INFOS PRATIQUES - Se loger à Dublin

Dublin est la ville d’Irlande la plus peuplée, avec environ 525 400 habitants. Mais c’est surtout une ville qui attire chaque année des milliers d’étrangers venus travailler, étudier, améliorer leur anglais, ou simplement changer d’air en Irlande. Alors évidemment, le problème principal qui les attend va être : comment se loger à Dublin ?

Car il faut le dire tout de suite aux futurs arrivants, vous allez avoir du mal à trouver un logement : attendez-vous à de longues heures à éplucher les petites annonces, à de nombreuses visites, parfois en groupe… Mais pour que vous ne baissiez pas les bras, voici quelques conseils pour se loger à Dublin.

Tout d’abord, pour arriver l’esprit serein et vous laissez le temps de partir à la chasse aux appartements, il est conseillé aux nouveaux arrivants de réserver une place dans un logement temporaire : hôtel ou auberge de jeunesse. Voici vos différentes options :

Les auberges de jeunesse et autres solutions de court terme

Les « guest house » ou les « hostel » ont deux grands avantages: la flexibilité et le prix. Vous n’aurez peut-être pas votre propre chambre, mais vous pourrez par contre rencontrer beaucoup d’autres voyageurs, ou personnes dans le même cas que vous, et recueillir de précieux conseils sur Dublin. Les auberges de jeunesse attirent beaucoup de jeunes venus simplement visiter Dublin : l’ambiance sera certainement très conviviale, mais ce n’est pas une solution à long terme.

Quelques conseils d’établissements :
- Avalon House, située au sud du centre-ville, est conseillée pour son accueil et son ambiance chaleureuse. Il y a tous types de clients, des jeunes et des moins jeunes. L’accès est sécurisé, les sanitaires sont propres et le petit-déjeuner, compris, est correct. Inconvénients : peu de place pour le rangement et la salle de bain partagée dans certaines chambres.
Détails : 55 Aungier St, Dublin 2, site web
Prix : chambre simple à partir de €34, chambre double à partir de €27, chambre triple à partir de €22, chambre pour 4 à partir de €16, chambre de 12 à partir de €10
- Abigails Hostel : emplacement idéal, très proche des principales lignes de bus. Chambres spacieuses, salon pour rencontrer les autres voyageurs et cuisine équipée.
Détails : 7 - 9 Aston Quay, Dublin 2, Ireland, site web
Prix : chambre privée à partir de 20€, dortoir à partir de 10€
- Barnacles : établissement très proche de Temple Bar, le quartier festif de Dublin. A éviter si votre but est de vous reposer. Parfait pour faire la fête, profiter de l’ambiance sans compter ses heures de sommeil. Attention : consommation d’alcool interdite dans l’auberge.
Détails : site web
Prix : dortoirs à partir de €12, chambre 4 lits à partir de €19.50, chambre double à partir de €30.
- Oliver St John Gogarty’s Hostel : en plein cœur de Temple Bar, cette auberge est également très prisée pour faire la fête. A éviter si on est dérangé par le bruit. Auberge très bien équipée, qui offre des chambres avec salles de bain et certaines avec une terrasse.
Détails : site web
Prix : en haute saison et le week-end, dortoir de 12 personnes à partir de 22€ ; dortoir de 8 personnes à partir de 24€ ; dortoir de 4 personnes à partir de 28€ ; chambre double à partir de 35€.
- Generator Hostel : situé dans le quartier de Smithfield, proche des quais et d’une ligne de tramway vers le centre-ville, très bien équipé.
Détails: Smithfield Square, Dublin 7, Irlande, site web
Prix : chambre double à partir de 35€, chambre triple ou quadruple, à partir de 10,50€, chambre à partager (5, 6 ou 8 lits), à partir de 8,50€, chambre à partager réservée aux filles, à partir de 10,50€.

Eazy City : Une alternative à l’auberge de jeunesse si vous prévoyez de rester quelques semaines, EazyCity propose des maisons en colocation, toutes équipées. Vous pouvez réserver à l’avance, et même demander à ce qu’on vienne vous chercher à l’aéroport. Cela permet d’arriver en Irlande en ayant déjà une chambre réservée dans un appartement. Idéal pour le court-terme, ce n’est pas une solution à long terme car les maisons peuvent aller jusqu’à 10 colocataires, et il y a beaucoup d’allées et venues.
Détails : http://dublin.eazycity.com/
Prix : en général, chambre simple à partir de €175.00 par personne par semaine (charges incluses). Chambre double (deux lits): €135.00 par personne par semaine (charges incluses). Chambre double (lit double), à partir de €135.00 par personne par semaine (charges incluses).

Airbnb : Enfin le site Airbnb propose des logements chez l’habitant, ou maisons d’hôtes à des prix raisonnables.

La (co)-location

Mais il faut garder à l’esprit que si vous êtes venus pour différentes raisons que le tourisme, toutes ces options ne sont pas viables sur le long terme. Concentrons-nous donc maintenant sur la location ou plus vraisemblablement la co-location !
Pour vous donner un ordre de grandeur, un appartement à deux chambres coûte environ 1200€ par mois dans le centre-ville de Dublin, un studio, environ 600€, et une chambre dans une colocation peut aller jusqu’à 600€.

Si vous vous lancez dans la colocation, voici certains mots de vocabulaire que vous devez absolument maîtriser :
- Single room : chambre avec un lit simple.
- Double room : chambre avec un lit double.
- Twin room : chambre avec deux lits, à partager avec l’autre occupant !
Parfois le loyer est annoncé à la semaine.
Enfin, faites attention, la durée du préavis dépend de la durée de votre bail : pour un bail de 6 mois ou moins, il est de 4 semaines. Pour un bail entre 6 et 12 mois, il est de 5 semaines.

Pour éviter des déconvenues, le site daft.ie a publié un guide pour ceux qui louent en colocation : ‘Sharing Safety Tips’ ('Conseils de sécurité’):

  • Récupérez le nom complet du propriétaire et son adresse, et contactez le avant de signer pour être sûr qu’il est au courant que vous sous-louer une chambre.
  • Rencontrez tous vos colocataires potentiels avant de prendre une décision.
  • Payez la caution avec une méthode traçable, comme un virement. Daft.ie mentionne l'utilisation du chèque, mais c'est un moyen de paiement peu usité, les irlandais préférant le ‘cash’. Ne rien payer donc avant d’avoir le contrat et les clés.
  • Payez la caution sur les lieux de votre futur location et vérifiez que les clés fonctionnent.
  • Si vous avez des questions sur vos droits en matière de location, contactez l’association Threshold.
  • Il est conseillé d’imprimer l’annonce de la propriété que vous avez visitée, pour avoir une preuve en cas de changements par rapport à l’annonce.


Dublin est divisé en arrondissements, du 1 au 24. Plus le chiffre est grand, plus vous êtes éloigné du centre-ville. On considère habituellement que le centre-ville va jusqu’à Dublin 9. La Liffey est le fleuve qui coupe Dublin en deux. Les quartiers du Sud de la Liffey, plus prisés, portent les chiffres pairs. Les quartiers Nord, aux chiffres impairs, ont tendance à avoir une moins bonne réputation, même si les choses évoluent. Dublin 7 est par exemple très résidentiel.

Où chercher ?

Principalement sur les sites internet :
- Daft.ie
- Rent.ie
- Let.ie
- Myhome.ie
- Property.ie
- Findahome.ie

Vous pouvez également essayer des alternatives:

  • Gumtree est l’équivalent du ‘Boncoin’ même si le site fait un peu fouillis
  • Easyroomate propose un service plus personnalisé, avec création de profil. Mais une partie des services sont payants, et si vous ne payez pas vous ne pourrez être contacté que par des personnes ayant payées. Cela peut être frustrant.
  • Evitez Roomster : ce site vous offre de créer un compte, de définir vos attentes et votre profil, puis de contacter les offres correspondantes à votre profil. Mais une fois les messages envoyés, il faut payer pour voir les réponses.


De manière générale, vous retrouverez souvent les mêmes annonces sur ces différents sites. La clé du succès est de ne pas désespérer, de surveiller très régulièrement ces sites pour réagir rapidement aux nouvelles annonces (la création d’ ‘alertes’ par email est une fonctionnalité pratique). Privilégiez le contact par téléphone si possible, car souvent les annonceurs sont submergés d’emails et ne répondent pas. Le meilleur moyen reste d’appeler.

Bon courage !

Audrey Lalli (www.lepetitjournal.com/dublin) mardi 5 janvier 2016 (rediffusion)

 
Dublin
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine