Dubaï

DAMIEN GUTTIEREZ - « Respect, écoute et passion sont les valeurs clés de ma société »

Arrivé depuis deux ans et demi à Dubaï après le rachat de l’agence ParisTokyo, société de communication et digital, Damien Guttierez n’en est pas à son coup d’essai en matière d’entreprenariat… Ce passionné possède trois autres sociétés en France, qu’il a commencé à monter très tôt. Et son ambition ne s’arrête pas là, puisqu’il est bien décidé à grandir hors des frontières françaises.

Vous n’êtes pas un novice en matière d’entreprenariat quel a été votre parcours professionnel avant d’arriver à Dubaï ?

Très tôt, au cours de mes années de lycée, j’ai été animé par cette envie d’entreprendre. J’ai décidé de me lancer dans l’aventure en créant ma première agence, Iziasys, qui est une agence de communication web et digital. Puis en 2008 j’ai développé un logiciel de gestion immobilière : Ce logiciel permet de mettre des annonces en ligne, afin qu’elles soient visibles sur le site de l’agence directement et sur toutes les plateformes publicitaires en un clic. 

Aujourd’hui, j’accompagne à mon tour des start-ups installées dans nos locaux en France. Ces dernières peuvent bénéficier de notre expertise dans le cadre de leur développement.

Enfin, en 2012 j’ai racheté une autre entreprise de publicité et marketing concurrente qui existait depuis 31 ans, et employait quarante personnes : Idaho.

Aujourd’hui avec ParisTokyo, j’ai importé à Dubaï toutes les méthodes de travail développées en France et nous faisons ici : de la communication traditionnelle papier et digitale (site Internet classique et e-commerce), mais aussi du référencement, de l’activation/réactivation de marque, de la création de logos, du marketing…

Cette présence à l’internationale nous permet de travailler sur de multiples sujets entre la France et les UAE. 

Quelle est la collaboration dont vous êtes le plus fier jusque-là, à Dubaï ? 

Je suis content de travailler pour tous mes clients. Pas de routine ni de redondance dans les projets. 

En revanche, si on parle projet réalisé, j’ai collaboré avec le French Business Council pour développer leur application, qui a totalement été faite en interne, avec mes 12 employés de l’agence. Elle répertorie tous les membres du FBC et permet d’entrer directement en contact avec eux. Vous y trouvez leurs coordonnées professionnelles, leur fonction, la géolocalisation de leurs bureaux… Nous allons aussi créer une nouvelle interface qui permettra de solliciter une rencontre avec un membre lors des soirées networking du FBC. Je suis assez fier de cette application car mon client en est très content et j’ai eu un excellent retour ! 

La majeur partie de nos activités reste le conseil en communication, la création de site Internet et surtout le référencement de sites, ce qu’on appelle le SEO (Optimisation des Recherches Internet), et de SEA (Référencement payant), qui consiste notamment à faire des campagnes sur les réseaux sociaux. Nos nombreuses références nous permettent d’avoir aujourd’hui une expertise que nous mettons à disposition de nos clients et partenaires.  

Quelle est votre philosophie en termes de management ?

C’est simple : En France, il est aujourd’hui complexe d’intégrer la méritocratie dans notre système de management. Ici c’est possible et nous avons (avec mes salariés) pris le pari que travailler ensemble de façon complémentaire, nous permettrait d’arriver à développer nos activités. J’ai donc décidé d’ajuster les salaires en fonction de ce que les gens apportent. Si on fait gagner de l’argent à la société, je rémunère en conséquence ! La question de l’argent mise de côté, j’essaye d’être à l’écoute. Je demande toujours à mes employés ce qu’ils aiment faire afin d’optimiser leurs compétences. Chaque employé dispose librement d’une partie de son temps de travail pour explorer de nouvelles technologies. Nous sommes dans une démarche de management participatif ! Quoi que je fasse, je le fais avec respect, écoute et passion.

En ce qui concerne les clients, je sais qu’ils apprécient de travailler avec nous car nous pouvons les accompagner au quotidien dans toutes leurs problématiques, du branding au site Internet en passant par le conseil. Aujourd’hui une agence doit savoir être force de propositions et de solutions pour ses clients afin de leur permettre de se démarquer!

Au delà du projet, la notion de respect, d’écoute et de franchise est un mélange qui est aujourd’hui selon moi très important lors d’échanges avec nos clients et je dois avouer qu’ils nous le rendent bien ! Concrètement, nous avons mis en place un poste de project manager qui est l’interface entre nos clients et nos équipes. Il se charge de suivre tous les projets de l’agence et d’informer en toute transparence les clients.

Avez-vous de nouveaux projets ?

Nous avons beaucoup de nouveaux projets dans les tuyaux, notamment l’importation de notre technologie liée au domaine de l’immobilier avec de la réalité virtuelle en temps réel permettant de visiter des appartements, villas, mall…

En complément de cette solution, nous finalisons l’adaptation au marché local de nos logiciels de gestion immobilière pour un lancement fin 2017 et dans le cadre de notre expansion nous somme à la recherche de designers créatifs et de web-développeurs front-end, à vos CV !

CONTACT : damien@paristokyo.ae

La rédaction ( lepetitjournal.com/dubai) le 16 avril 2017 

 

 

 

 
A la Une à Dubaï

WAFA LAKSIRI-SKANDRY - "Au travers de Women In Dubaï, je veux encourager le potentiel des femmes d’expats. Qu’on sorte des clichés !"

Quand son mari lui a annoncé la nouvelle de partir vivre à Dubaï, pour Wafa ce fut une évidence ! Cette amoureuse du Moyen-Orient y vit depuis un an, et n’a pas hésité à quitter son emploi dans le tourisme pour le suivre. Si la ville l’enchante, elle se retrouve vite seule... Déterminée à ne pas le rester, elle monte le groupe Facebook « Women In Dubaï » (WID), avec quatre autres femmes, Sophie, Ihsane, Aurore et Elizabeth. Depuis ce temps, plus…

RAMADAN – Aïd Moubarak !

Le mois de Ramadan touche à sa fin, pour s’achever par l’une des plus belles fêtes de la religion musulmane, l’Aïd-el-Fitr, ou fête de la rupture du…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine