Dubaï

LE RETOUR D’EXPATRIATION - Un challenge !

Le retour d’expatriation ne s’apparente pas à une simple étape de retrouvailles. Selon un rapport de l’Observatoire de l’expatriation, 42% des expatriés de retour perçoivent la réadaptation comme une période difficile. Entre la nécessité de réorganiser sa vie professionnelle, les tracas administratifs et le sentiment paradoxal d’être un étranger dans son propre pays, le retour peut être une réelle épreuve. Vous avez préparé avec soin votre départ ? Accordez la même attention à votre retour !

Se réintégrer professionnellement

Au retour d’expatriation, que vous ayez été expatrié, vous réintégrez fréquemment  votre entreprise mais pas systématiquement votre poste, tel que vous l’aviez laissé. Si vous étiez sous contrat local, il vous faudra généralement passer par la case recherche d’emploi. 

Au retour d’expatriation, un emploi ne vous attend pas toujours. Peut-être avez-vous mis votre carrière entre parenthèses pour suivre votre conjoint et peinez encore à valoriser votre CV avec ce « trou » de quatre ans. Ou alors, votre expérience à l’étranger a provoqué chez vous un désir de réorientation professionnelle ou de plus grande autonomie. Une expérience d’expatriation peut susciter de nombreuses remises en question : le retour à l’emploi n’est pas toujours immédiat. Que diriez-vous d’un bilan de compétences pour vous aider à y voir plus clair ?

Droit au chômage en France, quelques cas de figure :

  • Dans le cas d’une expatriation hors Espace Économique Européen et lorsque vous êtes en contrat « expatrié », votre employeur est tenu de respecter l’obligation d’affiliation au Service Expatriés de Pôle emploi.
    Salarié expatrié à Dubaï, le siège de votre entreprise est situé en France et votre employeur ne peut malheureusement pas vous réintégrer à votre retour. En attendant de retrouver un emploi, vous pourrez bénéficier de l’assurance chômage
  • Lorsque le siège de votre entreprise est situé en dehors de l’Espace Économique Européen, votre employeur n’a aucune obligation en matière d’assurance chômage.
    Vous travaillez six ans aux Emirats Arabes Unis au sein d’une entreprise américaine. Si vous n’avez pas choisi de vous affilier de manière volontaire à l’assurance chômage et que vous rentrez en France sans emploi, vous n’aurez généralement pas droit aux allocations chômage. 

 

Des démarches à accomplir

Il n’y a pas qu’à l’aller que les démarches s’avèrent nombreuses. Le retour peut également ressembler à un véritable casse-tête administratif. Anticipez !

Réintégrer le système de Sécurité sociale

Il ne suffit pas de simplement revenir en France pour immédiatement être couvert par la Sécurité sociale. En tant qu’expatrié, vous bénéficiez du régime local d’assurance maladie et éventuellement d’une assurance expatrié. 

Si vous étiez expatrié dans un pays non membre de l’Union Européenne, mais qui a signé une convention de Sécurité sociale avec la France, vous êtes sous le même régime que revenant d’un pays membre de l’Union Européenne. 

Si vous étiez expatrié dans un pays non lié à la France par une convention de sécurité sociale, mais que vous cotisiez à la CFE, vous réintégrez le système français à votre retour sans interruption de droits, ni délai de carence. 

Cependant si vous revenez d’un pays situé dehors de l’Espace Économique Européen ? Vous ne pourrez bénéficier des prestations de la Sécurité sociale française qu’après avoir observé un délai de carence correspondant à 200 heures de travail cumulé sur trois mois. Il est donc important de gardez une assurance santé internationale avez votre retour afin d’être couvert durant cette période de carence. N’hésitez pas à contacter April Middle East Insurance Broker LLC pour plus de renseignement à ce sujet. 

Réaliser les formalités administratives

Qui dit retour d’expatriation dit aussi paperasse. Alors, à quoi faut-il penser ?

  • demander un quitus fiscal si vous avez payé des impôts à l’étranger ;
  • prévoir la réinscription de vos enfants en France ;
  • prévoir votre déménagement international ;
  • déclarer les comptes détenus à l’étranger auprès d’une banque ;
  • dans un délai d’un an suivant votre retour, vous rendre à la préfecture pour transformer votre permis de conduire étranger en permis français (si un accord de réciprocité existe) ;
  • dans un délai de quatre mois suivant votre retour, vous rendre à la préfecture pour faire immatriculer votre voiture dans le cas où celle-ci était immatriculée à l’étranger.

 

April Middle East Insurance Broker LLC

Horaires d’ouverture : Du dimanche au jeudi de 9h à 18h

Adresse : Office 907 - Burlington Tower - Business Bay

Tel : +971 4 557 0958 

Mail : support@april-middle-east.com

Site internet : www.april-middle-east.com

PUBLI-INFO (lepetitjournal.com/dubai) le 6 avril 2017 

 

 

 

 
A la Une à Dubaï

RAMADAN – Aïd Moubarak !

Le mois de Ramadan touche à sa fin, pour s’achever par l’une des plus belles fêtes de la religion musulmane, l’Aïd-el-Fitr, ou fête de la rupture du…
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine