ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE - Dans l'oeil des médias irlandais

Dimanche 7 mai, Emmanuel Macron est élu président de la République française avec 66,1 % des suffrages contre 33,9 % pour Marine Le Pen. Une "victoire face aux extrêmes" pour la France et pour l'Europe peut-on lire dans la presse internationale. Qu'en est-il du côté des médias irlandais ?

Brexit, Europe, avenir du Front-National, Marine Le Pen, tels sont les sujets qui ressortent en une des quotidiens nationaux irlandais. Si la large victoire d'Emmanuel Macron semble avoir été unanimement saluée par la presse étrangère, les débats et analyses journalistiques se concentrent davantage sur le positionnement du nouveau président au sujet du Brexit et de l'Europe ainsi que sur la question de l'avenir du Front National et de sa candidate Marine Le Pen.

La question du Brexit

Pour la presse irlandaise, le nouveau président français adoptera une ligne dure concernant les discussions en vue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union-Européenne. Néanmoins, la défaite de Le Pen reste une bonne nouvelle pour la Grande-Bretagne dans la mesure où une victoire du Front National aurait amené l'Union européenne dans une crise susceptible de compliquer les négociations sur le Brexit. Cependant, la position pro-Europe de Macron peut être un frein dans les pourparlers qui s'annoncent avec les membres de l'union.



Emmanuel Macron a évoqué un certain nombre de fois la nécessité d'adopter une ligne difficile avec la Grande-Bretagne. "Je suis un Brexiter difficile", avait-il déclaré à Christine Ockrent dans le magazine Monocle en mars dernier.

Le candidat de La République En Marche, estimait alors que l'UE était trop accommodante dans ses négociations avec David Cameron avant le référendum de l'année dernière.

"La Grande-Bretagne doit comprendre que notre intérêt à moyen et à long terme est d'avoir des règles claires. Donc, si la Grande-Bretagne veut commercer avec l'Europe, elle doit choisir un modèle, comme les Suisses, les Norvégiens ou les Canadiens l'ont fait. Nous devons accepter qu'il y ait des pertes. Mais ce sont les Britanniques qui perdront le plus. Vous ne pouvez pas profiter des droits en Europe si vous n'êtes pas membre - sinon l'union va tomber en panne ", a-t-il ajouté.

La question de la France dans l'Union-européenne

"Macron remporte la présidence française, un soupir de soulagement en Europe" pour la chaîne d'information irlandaise RTÉ. Sa vision favorable aux entreprises et à l'intégration européenne, battant Marine Le Pen, une nationaliste d'extrême droite qui a maintes et maintes fois menacé de sortir la France de l'Union européenne est vivement saluée. De plus, la presse irlandaise constate qu'Emmanuel Macron a réussi son pari de briser la domination des partis principaux en France. Il apportera un grand soulagement aux alliés européens qui ont longtemps craint un autre bouleversement populiste après le choix de la Grande-Bretagne de quitter l'UE et l'élection de Donald Trump en tant que président américain.

Quel avenir pour le Front National et Marine Le Pen ?

Malgré une défaite remarquable du Front National au second tour de l'élection présidentielle française, nombre de médias soulignent qu'il s'agissait d'une performance record pour le parti d'extrême droite, un parti aux politiques ouvertement anti-immigrés. Les médias irlandais ajoutent également qu'il ne faut pas sous-estimer l'ampleur des divisions que M. Macron doit affronter et tenter de guérir.

Les messages politiques de "La France aux Français" de Mme Le Pen, les dépenses publiques élevées et la défiance envers la mondialisation ont conduit de nombreux citoyens à se tourner vers le Front National. Les plus pauvres, touchés par le chômage élevé, par les tensions sociales et le sentiment d'insécurité doivent être entendus, auquel cas le quinquennat de M. Macron risque à terme d'ouvrir la voie à une nouvelle montée des partis d'extrême droite en France à l'horizon 2022.

Elisa Mau (www.lepetitjournal.com/dublin) mardi 09 mai 2017

 
Dublin

ON A TESTÉ POUR VOUS – Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Le TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas nécessaire d'intégrer l'un de ces mastodontes pour réaliser ses rêves professionnels les plus fous. Pour preuve, l'ouverture récente du TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine