Andrew Michael Clements, architecte anglais, est à l'origine d'Oikosteges, littéralement "toits écologiques". Une première en terme d'innovation de ce type : des supports rectangulaires placés sur les toits, les terrasses ou les murs permettent aux entreprises, aux organismes et aux individuels de verdir leurs immeubles et maisons. Même les plus paresseux peuvent se réjouir, ces systèmes ne demandent presque aucun entretien

(Crédits photos Oikosteges)

Lepetitjournal.com : Quelle est l'origine de "Oikosteges"?

Andrew Michael Clements :
En 2000, j'ai cherché quelqu'un capable de couvrir de végétation le toit de ma maison, située dans les montagnes du Péloponnèse. Tous (architectes, ingénieurs civils, paysagistes, ...) m’ont alors répondu que c’était infaisable en Grèce, du fait des tremblements de terre réguliers et du climat. J’ai donc décidé de le réaliser cela, moi-même. Douze ans plus tard, voici deux solutions brevetées : "Toits Verts en zones sismiques chaudes". Extrêmement légères en poids (soit 20kg/m2 quand humide), ces solutions ne demandent ni entretien régulier, ni irrigation. Par biomimétisme, nous avons copié l’écosystème grec sur les toits.

Combien de temps a duré la recherche?
La recherche initiale a duré 6 ans. Ensuite, il a fallu deux ans pour le premier brevet (2008) et à nouveau deux ans pour le second.

Expliquez-nous comment cela fonctionne, en quelques mots ?
Nous reproduisons un écosystème grec dans son intégralité, c'est à dire la façon dont l’eau est stockée, drainée et même comment l’humidité est créée, en été, quand il ne pleut pas. Nous utilisons des supports qui imitent la nature, les plantes, les combinaisons de plantes et leur taille. des plantes toutes caractéristiques de l’écosystème naturel grec. Nous avons imité la géologie et la biologie de la Grèce. Les toits et murs d'une ville peuvent ainsi être recouverts de végétation.

Qui sont vos clients ? Combien coûte à un particulier de faire reverdir sa terrasse ?

La situation financière en Grèce a rendu les chantiers publics pratiquement inexistants. La plupart de nos clients sont donc aujourd'hui des individuels. Grâce à un système, que nous appelons "Lego", chacun peut décider du périmètre de la surface à couvrir et le réaliser progressivement, en fonction de son budget. Cela donne une grande flexibilité de prix.

Quelle est votre opinion sur l’environnement en Grèce ?
La nature grecque est, de loin, l’écosystème le plus riche en Europe, contribuant, avec plus de 1.000 espèces endémiques, au pool génétique des espèces indigènes européennes qui comptent au total 3000 espèces. Afin de vous donner une idée de ce que cela représente, le Royaume-Uni contribue avec seulement 15 espèces à ce pool de gènes. Je pense que cela va de soi, verdir les villes en développant des écosystèmes grecs naturels et soutenantla biodiversité est une réelle contribution pour la nature. C’est ce que l’on fait.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
Je pense que je peux résumer cela en vous disant que lorsque Frank Sinatra chante "If you can make it here, you can make it anywhere" (“si tu peux y arriver ici, tu peux y arriver partout”) il parlait de la Grèce et non de New York. Les problèmes sont nombreux et continuels mais je ne les prends comme des défis. Ce sont d'ailleurs ces mêmes obstacles qui nous ont poussés à produire, à l'état de l'art, des technologies que nous avons développées. C’est aussi l’explication de cette si riche biodiversité grecque.

Comment faites-vous face aux difficultés liées à la crise ?
La crise nous a forcés à développer le système OS8, un système "Lego", afin que les personnes intéressées puissent verdir leurs toits et murs progressivement en fonction de leur budget, et ceci a été assez positif.

Comment décririez-vous l’évolution financière de votre entreprise ?
Difficile – encore une fois nous avons du faire ce que tout le monde fait avec un budget restreint, réinjecter tous les profits dans la R&D.
Camille Delcour (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Mardi 6 novembre 2012

Pour plus de renseignement sur les systèmes des toits verts www.oikosteges.gr et/ou par téléphone : (+30) 210 7250 863 et (+30) 694 7225 590
.

ZOOM ENTREPRISE

- Oikosteges, Architecte innovateur du système des toits verts « OS » spécifiquement adaptés aux régions sismiques et sèches comme la Grèce, installé en Attique à Rafina.

- Société Unipersonnelle – embouchant 1 à 100 personnes en fonction des chantiers.

- Brevetés par le Ministère du Commerce, les systèmes Oikosteges-1 et Oikosteges-8 (OS-8) particulièrement conçus pour la plantation sur toit. La spécificité est l’adaptation des systèmes aux conditions climatiques méditerranéennes. Ces systèmes offrent de nombreux avantages par rapport aux autres types de toits verts, à la fois pour l’immeuble et pour l'environnement, offrant ainsi une solution à de nombreux problèmes auxquels sont confrontés les centres urbains modernes.

 
Une internationale

HISTOIRE – Le mystique soufi Mansur al Hallaj, premier "expatrié"?

On connaît les pérégrinations de Paul de Tarse dans le monde méditerranéen ou encore l'épopée légendaire de l'apôtre Thomas jusqu'en Inde. Moins connue est la vie de Mansur al-Hallaj, mystique persan du soufisme, qui s'installa longtemps en terre non-musulmane pour répandre sa religion et son amour de Dieu. Cette grande figure mystique a donné lieu à une biographie rédigée par l'islamologue Stéphane Ruspoli qui lui attribue le titre d'"expatrié".
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales