Dubaï

RAMADAN – Aïd Moubarak !

Le mois de Ramadan touche à sa fin, pour s’achever par l’une des plus belles fêtes de la religion musulmane, l’Aïd-el-Fitr, ou fête de la rupture du jeûne.  

L’Aïd el Fitr est observé le premier jour du mois de Shawwal, le mois suivant le ramadan, mois pendant lequel tous les musulmans se doivent de jeûner et se rapprocher d’Allah. A l’origine, cette fête a été initiée après l’arrivée du Prophète Mohammed à Médine, depuis La Mecque. Lorsqu’il est arrivé dans la ville, Mohammed aurait rencontré des personnes faisant la fête durant deux journées de suite, simplement pour s’amuser. Ces deux jours sont alors devenus l’Aïd-el-Fitr, et l’Aïd-al-Adha (appelée aussi Aïd-el-Kebir, la plus grande fête de la religion musulmane, qui célèbre la soumission d’Ibrahim à Allah en sacrifiant son fils). Pour les musulmans, cette fête est donc l’occasion de remercier Allah.

Le jour de l’Aïd, les pratiquants doivent se réveiller avant le lever du soleil, et réciter le fajr, la première prière de la journée. Pour faire honneur au Prophète, ils doivent observer une toilette irréprochable en se lavant les dents, se douchant et se vêtant de nouveaux habits, puis en se parfumant. Ils se rendent ensuite à la mosquée ou dans un lieu public pour la prière de l’Aïd, le salaat, où ils prieront et écouteront des sermons. Selon la tradition, les croyants doivent s’y rendre à pied, le plus tôt possible, et ne peuvent parler que pour commémorer Allah.

Lors de cette fête, qui peut durer d’un à quatre jours selon les pays, il est interdit de jeûner, et pour cela il est d’usage de commencer la journée en prenant un petit-déjeuner sucré, traditionnellement fait de dates. La journée doit être rythmée par certains rituels ou attitudes, comme montrer que l’on est heureux, faire la plus grande charité possible aux nécessiteux, souhaiter une bonne fête de l’Aïd aux autres (Aïd Moubarak !)…

S’il est conseillé aux musulmans de se montrer charitables en ce jour de célébration, ils ont tout de même l’obligation de faire une aumône, un don en argent ou en nourriture fait aux plus pauvres : c’est le sadaqat-al-fitr, donné avant la prière de l’Aïd. 

Après la prière, tous viennent rendre visite à leurs proches pour leur présenter leurs vœux, offrir des cadeaux aux enfants et partager un festin.

Aux Emirats, pendant ces jours de fête, même si beaucoup de musulmans restent en famille chez eux, de grandes parades sont organisées dans les rues, les centres commerciaux proposent des activités pour les enfants et mettent en place de grandes tentes ou l’on peut se restaurer, des danses et spectacles sont donnés dans la rue, ainsi que des feux d’artifice… Des festivités à ne pas manquer, que l’on soit musulman ou non ! 

Le plus: généralement, les sheikhs et membres des gouvernements de Emirats reçoivent le public dans leur palais afin d’échanger des félicitations et vœux de bonheur !

La rédaction (lepetitjournal.com/dubai) le 15 juin 2017

 

 

 
A la Une à Dubaï

COMPTOIR 102 - Une Parisienne qui chaloupe au rythme du désert

Créé par une parisienne nomade, amoureuse de sa ville et du style, Comptoir 102 est un concept store où la serendipité fait se côtoyer mobilier, design, bijoux de créateurs, vêtements et accessoires de mode, autour d’un café healthy et bio.
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine