Dubaï

ACHETER UNE VOITURE A DUBAI - Notre guide pratique

Si lors de votre arrivée à Dubai, votre première préoccupation est de trouver un logement pour vous et votre famille, rapidement la question de la voiture se pose. En effet, où que vous décidiez de vous installer, il est rare d’avoir le tramway ou le métro en bas de chez vous ! Acheter une voiture devient alors une étape indispensable. Comme tout ici, cela peut être une expérience plaisante ou, au contraire, un véritable parcours du combattant.

Voici quelques conseils à suivre.

Étape 1 : Les bons Papiers

Pour acheter une voiture, vous devez avoir en votre possession deux documents importants : un visa de résident et un permis de conduire émirien. Pour obtenir ce précieux document (valable 10 ans), il n’est pas nécessaire de repasser un examen, mais vous devrez effectuer certaines démarches administratives pour convertir le permis de votre pays d’origine. Il vous faudra vous rendre dans un centre RTA (notamment celui d’Al Barsha, le long de Sheikh Zayed Road à proximité du Gold & Diamond Park - Al Quoz), munis des documents suivants (coût 360 AED) : 

  • Passeport et visa de résident (original & copie)
  • Permis de conduire du pays d’origine (original & copie) - sauf changement, il n’est pas nécessaire de fournir une traduction (sauf pour les permis canadiens)
  • Un certificat de test de vue, préalablement rempli chez un opticien 
  • Une autorisation (non objection letter) de votre sponsor (employeur ou conjoint)
  • 2 photos de passeport

 

Étape 2 : Établir son Budget

Vous découvrirez qu’ici de manière générale, les voitures sont moins chères qu’en Europe. Il y en a donc pour tous les goûts et les couleurs. La première chose à prendre en compte est la réputation de la marque ici à Dubaï et l’année de mise sur le marché du véhicule. En effet, si vous comptez revendre votre voiture à un bon prix, investissez dans un modèle qui perd peu de sa valeur. Les marques allemandes, notamment du groupe Volkswagen (VW, Audi, Porsche) distribuées par Al Nabooda, japonaises (Toyota - Al Futtaim, Nissan - Arabian Automobiles, Mitsubishi - Al Habtoor) et certaines américaines (Jeep, Ford…) se revendent le mieux sur le marché. En revanche, les voitures françaises sont peu prisées ici. 

cliquer ici vous permettra de vous informer sur tous les modèles importés aux Emirats

Petit focus sur les 4x4 qui vous permettront de longues virées dans le désert. Le débat fait rage, chacun aura son propre avis mais voici quelques recommandations en fonction de votre budget (prix pour une occasion récente) !

  • Mitsubishi Pajero V6 (70-80K AED)
  • Toyota Prado V6, Jeep Wrangler V6 (100-130K AED)
  • Toyota Land Cruiser V8, Nissan Patrol V8 (160-200K AED)
  • Les SUV européens (Audi, BMW, VW, Volvo) ne vous permettront pas de vous aventurer dans les dunes.

 

Étape 3 : Acheter Neuf ou d'Occasion ?

Le marché de la voiture d’occasion est très dynamique à Dubai. Vous aurez le choix entre acheter à un particulier ou à un professionnel (concessionnaire) : 

  • Si vous vous y connaissez, regardez les annonces sur le site Dubizzle. Des nouvelles offres arrivent chaque jour. Privilégiez un véhicule avec un historique complet (FSH - Full Service History), et un entretien idéalement réalisé auprès du constructeur ou de son distributeur principal. Un véhicule sous garantie vous rassurera encore davantage et permettra une revente plus facile le cas échéant.  https://dubai.dubizzle.com/ 
  • Pour vous faciliter la vie, le plus simple est de vous rendre chez un professionnel (concessionnaire ou vendeur d’occasions multimarques), qui aura réaliser un contrôle du véhicule et qui vous fournira dans la plupart des cas une garantie d’un an (ex : Al-Futtaim Automall, qui dispose d’un stock important : showroom sur Sheikh Zayed Road ou site web http://www.automalluae.com). La « sécurité » supplémentaire que vous offre un concessionnaire engendre un surcoût de 10 à 15% par rapport à un achat direct auprès d’un particulier. 

Si votre budget et durée de séjour vous le permet, il est tout à fait possible d’acheter une voiture neuve. C’est même une bonne période pour faire des affaires ! Après quelques années fastes, les distributeurs ont accumulé des stocks conséquents. Selon les marques et les modèles, vous pouvez espérer de 10 à 20 % de remise par rapport aux prix affichés. Prévoyez ensuite une décote de 20% la première année puis 10 à 15% par année selon les modèles.

Étape 4 : Prêts et financement 

Si vous achetez une voiture chez un concessionnaire, qu’elle soit neuve ou non, vous pourrez bénéficier d’un prêt dont les taux varient en fonction de l’état du véhicule (neuf ou occasion), de son âge et de la durée du prêt. Dans tous les cas, un deposit de 20% vous sera demandé. Chaque concessionnaire travaille avec des banques partenaires mais vous pouvez parfaitement vous orienter vers votre banque habituelle pour obtenir votre prêt. Comme pour tout crédit aux Emirats, attention à ne pas manquer une échéance, ni à quitter le pays sans avoir remboursé intégralement vos dettes, au risque de sérieux problèmes avec la justice. 

Étape 5 : Démarches administratives

Les formalités se déroulent comme suit pour un achat entre particuliers (si vous achetez chez un concessionnaire, il s’en occupera pour vous) :

  • Décidez si vous pouvez/souhaitez transférez l’assurance.
  • Assurez-vous d’obtenir les certificats/tampons d’entretien récents et faites réaliser un check-up auprès d’un garage selon la valeur du véhicule.
  • Rendez-vous avec le vendeur dans un centre agréé RTA pour remplir un formulaire de transfert, avec les documents suivants :
    • Papiers du véhicule (vendeur)
    • Copie du permis de conduire émirien de l’acheteur (voir ci-dessus)
    • Copie du visa et passeport de l’acheteur
    • Certificat d’assurance du nouveau propriétaire.

 

Plus d'infos ici 

Renouvellement de l’enregistrement du véhicule & Contrôle technique

Chaque année, vous devrez renouveler l’enregistrement de votre véhicule (Car registration renewal) pour un coût de 320 AED, soit en vous rendant directement dans un centre agrée par RTA (Tasjeel, Shamil, Wasel…), soit auprès de votre assureur – la plupart offre ce service gratuitement. Il vous sera demandé de payer toute contravention reçue au cours de l’année.

Un contrôle technique (Vehicle Testing) devra également être réalisé chaque année, à compter de la 3ème année du véhicule (coût 120 AED).

Plus d'infos ici 

Bon achat et bonne route !

Pétronille ROSTAGNAT (lepetitjournal.com/dubai) rediffusion du 28 septembre 2016 

 

 
A la Une à Dubaï

CHERAZADE BOUZYANI - "La création des Frenchy peut se résumer en un mot : l’entraide !"

 Vous la connaissez sans doute pour ses critiques culinaires et ses interventions sur le groupe Facebook très connu « Les Frenchy de Dubaï ». Chérazade Bouzyani, administratrice du groupe aussi appelé « Gigi », revient pour lepetitjournal.com/Dubaï sur son parcours, la création et l’avenir des « Frenchy de Dubaï » et nous livre ses adresses incontournables. Enfin, comme tout ancien chef pâtissier, elle nous divulgue deux recettes : le Fondant au…
Une internationale

Une rentrée littéraire marquée par le retour du grand roman familial

La rentrée littéraire, qui débute cette semaine forte de 581 romans, est marquée par le retour du grand roman familial. L'Algérie et le passé colonial de la France, le racisme et les questions d'identité, la dégradation de l'environnement comptent parmi les autres thèmes dominants d'une rentrée littéraire plus foisonnante que l'an dernier (560 livres avaient été publiés) alors que le marché de l'édition déprime depuis le début de l'année.
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine