A la Une

LÉGISLATIVES 2012 - Christophe Schermesser : "J'ai envie de hausser la voix"

Christophe Schermesser est le candidat du Parti Fédéraliste Européen aux élection législatives dans la troisième circonscription des Français de l'étranger. Il présente aux lecteurs de Lepetitjournal.com son parti ainsi que ses différentes expériences dans trois pays de la circonscription Europe du Nord. Pour la première fois, les Français de l’étranger, estimés à environ 2,2 millions, seront représentés en 2012 à l’Assemblée par 11 députés

Lepetitjournal.com - Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Christophe Schermesser - J'ai 31 ans, je suis marié et j'ai une fille depuis trois mois. Je vis en Finlande depuis 7 ans et dans la circonscription depuis 10 ans. J'ai habité successivement en Irlande, en Angleterre puis je suis retourné en Irlande et je suis désormais en Finlande.

Dans quelles circonstances vous êtes-vous lancé dans ces élections législatives ?


L'été dernier je me suis rendu compte qu'on pouvait avoir notre propre député pour nous représenter à l'Assemblée. Malheureusement je n'ai trouvé aucun parti qui partageait mes idées. J'ai donc cherché et trouvé le Parti Fédéraliste Européen et comme ils n'avaient pas de candidat ici, je me suis proposé.

Depuis quand êtes-vous engagé politiquement ?


Activement, je débute. Mais j'ai toujours eu des idées très engagées sur l'Europe et ce qu'on devrait en faire. Mon expérience d'avoir voyagé en Europe et d'avoir pu me rendre compte de ce qui marche et ne marche pas m'a donné envie de m'engager et de changer les choses. C'est un constat simple. Quand quelque chose doit être fait, il y a deux solutions : attendre que quelqu'un d'autre le fasse sans se plaindre ou le faire soi-même.

Qu'est-ce que le Parti Fédéraliste Européen ?

C'est un ensemble de plusieurs partis qui avaient différents noms et existences pendant les dix dernières années. C'est un mouvement qui a vocation à promouvoir la constitution d'un état fédéral en Europe qui ne couvre pas forcément tous les pays de l'Union Européenne mais qui débute avec un certain noyau.

À quoi ressemblerait votre Europe parfaite ?

La chose sur laquelle on est tous d'accord, c'est qu'il faut ouvrir un débat pour savoir sous quelle forme on doit monter une fédération. De mon côté, je suis pour une fédération des régions plutôt qu'une fédération des nations. C'est quelque chose qui doit être débattue. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux. Nos régions sont assez petites donc il faudra quelques regroupements pour être au niveau des "Länder" allemands. Il faut que la fédération s'occupe des choses qui sont essentielles pour nous. Pour les affaires étrangères par exemple, il est important de parler d'une seule voix. La fédération aurait aussi sa propre armée, sa propre force policière, ce qui est quand même autre chose que d'avoir 27 polices qui ne collaborent pas autant qu'elles le devraient. On parle également beaucoup des contrôles aux frontières mais ce serait tellement plus simple avec un système fédérale puisqu'on en aurait plus besoin au milieu…Une harmonisation de la justice est aussi nécessaire au moins pour gérer plus facilement les cas transfrontaliers. Même chose pour les services sociaux qui pourraient être établis sur une base commune à tous les pays…Il y a beaucoup de choses qui pourraient être appliquées au niveau européen.

Et en terme de valeurs ?


On pense bien sûr à une Europe solidaire et à une Europe consciente de l'écologie. La protection de l'environnement ne marche pas bien au niveau national. C'est à "coups de hache dans l'eau" alors qu'à l'échelle d'un continent, c'est tout à fait autre chose. Nous voulons aussi une Europe forte capable de parler d'égale à égale avec les États Unis et la Chine, ce qui n'est plus concevable pour un seul Etat.

Lire la suite de l'interview sur notre édition de Londres

 

L’ EXPRESSION DE LA SEMAINE – Etes-vous "grand’’

Expression de la semaine
Thierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques
Une internationale

SAINT VALENTIN - Tour du monde des amoureux

La Saint Valentin, qu’elle soit vécue comme une fête commerciale ou un véritable rituel social, a ses propres codes dans chaque pays. Venez découvrir les traditions les plus insolites qui ont cours dans les différentes parties du monde lors de la fête de l’Amour. 
Les trophées 2016

TROPHEES DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER - Découvrez tous les finalistes !

Ils sont créateurs d'entreprises, juristes, chefs, acteurs, astrophysiciens, chercheurs... Près de 270 Français nous ont présenté leur parcours exceptionnel à l’étranger. Voici les finalistes, cinq par catégorie. Notre jury choisira les lauréats. Attention, pour le Prix du Public, c'est vous qui déterminerez le gagnant en votant ! 
Actu internationale
En direct d'Europe
Zurich - Actualité

TRADITION - Un autre son de cloche

Une initiative individuelle contre le bruit des cloches relance le débat sur les nuisances sonores dans une société fortement attaché à ce…
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Les flops du coaching

 J’ai reçu dernièrement un mail de Louis, Chief Marketing Officer à Londres, qui lit souvent mes rubriques dans lepetitjournal.com et qui me demande si le coaching est vraiment fait pour tout le monde. « Cher Nicolas : Je lis régulièrement vos articles avec intérêt et grand plaisir. À chaque fois, vos histoires se finissent bien. Vous est-il déjà arrivé de faire un constat d’échec avec l’un de vos clients, et si oui, pourquoi ? » Ma réponse ne s’est pas fait attendre.

MUSIQUE FRANÇAISE - Les artistes qui s'imposent à l'étranger

 David Guetta, Zaz, Indila... Que ce soit de la pop commerciale, des chansons plus alternatives ou de la variété, la musique française a encore connu une bonne année en 2015. Ces résultats illustrent l’éclectisme et la richesse de la scène musicale francophone qui réussit à s’imposer à l’étranger. 
Expat - Politique
Magazine