Dubaï

RAMADAN – 10 règles à observer et habitudes à prendre au quotidien

Vivre aux Emirats ne se fait pas sans certains compromis lorsque l’on pratique soi-même une autre religion, où que l’on est étranger à la culture musulmane. Lorsque vient le mois de ramadan (voir notre article précédent) certaines règles doivent être impérativement respectées, afin de partager au mieux l‘espace public et les traditions de nos hôtes. Voici 10 principes que l’on vous conseille d’observer pour vivre ce mois particulier le mieux possible.

Première règle à suivre scrupuleusement, il vous est interdit de manger, boire ou fumer dans les lieux publics et dans votre voiture pendant la journée, du lever au coucher du soleil, même un simple chewing gum. Le risque encouru ? De 2000 dirhams d’amende à deux mois de prison.

Si vous êtes enceinte, allaitez ou avez des enfants, manger et boire sera toléré, mais une certaine discrétion est de mise.

En fonction de l’endroit où vous travaillez, prévoyez de vous préparer à manger, la majorité des restaurants sera fermée à midi, en raison de la règle ci-dessus. Les restaurants de certains grands hôtels et centres commerciaux resteront néanmoins ouverts.

Vous ne pourrez pas consommer d’alcool en journée avant 19h, même dans les restaurants et bars sous licence.

Ne vous amusez pas à écouter votre dernier morceau de musique préféré en pleine rue, cela vous est aussi interdit, à moins que ce soit de la musique religieuse, ou que vous utilisiez vos écouteurs. Si on vous surprend à le faire, vous écoperez généralement d’un simple avertissement de la police. 

Conséquence de la règle ci-dessus, la plupart des boîtes de nuits et bars seront fermés. Les bars qui décideront de rester ouverts ne passeront pas de musique.

Le jeûne pouvant rendre irritables et fatigués ceux qui le pratiquent, faites particulièrement attention sur la route, où la vigilance des conducteurs peut être altérée… La police rapporte chaque année un nombre élevé d’accident pendant le ramadan. De même, la période d’embouteillage diffère en fin de journée, et se situe aux alentours entre 13h et 16h.

Les entreprises ont l’obligation de réduire de 2h par jour les horaires de travail de leurs employés musulmans. Les personnes pratiquant le jeûne veillent souvent tard la nuit et se lèvent tôt pour pouvoir manger et prier. Par conséquent, les journées de travail des non-musulmans sont rythmées de la même manière, et l’économie est un peu ralentie.

Pour ces mêmes raisons les offices administratives (banques, poste, services d’immigration…) seront fermées à partir de 14h, ou un peu plus tard. Renseignez-vous avant de vous déplacer.

Par respect pour les pratiquants, une tenue plus conservatrice doit être portée, surtout pour les femmes, avec les épaules, poitrine et jambes couvertes. 

Respectez particulièrement l’interdiction de jurer et évitez tout comportement grossier, le ramadan étant le mois où les musulmans s’astreignent à observer une plus grande spiritualité, solidarité et générosité, il serait malvenu de ne pas respecter cela.

N’oubliez pas de souhaiter « ramadan kareem » (bon ramadan) autour de vous !

La rédaction (lepetitjournal.com/dubai)  ( le 1 juin 2017) 

 

 

 

 

 

 
A la Une à Dubaï

COMPTOIR 102 - Une Parisienne qui chaloupe au rythme du désert

Créé par une parisienne nomade, amoureuse de sa ville et du style, Comptoir 102 est un concept store où la serendipité fait se côtoyer mobilier, design, bijoux de créateurs, vêtements et accessoires de mode, autour d’un café healthy et bio.
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine