter son taux de croissance.

Un marché noir juteux

Les rhinocéros noirs et les autres espèces de rhinocéros sont braconnés pour leurs cornes qui, en Asie, sont utilisées pour faire des remèdes contre par exemple la fièvre et le cancer, quoiqu’il n’y ait aucune preuve scientifique de leur efficacité. Elles sont également prisées au Moyen-Orient comme trophées ou porte manteaux. Ce marché noir est très juteux, car la corne du rhinocéros noir se vend plusieurs dizaines de milliers d'euros au kilo. Les braconniers utilisent parfois des tronçonneuses pour couper les cornes des rhinocéros après les avoir endormis, mais ces derniers ne survivent pas à ce massacre.

Vers une légalisation de ce marché

Le gouvernement sud-africain a demandé une étude pour éventuellement rendre légal la vente des cornes de rhinocéros. Malgré des efforts financiers de plusieurs millions d’euro pour lutter contre ce trafic, les massacres continuent avec une moyenne de 35 rhinocéros noir tués chaque année depuis 2005. Cette éventuelle légalisation semble laisser à ce jour très sceptique les organisations de défense des animaux. Elles s’accordent néanmoins pour considérer cette mesure comme un outil de défense supplémentaire, en maitrisant mieux la demande de "ce produit" et en lui appliquant les contraintes fixées pour la conservation de cette espèce.

Soutenir la défense des rhinocéros noirs en Afrique du sud

Différents programmes de dons destinés à aider la protection des rhinocéros noirs existent. Ces initiatives permettent d’assurer une meilleure protection de cette espèce en fournissant d’avantage de moyens matériaux ou humains.

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html) jeudi 16 février 2012

(crédit: WWF/ Green Renaissance)

"Dr Jacques Flamand vient administré l'antidote pour réveiller un rhinocéros noir qui vient d'être libéré sur un nouveau domicile. Cela ne prendra que quelques minutes pour que l'animal soit complètement réveillé temps laissé au Dr Flamand pour quitter les lieux", commente Pam Sherriffs, Communications manager: WWF/ Ezemvelo KZN Wildlife Black Rhino Range Expansion Project

http://www.wwf.org.za/act_now/rhino_conservation/

Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine