ON A TESTÉ POUR VOUS – Le Dublin Zoo

Surtout connu pour ses célèbres biches, le Phœnix Park est un lieu incontournable du paysage dublinois. Il abrite notamment de nombreuses attractions, dont le Dublin Zoo, qui vous proposera de découvrir des espèces bien plus exotiques. Lepetitjournal.com n'a pu résister à la tentation et s'y est pour vous aventuré. Accrochez vos ceintures, le safari est sur le point de commencer !

Le zoo a pour la première fois ouvert ses portes au public le 1er septembre 1831 et s'est rapidement retrouvé parmi les attractions les plus en vue de la ville. Un succès dans un premier temps dû à l'introduction de dimanches à tarif réduit (1 penny à l'époque), rendant le lieu accessible même pour les classes les plus populaires. Malgré quelques temps difficiles dans les années 90, pour ne pas dire noirs, le zoo a su conserver sa popularité, évoluer, et attire de nos jours pas moins d'un million de personnes par an.

La sauvegarde au service de l'éducation

À votre arrivée, vous ferez face à un lac sur lequel se trouve une petite île. Sur celle-ci, une troupe de joyeux macaques se chargera de votre accueil. Une introduction légère et parfaite aux 6 zones principales s'étendant sur un peu plus de 28 hectares. Dès les premiers pas, on peut s'apercevoir que tout a ici été pensé pour le bien-être des animaux. Et pour cause, les missions principales du zoo reposent sur la sauvegarde d'espèces en voie de disparition, l'éducation des plus jeunes et la sensibilisation des adultes. Pour preuve, sur chacun des enclos figure une plaque indiquant le degré d'extinction de l'animal en question. Vous pouvez donc vous attendre à découvrir des spécimens que vous n'auriez jamais imaginé voir en plein cœur du Phœnix Park.

La savane d'Afrique, la forêt tropicale ou les plaines d'Asie n'auront ainsi plus de secrets pour vous. Visiblement peu farouches, les Tigres de l'Amour, Lions d'Asie et autres Panthères des Neiges n'hésiteront pas à venir faire du lèche-vitrines en vous voyant. Les otaries se chargeront quant à elles du show et, avec un peu de chance, pousseront même la chansonnette sous la houlette de leur gardien. Bien plus qu'un simple chef d'orchestre, ce dernier vous en apprendra davantage sur leur mode de vie. En préparant un minimum votre visite, vous pourrez assister à différentes interventions similaires se tenant tout au long de la journée. Et si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur telle ou telle espèce, un Education Centre est également à votre disposition au sein même du zoo.

Bien plus qu'une simple attraction touristique, le Dublin Zoo propose une expérience originale. Que vous soyez à la recherche d'exotisme, de connaissances ou tout simplement d'un moment de détente, il saura combler vos attentes à un prix plus qu'abordable. Différents événements sont de plus organisés tout au long de l'année, dont des soirées barbecue ou encore des visites guidées nocturnes. Facilement accessible en bus, en LUAS ou à pieds, vous n'avez donc aucune raison de passer à côté d'une telle opportunité à deux pas du centre-ville !

*****

Retrouvez toutes les informations utiles (horaires d'ouverture, infos pratiques, transports, événements etc.) sur le site officiel du Dublin Zoo : https://www.dublinzoo.ie/

Jérémy Jannel (www.lepetitjournal.com/dublin), Lundi 19 juin 2017

Photographies : https://jeremyphotographieblog.wordpress.com/
Le blog de Jérémy : https://lebilletirlandais.wordpress.com/

 

 
Dublin

ON A TESTÉ POUR VOUS – Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Le TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas nécessaire d'intégrer l'un de ces mastodontes pour réaliser ses rêves professionnels les plus fous. Pour preuve, l'ouverture récente du TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine