Andrew Michael Clements, architecte anglais, est à l'origine d'Oikosteges, littéralement "toits écologiques". Une première en terme d'innovation de ce type : des supports rectangulaires placés sur les toits, les terrasses ou les murs permettent aux entreprises, aux organismes et aux individuels de verdir leurs immeubles et maisons. Même les plus paresseux peuvent se réjouir, ces systèmes ne demandent presque aucun entretien

(Crédits photos Oikosteges)

Lepetitjournal.com : Quelle est l'origine de "Oikosteges"?

Andrew Michael Clements :
En 2000, j'ai cherché quelqu'un capable de couvrir de végétation le toit de ma maison, située dans les montagnes du Péloponnèse. Tous (architectes, ingénieurs civils, paysagistes, ...) m’ont alors répondu que c’était infaisable en Grèce, du fait des tremblements de terre réguliers et du climat. J’ai donc décidé de le réaliser cela, moi-même. Douze ans plus tard, voici deux solutions brevetées : "Toits Verts en zones sismiques chaudes". Extrêmement légères en poids (soit 20kg/m2 quand humide), ces solutions ne demandent ni entretien régulier, ni irrigation. Par biomimétisme, nous avons copié l’écosystème grec sur les toits.

Combien de temps a duré la recherche?
La recherche initiale a duré 6 ans. Ensuite, il a fallu deux ans pour le premier brevet (2008) et à nouveau deux ans pour le second.

Expliquez-nous comment cela fonctionne, en quelques mots ?
Nous reproduisons un écosystème grec dans son intégralité, c'est à dire la façon dont l’eau est stockée, drainée et même comment l’humidité est créée, en été, quand il ne pleut pas. Nous utilisons des supports qui imitent la nature, les plantes, les combinaisons de plantes et leur taille. des plantes toutes caractéristiques de l’écosystème naturel grec. Nous avons imité la géologie et la biologie de la Grèce. Les toits et murs d'une ville peuvent ainsi être recouverts de végétation.

Qui sont vos clients ? Combien coûte à un particulier de faire reverdir sa terrasse ?

La situation financière en Grèce a rendu les chantiers publics pratiquement inexistants. La plupart de nos clients sont donc aujourd'hui des individuels. Grâce à un système, que nous appelons "Lego", chacun peut décider du périmètre de la surface à couvrir et le réaliser progressivement, en fonction de son budget. Cela donne une grande flexibilité de prix.

Quelle est votre opinion sur l’environnement en Grèce ?
La nature grecque est, de loin, l’écosystème le plus riche en Europe, contribuant, avec plus de 1.000 espèces endémiques, au pool génétique des espèces indigènes européennes qui comptent au total 3000 espèces. Afin de vous donner une idée de ce que cela représente, le Royaume-Uni contribue avec seulement 15 espèces à ce pool de gènes. Je pense que cela va de soi, verdir les villes en développant des écosystèmes grecs naturels et soutenantla biodiversité est une réelle contribution pour la nature. C’est ce que l’on fait.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
Je pense que je peux résumer cela en vous disant que lorsque Frank Sinatra chante "If you can make it here, you can make it anywhere" (“si tu peux y arriver ici, tu peux y arriver partout”) il parlait de la Grèce et non de New York. Les problèmes sont nombreux et continuels mais je ne les prends comme des défis. Ce sont d'ailleurs ces mêmes obstacles qui nous ont poussés à produire, à l'état de l'art, des technologies que nous avons développées. C’est aussi l’explication de cette si riche biodiversité grecque.

Comment faites-vous face aux difficultés liées à la crise ?
La crise nous a forcés à développer le système OS8, un système "Lego", afin que les personnes intéressées puissent verdir leurs toits et murs progressivement en fonction de leur budget, et ceci a été assez positif.

Comment décririez-vous l’évolution financière de votre entreprise ?
Difficile – encore une fois nous avons du faire ce que tout le monde fait avec un budget restreint, réinjecter tous les profits dans la R&D.
Camille Delcour (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Mardi 6 novembre 2012

Pour plus de renseignement sur les systèmes des toits verts www.oikosteges.gr et/ou par téléphone : (+30) 210 7250 863 et (+30) 694 7225 590
.

ZOOM ENTREPRISE

- Oikosteges, Architecte innovateur du système des toits verts « OS » spécifiquement adaptés aux régions sismiques et sèches comme la Grèce, installé en Attique à Rafina.

- Société Unipersonnelle – embouchant 1 à 100 personnes en fonction des chantiers.

- Brevetés par le Ministère du Commerce, les systèmes Oikosteges-1 et Oikosteges-8 (OS-8) particulièrement conçus pour la plantation sur toit. La spécificité est l’adaptation des systèmes aux conditions climatiques méditerranéennes. Ces systèmes offrent de nombreux avantages par rapport aux autres types de toits verts, à la fois pour l’immeuble et pour l'environnement, offrant ainsi une solution à de nombreux problèmes auxquels sont confrontés les centres urbains modernes.

 
Une internationale

ETUDES – Les parents les plus généreux avec leurs enfants sont français

Pour beaucoup de parents à travers le monde, payer les études de ses enfants est l’engagement le plus important. Cela passerait avant les factures ou la retraites. Mais qui sont les parents les plus prévoyants ? Et où sont les parents qui sont les plus respectueux du choix de l’orientation de l’enfant ?
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Expatriés : 3 bonnes raisons de rentrer en France cet été !

Pour les expatriés, les mois d’été riment souvent avec vacances en France. Pour retrouver ses proches, pour (re)goûter aux plaisirs de la gastronomie ou pour que les enfants gardent un lien avec leur pays d’origine, les raisons qui poussent à passer quelques semaines dans l’Hexagone sont nombreuses. Nous en avons choisi trois et nous vous les faisons partager !
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales