INFO PRATIQUE DE LA SEMAINE – Changements concernant le système irlandais de collecte des déchets

Décidément les poubelles sont sous les feux de la rampe actuellement que ce soit en France ou ici en Irlande. En effet, le système de collecte des déchets va quelque peu être modifié à partir du 1er juillet prochain avec l’instauration de nouveaux tarifs de ramassage et l’obligation d’utiliser trois poubelles différentes.

Cela fait plusieurs mois que l’on sait que la collecte des déchets va évoluer en Irlande, mais l’on n’en a jamais été aussi proche. L’instauration de nouveaux tarifs et l’utilisation de nouvelles poubelles dans la grande majorité du pays entreront effectivement en vigueur au 1er juillet prochain. La nouvelle politique gouvernementale instaure trois tarifs minimums différents et le principe du paiement au poids des déchets. Pour chaque foyer, les nouveaux tarifs minimums seront de 11 centimes d’euros par kilogramme de déchets ménagers (allant dans la poubelle noire), 6 centimes pour les déchets organiques (légumes, fruits…) devant être jetés dans la poubelle marron et enfin 0 centime pour les déchets recyclables (papiers, cartons,…) allant dans la poubelle verte. Tous les autres systèmes de charges qui avaient court auparavant tels que les frais fixes, ou le pay-per-lift et le pay-per-tag prendront fin au 1er juillet pour laisser place au seul paiement au poids. Le but du gouvernement est clair : responsabiliser et inciter les ménages irlandais à réduire leurs déchets (compost, répartition de la consommation, pas de gaspillage…), en appliquant le principe de pollueurs-payeurs. Le Green party a toutefois eu gain de cause sur la « gratuité » des déchets recyclables. Tous les ménages seront concernés y compris ceux résidant dans des appartements.

Quoi qu’il en soit vous devrez vous tourner vers la compagnie privée qui se charge de la collecte de vos déchets afin de connaître les tarifs. La loi du marché régnant effectivement sur beaucoup de secteurs dans l’île, la collecte des déchets n’y échappe pas. Les compagnies devront inclure les nouveaux tarifs minimums au poids mais pourront vous faire payer plus cher en fonction des services offerts, et de votre lieu de résidence notamment. L’une des principales compagnies du pays, Thorntons recycling facturera par exemple la collecte 2€ par semaine auxquels il faudra ajouter 35 centimes d’euros par kilo pour la poubelle noire et 20 centimes par kilo pour la marron... Les prix devraient sensiblement être les mêmes avec Greyhound et Greenstar qui n’ont pas encore révélé publiquement leurs nouveaux tarifs et les communiquent directement à leurs clients depuis le début du mois de juin. La facture pourra donc s’avérer être salée notamment pour les familles nombreuses. Le gouvernement n’a pas prévu de fixer un plafond tarifaire aux compagnies mais les a sommées d’informer leurs clients dès début juin afin de leur permettre de faire jouer la concurrence et de  jouir de l’offre la plus avantageuse.    

La nécessité d’une refonte totale du système ?

C’est ce que dénoncent plusieurs députés du Dail, qui ne remettent pas fondamentalement en cause le but de la mesure mais l’élévation des prix, qui ont doublé voire triplé, et la gourmandise des compagnies de collecte des déchets. Certains dénoncent un cartel ayant court notamment à Dublin. Sous-entendant qu’il n’y a pas assez de compagnies sur ce marché et qu’elles s’entendent sur les prix au détriment des consommateurs. Enda Kenny, le Taoiseach, a annoncé : « S'il existe des preuves qu'une quelconque entente existe concernant les frais et la collecte des poubelles, cela fera alors l’objet d'une enquête de la Commission de la concurrence et de protection des consommateurs ». Et d’assurer qu'il « surveille tout cela très attentivement.»

La nouvelle politique entrera en vigueur quoi qu’il arrive au 1er juillet mais beaucoup de choses semblent donc encore floues et il faudra attendre peut-être quelques mois avant que tout rentre dans l’ordre. Le gouvernement semble toutefois persuadé de la pertinence de la mesure, à l’instar de ce qu’ont fait d’autres voisins européens, face à la nécessité de mettre en place un système de développement durable. 

Mathias Lenzi (www.lepetitjournal.com/dublin) Mardi 21 juin 2016.

Crédit photo : O'Dea/Wikicommons. 

 
Dublin

ON A TESTÉ POUR VOUS – Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Le TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas nécessaire d'intégrer l'un de ces mastodontes pour réaliser ses rêves professionnels les plus fous. Pour preuve, l'ouverture récente du TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine