Dubaï

RAMADAN – La rupture du jeûne, un moment important

Dans un article précédent nous étions revenus sur les origines du ramadan, mois saint ou les musulmans se doivent de jeûner du lever au coucher du soleil. Mais dès la nuit tombée, le jeûne est rompu et tous se rassemblent autour d’un repas, l’iftar, puis de nouveau à l’aube avec le souhour, avant de reprendre une nouvelle journée d’abstention.

En arabe, iftar signifie petit-déjeuner, il est le repas pris juste après la prière du maghrib, la quatrième des cinq prières de la journée, qui correspond au moment où le soleil se couche. Traditionnellement, on doit commencer la rupture du jeûne en mangeant trois dates, comme le faisait le prophète Mohammed, accompagnées d’eau ou d’une boisson lactée. S’ensuit un vrai repas, que certains peuvent qualifier de festin, où s’enchaînent salades, soupes, viandes et plats cuisinés et surtout, desserts des plus sucrés. Ce repas peut-être pris chez soi, au restaurant, en famille ou en communauté, ou bien à la mosquée ou des repas sont distribués aux plus démunis. L’iftar est un événement où l’on se retrouve ensemble, et où il est commun d’accueillir des invités, musulmans ou pas, certains dans le besoin, dans l’esprit de partage et de solidarité inhérent au mois de ramadan.

Après l’iftar vient le souhour, généralement pris entre 21h30 et le lever du soleil, et avant la première prière de la journée, fajr. Il est destiné à prendre des forces avant la longue journée de jeûne qui attend les pratiquants. Dans certains pays existe un homme, le mesaharati, dont le rôle est de parcourir les rues pour réveiller les habitants afin qu’ils procèdent au fajr et au souhour

Aux Emirats, beaucoup de restaurants et hôtels proposent des menus pour l’iftar et le souhour, allant des mets les plus traditionnels aux saveurs plus internationales... Souvent il faut réserver à l’avance, les restaurants étant pris d’assaut dès le coucher du soleil. 

Selon la tradition, le but de ces repas n’est pas de manger en plus grande quantité possible, mais de prendre des forces, en mangeant normalement. Cependant, durant le ramadan, intérêts commerciaux obliges, de nombreux restaurants proposent de véritables festins de roi, et il est alors difficile de résister à la tentation, après une journée sans rien dans l’estomac ! Les autorités doivent faire de la prévention quant au risque d’une prise de poids due à l’ingestion d’aliments trop gras et trop sucrés… 

La rédaction (lepetitjournal.com/dubai) le 8 juin 2017

 

 
A la Une à Dubaï

COMPTOIR 102 - Une Parisienne qui chaloupe au rythme du désert

Créé par une parisienne nomade, amoureuse de sa ville et du style, Comptoir 102 est un concept store où la serendipité fait se côtoyer mobilier, design, bijoux de créateurs, vêtements et accessoires de mode, autour d’un café healthy et bio.
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine