Dublin

AVANT-PREMIÈRE - Festival des Arts Visuels à Glasgow

Du 20 avril au 7 mai 2012, Glasgow accueille pour sa cinquième édition le festival des arts visuels, Glasgow International. Au programme, une myriade d'événements, d'expositions, conférences, etc, disséminés à travers la ville. Petit tour d'horizon, en avant-première, de ce festival où le travail d'artistes de notoriété internationale se mêle à celui d'artistes locaux

(© 2001-12 Kate V Robertson) (Kate V Robertson, Plaza, 2011, at Rez de Chaussee, Glasgow)

Sous la direction de Katrina Brown, le festival des Arts Visuels Glasgow International, qui a lieu tous les deux ans, présentera cette année les travaux de plus de 130 artistes dans pas moins de 50 lieux d'expositions. Cette manifestation, qui met l'accent sur les arts plastiques, donne également la part belle à une grande variété de disciplines allant de la danse, au cinéma, ou à la musique, en passant par la performance et le théâtre. La programmation se veut avant tout novatrice : plus de 90% des œuvres exposées pendant les 18 jours de festival sont nouvelles ou n'ont jamais été présentées au Royaume-Uni.

(© 2012 Richard Wright)

Jeremy Deller et Wolgang Tilmans, points d'orgue du festival

Sacrilege, une œuvre publique et interactive de Jeremy Deller, sera dévoilée à Glasgow Green. L'artiste, couronné du prix Turner en 2004, s'attache à explorer la culture contemporaine. Commanditée par Glasgow International et le maire de Londres, l'œuvre sera ensuite exposée à Londres durant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012.

Pour la première fois en Ecosse, depuis 1995, le photographe Wolfgang Tilmans présentera à la Common Guild une sélection d'œuvres issues de la collection du Arts Council ainsi que des travaux choisis par l'artiste. D'origine allemande, Tilmans fut le premier photographe à remporter le prix Turner en 2000. Consacré dans les années 1990 pour ses images peu conventionnelles inspirées par son cercle d'amis et la jeunesse, il est connu pour son choix de sujets éclectiques et sa touche personnelle dans la présentation de ses œuvres, choisissant souvent de simples clips et épingles.

Lire la suite sur notre édition de Londres

CUISINE - Le ragoût à la Guinness

On continue notre tour culinaire irlandais. Cette semaine, place au ragoût de bœuf cuisiné avec la bière brune irlandaise. Un plat consistant pour…

CINEMA - Les nouveautés du week-end

Par cette grisaille, vous seriez plus tenté par un cinéma/pop-corn que par un jogging ce week-end ? Pas le temps de culpabiliser, voici une sélection…
A la une

GUILLAUME CANET / CEDRIC ANGER - "C’est un serial killer assez inédit dans le genre"

La prochaine fois, je viserai le cœur s’inspire de l’affaire Alain Lamare. Les faits ont lieu dans l’Oise entre 1978 et 1979. Un maniaque agresse et tue plusieurs auto-stoppeuses. La police et la gendarmerie peinent à trouver l’homme qui échappe à tous les barrages. Chose qui lui est dans un premier temps facile puisqu’il s’agit en fait d’un jeune gendarme modèle qui enquête sur ses propres crimes. Notre édition de Londres a rencontré le…
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie