CRISE DU LOGEMENT – Après la décision de la Cour Suprême, les occupants de l’Apollo House refusent de quitter le bâtiment.

 

 

Le bâtiment, occupé depuis près d’un mois devait être évacué ce mercredi 11 janvier à midi. Le collectif « Home Sweet Home » refuse de quitter les lieux, en raison de la vétusté des hébergements d’urgences proposés aux sans-abris.

 

L’immeuble de l’Apollo House, occupé par le collectif « Home Sweet Home », accueille actuellement 40 sans-abris. Ce mercredi 11 janvier un dernier recours a été déposé devant la Cour Suprême, afin de prolonger d’une semaine l’occupation du bâtiment. Cette demande fait suite aux témoignages d’anciens occupants de l’Apollo House, ayant dû trouver abri dans d’autres centres d’hébergements.

            Les conditions décrites par ces sans-abris sont « déplorables et inhumaines » selon un membre du collectif. En effet, des propos rapportés dans le Irish Times décrivent des centres où il est « impossible de dormir avant 4h du matin à cause du bruit », où la drogue est omniprésente avec « certaines personnes qui s’injectent de l’héroïne dans les dortoirs », et un manque criant d’équipement : « certains n’ont même pas de salles de bain ou de casiers pour mettre leurs affaires. »

            Mais ce mercredi, aux alentours de midi, la Cour Suprême a rejeté cette demande de prolongation de l’occupation.

 

 

Depuis ce matin, de nombreux militants et habitants de Dublin se mobilisent, devant l’Apollo House, pour apporter leur soutien. Le collectif « Home Sweet Home » a fait savoir qu’il ne comptait pas quitter les lieux pour le moment.

 

Benjamin Monnet (lepetitjournal.com/dublin) Mercredi 11 janvier

 

 
Dublin

ON A TESTÉ POUR VOUS – Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Le TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas nécessaire d'intégrer l'un de ces mastodontes pour réaliser ses rêves professionnels les plus fous. Pour preuve, l'ouverture récente du TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine