A la Une

PORTRAIT- Philip Treacy, le designer irlandais qui coiffe les stars

Les chapeaux surréalistes signés Philip Treacy sont portés par les plus grandes stars de Lady Gaga à Sarah Jessica Parker. Installé à Londres, le célèbre designer irlandais possède sa propre marque de haute couture. Il a auparavant travaillé avec Karl Lagerfeld, Valentino et Alexander McQueen. Retour sur un parcours exceptionnel

(Photo Kevin Davies)

Philip Treacy est devenu célèbre grâce à ses créations de chapeaux, plus extravagants les uns que les autres. Il est le créateur des coiffes de la chanteuse Lady Gaga, mais il a aussi créé les chapeaux des films de Harry Potter. Le chapelier irlandais a un parcours hors du commun. C'est lors de sa rencontre en 1989 avec la journaliste du magazine britannique Tatler, Isabella Blow, que tout a basculé. Elle a été la muse du créateur après l'avoir fait remarquer par le rédacteur en chef du Vogue US, Andre Leon Talley, puis introduit auprès des créateurs Manolo Blahnik et Rifat Ozbek.

La passion des chapeaux
Originaire de Galway et issu d'une famille de huit enfants, Philip Treacy a commencé à coudre à l'âge de cinq ans pour habiller les poupées de sa soeur. "Ma mère avait une machine à coudre", raconte t-il. "Je n'avais pas le droit de l'utiliser, mais j'étais si fasciné par cet instrument que je m'en servais dès que ma mère s'absentait (...)". Il se passionne aussi pour les plumes d'oies et canards dont il se sert pour confectionner divers chapeaux.
Dès 1985, il part à Dublin pour des études de mode au National College of Art & Design (NCAD). Très vite, il porte bien plus d'intérêt aux coiffes qu'aux vêtements eux-mêmes. Inscrit en 1988 au Royal College of Art de Londres, il réalise pour son projet d'études des chapeaux pour les courses de chevaux d'Ascot en collaboration avec le magasin Harrods. Claire Stubbs, sa tutrice, le salue comme le "futur grand chapelier britannique" dans le Sunday Times.
"Les chapeaux étaient pour les dames âgées à l'époque", explique Treacy. "Je n'étais absolument pas d'accord avec cette perception et j'ai pensé : je vais changer cela".

(photo Philip Tracey Show 2001 Paris)

Dans la cour des grands
Ensuite, tout va très vite. Fraîchement diplômé du Royal College et seulement âgé de 23 ans, Philip Treacy collabore avec Karl Lagerfeld pour Chanel. Il travaille aussi pour Valentino, Gianni Versace et Alexander McQueen Chez Givenchy. Son premier magasin ouvre en 1994 au 69 Elizabeth Street à Londres, tout près de son premier atelier de couture. Quand des personnes viennent le voir, elles demandent "Où sont les machines ?". "Mes mains sont les machines", répond Treacy. "Je me sens vraiment habillé le matin que lorsque j'ai mon dé à coudre sur mon doigt. Il reste là toute la journée".
Aujourd'hui Treacy coiffe les plus grandes stars de la planète. Sarah Jessica Parker, l'héroïne de Sex and The City, arborait fièrement l'une de ses créations lors de l'avant-première du film à Londres. La comtesse de Wessex, épouse du prince Edward d'Angleterre, porte aussi souvent des créations du célèbre chapelier. Quant à la chanteuse Lady Gaga, il suffit de l'avoir vue porter une création en forme de homard par Treacy pour comprendre qu'elle a une véritable passion pour les chapeaux les plus dingues du créateur. Les chapeaux de Philip Treacy ont de beaux jours devant eux. "Nous avons tous une tête à habiller", affirme t-il.

Marie Villacèque (www.lepetitjournal.com/Dublin) mercredi 24 novembre 2010

 
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine