Dublin

PHOTO – Deuxième édition du festival PhotoIreland ce mois de juillet

Le festival PhotoIreland a débuté le 1er juillet dernier, avec la mise à l’honneur de 25 photographes mexicains. Il se clôturera le 31 juillet

 

La photographie, un peu délaissée en Irlande a l’heure actuelle, veut  se faire une place au soleil. Pour cela, les différents lieux d’exposition de Dublin sont mis à contribution pendant un mois. Expositions, atelier, discussions, débats ou encore projections de documentaires, PhotoIreland met les petits plats dans les grands pour confirmer son succès de l’année dernière, où 45 000 visiteurs avaient été comptabilisés au total.
Plusieurs expositions « phares » sont prévues, à commencer par la présentation du travail de 25 photographes mexicains contemporains, en partenariat avec le ministère des Affaires Etrangères du Mexique. L’exposition, qui a lieu à la Sebastian Guinness Gallery, veut montrer les différents aspects de la vie mexicaine en faisant participer des artistes d’âges et de techniques variés.

Un Espagnol et des Français au programme
PhotoIreland expose aussi une rétrospective sur le travail de l’espagnol Marín (1884-1944). Il fut l’un des premiers à prendre des photos de la vie quotidienne espagnole dans la rue et fut surtout à l’origine des premiers cliches aériens dans son pays, en 1913. L’exposition a lieu à l’institut Cervantès de Dublin. 
L’Alliance Française accueille l’une des 40 expositions prévues, avec les travaux du collectif français Tendance Floue, qui fête ses vingt ans cette année. Les artistes posent la question « Sommes-nous ? » à travers une série de photographies mettant en scène l’être humain et son environnement.
PhotoIreland, c'est aussi la projection de différents documentaires. Parmi eux "Silent Britain", qui raconte le film muet britannique pendant les 30 premières années du XXe siècle. Le Filmbase accueillera pour sa part une présentation de PhotoIreland… 2012, le 17 juillet. L’objectif de la discussion, accompagnée de la projection d’un court-métrage sur les migrations de populations, est d’avoir des retours des festivaliers sur l’édition 2011, pour mieux pouvoir préparer l’année prochaine. Et ne pas tomber dans le cliché.

Voir le programme complet

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 8 Juillet 2011

CUISINE - Le ragoût à la Guinness

On continue notre tour culinaire irlandais. Cette semaine, place au ragoût de bœuf cuisiné avec la bière brune irlandaise. Un plat consistant pour…
A la une

RETRAITE À L'ÉTRANGER – Portugal, Thaïlande ou Maroc ?

1.2 million de Français ont décidé de passer leur retraite à l'étranger. Douceur de vivre, facilités administratives, coût de la vie, impôts, autant de critères de décision avant de choisir son pays d'accueil. Mais quels pays font les beaux jours des séniors tricolores ?
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie