A la Une

LÉGISLATIVES 2012 - Christophe Schermesser : "J'ai envie de hausser la voix"

Christophe Schermesser est le candidat du Parti Fédéraliste Européen aux élection législatives dans la troisième circonscription des Français de l'étranger. Il présente aux lecteurs de Lepetitjournal.com son parti ainsi que ses différentes expériences dans trois pays de la circonscription Europe du Nord. Pour la première fois, les Français de l’étranger, estimés à environ 2,2 millions, seront représentés en 2012 à l’Assemblée par 11 députés

Lepetitjournal.com - Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Christophe Schermesser - J'ai 31 ans, je suis marié et j'ai une fille depuis trois mois. Je vis en Finlande depuis 7 ans et dans la circonscription depuis 10 ans. J'ai habité successivement en Irlande, en Angleterre puis je suis retourné en Irlande et je suis désormais en Finlande.

Dans quelles circonstances vous êtes-vous lancé dans ces élections législatives ?


L'été dernier je me suis rendu compte qu'on pouvait avoir notre propre député pour nous représenter à l'Assemblée. Malheureusement je n'ai trouvé aucun parti qui partageait mes idées. J'ai donc cherché et trouvé le Parti Fédéraliste Européen et comme ils n'avaient pas de candidat ici, je me suis proposé.

Depuis quand êtes-vous engagé politiquement ?


Activement, je débute. Mais j'ai toujours eu des idées très engagées sur l'Europe et ce qu'on devrait en faire. Mon expérience d'avoir voyagé en Europe et d'avoir pu me rendre compte de ce qui marche et ne marche pas m'a donné envie de m'engager et de changer les choses. C'est un constat simple. Quand quelque chose doit être fait, il y a deux solutions : attendre que quelqu'un d'autre le fasse sans se plaindre ou le faire soi-même.

Qu'est-ce que le Parti Fédéraliste Européen ?

C'est un ensemble de plusieurs partis qui avaient différents noms et existences pendant les dix dernières années. C'est un mouvement qui a vocation à promouvoir la constitution d'un état fédéral en Europe qui ne couvre pas forcément tous les pays de l'Union Européenne mais qui débute avec un certain noyau.

À quoi ressemblerait votre Europe parfaite ?

La chose sur laquelle on est tous d'accord, c'est qu'il faut ouvrir un débat pour savoir sous quelle forme on doit monter une fédération. De mon côté, je suis pour une fédération des régions plutôt qu'une fédération des nations. C'est quelque chose qui doit être débattue. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux. Nos régions sont assez petites donc il faudra quelques regroupements pour être au niveau des "Länder" allemands. Il faut que la fédération s'occupe des choses qui sont essentielles pour nous. Pour les affaires étrangères par exemple, il est important de parler d'une seule voix. La fédération aurait aussi sa propre armée, sa propre force policière, ce qui est quand même autre chose que d'avoir 27 polices qui ne collaborent pas autant qu'elles le devraient. On parle également beaucoup des contrôles aux frontières mais ce serait tellement plus simple avec un système fédérale puisqu'on en aurait plus besoin au milieu…Une harmonisation de la justice est aussi nécessaire au moins pour gérer plus facilement les cas transfrontaliers. Même chose pour les services sociaux qui pourraient être établis sur une base commune à tous les pays…Il y a beaucoup de choses qui pourraient être appliquées au niveau européen.

Et en terme de valeurs ?


On pense bien sûr à une Europe solidaire et à une Europe consciente de l'écologie. La protection de l'environnement ne marche pas bien au niveau national. C'est à "coups de hache dans l'eau" alors qu'à l'échelle d'un continent, c'est tout à fait autre chose. Nous voulons aussi une Europe forte capable de parler d'égale à égale avec les États Unis et la Chine, ce qui n'est plus concevable pour un seul Etat.

Lire la suite de l'interview sur notre édition de Londres

 

ON A TESTÉ POUR VOUS – Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Le TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas nécessaire d'intégrer l'un de ces mastodontes pour réaliser ses rêves professionnels les plus fous. Pour preuve, l'ouverture récente du TOKEN, un petit paradis de nostalgie qui ravira le gamer qui sommeille en vous.
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine