Dubaï

VIVRE AUX EMIRATS – De l’interdiction à la tolérance

« À Rome, fais comme les romains ». Cette citation d’Ambroise de Milan peut résumer à merveille la problématique à laquelle les expatriés sont confrontés lors de l’installation dans un nouveau pays aux traditions et lois divergentes de leur pays d’origine. Lepetitjournal.com/Dubaï vous propose de faire le point sur les interdits aux Emirats Arabes Unis. 

 

Les médicaments : une restriction détaillée. 

Bon nombre d’expatriés au moment du grand départ, ou tout simplement lors de leur retour aux Emirats Arabes Unis, souhaitent ramener certains médicaments introuvables aux EAU. Néanmoins, il existe une législation en matière de médicaments réalisée par le Ministère de la Santé. Nous vous invitons à bien vous renseigner sur le site du Consulat Général de France à Dubaï (lien disponible ici) afin de ne pas avoir de mauvaise surprise lors de votre arrivée à l’aéroport. 

Les drogues : une politique de tolérance zéro. 

Les Emirats Arabes Unis adoptent une posture claire en matière de drogues : une tolérance zéro. Aucune drogue n’est acceptée sur le territoire que celle-ci soit douce ou dure. Les Emirats Arabes Unis possèdent des logiciels très poussés pour pouvoir détecter n’importe quel type de drogue(s). Ainsi, conformément à cette non-tolérance, les sanctions vont très facilement à l’emprisonnement. 

Le porc aux Emirats Arabes Unis : Une existence limitée

Les Emirats Arabes Unis étant un pays musulman où les lois sont basées sur la Charia, on pourrait aisément croire qu’il n’existe pas de porc sur le territoire. Pourtant, la viande de porc n’est pas interdite aux EAU. Certains magasins en vendent dans un rayon à l’écart des autres rayons où il est inscrit des phrases comme : « For non muslim only » ou « don’t for muslim »

L’alcool aux Emirats Arabes Unis : Une tolérance règlementée. 

Il existe des endroits où il est possible de consommer de l’alcool notamment dans les bars situés dans les hôtels ; ceux-ci possédant une licence pour pouvoir vendre de l’alcool. Néanmoins, et il est important de le noter, tout achat d’alcool doit être précédé par l’obtention d’une licence et être accompagné d’une justification d’un revenu minimum. Cette licence s’obtient auprès du département de la police des émirats. Cependant, elle ne couvre en aucun cas les délits qui peuvent découler d’une consommation d’alcool par exemple : être ivre sur la voie public est un délit.
À noter que la licence n’est valable que dans UN SEUL émirat. À titre d’exemple, la consommation d’alcool est tout bonnement interdite à Sharjah. 

Le sexe aux Emirats Arabes Unis : une réglementation islamique

Les Emirats Arabes Unis étant un pays musulman, il se réfère à l’Islam au sujet des relations sexuelles. Ainsi, dans la loi, toute relation sexuelle hors mariage est interdite. Dans le même sens, la prostitution est strictement interdite . 

Le défaut de paiement : aucune tolérance.  

Les cas sont fréquents et parfois peu médiatisés. En matière de paiement, les Emirats Arabes Unis ne tolèrent aucun défaut de paiement ; une politique de tolérance zéro est également en vigueur pour ce cas. Ainsi, beaucoup d’expatriés surpris par le coût de la vie et le paiement à l’année d’un logement peuvent vite être confrontés à cette situation. On se rappelle du cas très médiatisé, cet été, d’une enseignante à Abou Dhabi confrontée à un défaut de paiement et risquant la prison. 

Quelques interdits ou précautions à prendre : 

  • La tenue : Contrairement à certains fantasmes qui peuvent exister sur les Emirats Arabes Unis, aucune tenue n’est exigée pour les femmes. Cependant, il est conseillé de ne pas adopter des tenues trop courtes ou provocantes dans certains endroits.
  • La cigarette électronique : La cigarette électronique très appréciée ces dernières années et souvent utilisée par des fumeurs dans l’optique d’arrêter de fumer n’est PAS autorisée aux Emirats Arabes Unis. En effet, celle-ci pourra vous être retirée à l’aéroport
  • La démonstration d’affection dans un couple :Beaucoup de panneaux l’explicitent, la démonstration affective en public aux Emirats Arabes Unis n’est pas autorisée. Ainsi, nous ne pouvons que vous conseiller d’éviter les câlins et les embrassades en public.
  • L’insulte et le blasphème : Aux Emirats Arabes Unis, il n’est pas autorisé d’exprimer sa colère par des insultes ainsi vous vous exposez à des sanctions pour des insultes proférées ou un doigt d’honneur par exemple. Le blasphème, conformément à législation dans le pays, est fortement condamnable et peut conduire à l’emprisonnement.
  • La collocation : L’éternel débat des réseaux sociaux : la collocation est-elle légale ? Bien que fortement répandue celle-ci n’est pas légal dans les textes et en cas de recours à celle-ci vous vous soumettez à différentes sanctions.  

IL est ici précisé que cette liste n'est pas exhaustive 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/dubai) le 13 décembre 2016 .

 

 
A la Une à Dubaï

RAMADAN – Aïd Moubarak !

Le mois de Ramadan touche à sa fin, pour s’achever par l’une des plus belles fêtes de la religion musulmane, l’Aïd-el-Fitr, ou fête de la rupture du…
Une internationale

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine