POLITIQUE – Axelle Lemaire en campagne pour les législatives 2012

 

Axelle Lemaire, candidate du Parti Socialiste pour l’élection des députés des Français de l’étranger en juin 2012, a lancé mardi sa campagne à Dublin. L’objectif était avant tout d’informer et de rassembler

Une dizaine de personnes se sont rassemblées mardi 21 juin au Dublin Institute of Technology (DIT) pour le lancement de la campagne électorale d’Axelle Lemaire. Cette soirée était surtout «l'occasion de poser des questions sur l'avenir de la France et du statut des Français à l’étranger », comme l’a expliqué la candidate PS au début de la réunion.
La jeune femme (36 ans) a commencé par expliquer l’intérêt et l'enjeu des prochaines élections législatives ainsi que le rôle des onze députés de l’étranger qui débuteront leur mandat dans un an. La circonscription de l’Irlande est la troisième (avec le Royaume-Uni, l’Islande, la Norvège, la Suède, la Finlande, le Danemark, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie), ce qui représente environ 500.000 Français. « Le premier objectif est de convaincre les résidents français de s'inscrire sur les listes électorales », explique Axelle Lemaire. « Déjà, beaucoup de Français ne sont pas inscrits au consulat, et il y en a à peine la moitié sur les listes électorales. »

L’information, l’enjeu principal de la campagne
Car il va falloir compter avec une forte abstention. Les résultats de l'élection présidentielle de 2007 (les seuls disponibles sur le vote des Français de l’étranger) font état de 41,90 % de participation en Irlande (60,60 % au Royaume-Uni, qui compte le plus de Français). Chaque inscription sur les listes électorales va donc compter, d’autant plus que la troisième circonscription est la plus indécise parmi les onze existantes. Compte tenu de leur découpage, huit d'entre elles devraient basculer à droite contre deux à gauche. « Oui, la gauche peut gagner dans cette 3ème circonscription », insiste Axelle Lemaire, par ailleurs assistante parlementaire à la Chambre des Communes, à Londres. Du fait de la présence de la City à Londres, l’un des plus grands pôles de la finance, une victoire du PS « serait un magnifique symbole politique et une vraie claque pour Nicolas Sarkozy », estime la candidate.
Pour gagner les élections, elle entend évidemment faire la part belle aux réclamations des votants, en attendant la fin de la rédaction du programme précis par la fédération socialiste. Mais ses objectifs sont avant tout de travailler sur les dossiers de la mobilité et l’éducation. « Même à l’étranger, les Français aiment pouvoir bénéficier d’écoles et de lycées français pour leurs enfants », explique Axelle Lemaire. Le travail sur la mobilité est plus large, il touche aussi bien les plus jeunes que les retraités. « Quand on travaille dans un pays, on n’est pas sûr d’avoir droit à la retraite en France ensuite. » Axelle Lemaire compte enfin faciliter la mobilité des étudiants, qui reste selon elle encore réservée à quelques élites.

Jérôme Paquet (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 24 juin 2011

 

 

Lire aussi :

ELECTIONS - Les Français de l'étranger sont concernés

LONDRES - Lancement de la campagne d'Axelle Lemaire

Dublin

RENCONTRE - L’Irlande à bout de pouce

Gaïa et Emilie, deux Tourangelles de 53 et 30 ans, ont choisi l’autostop pour sillonner pendant un mois l’île d’Emeraude, qu’elles ont découverte…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Athenes - Actualité

GRECE - Pas de vacances pour Athènes

Alors que beaucoup de gouvernements européens annoncent les vacances de leurs ministres, il en est tout autre, ici, à Athènes.
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Expat - Politique

GERARD LARCHER – "Nos pays savent faire l’unité dans la diversité"

Venu à Milan pour visiter l’Exposition universelle, Gerard Larcher a lancé un appel à la solidarité sur les dossiers d’actualité de la migration, de la Grèce et de la sécurité. Une solidarité illustrée par la qualité des relations franco-italiennes soulignée par le Consul général de France Olivier Brochet, qui célébrait pour la première fois la fête nationale à Milan.
Magazine