Dubaï

SPECTACLE - Olivier Lejeune nous fait rire jusqu’à Dubaï !

Olivier Lejeune sera sur scène à Dubaï le 24 et 25 Mai pour clôturer en beauté le mois de la comédie organisé par l’Alliance Française. Olivier est un artiste aux milles et une facettes,  à la fois humoriste, comédien, auteur de livres et de pièces de théâtre. Amoureux de la scène et artisan perpétuel de la farce, il nous présente son tout nouveau spectacle : « Mieux vaut en rire ».

Qui vous inspire le plus ? Des acteurs, des auteurs ou encore des peintres ? Qui vous marque ?

Sacha Guitry est mon idole absolue…  Ensuite Feydeau, et l’éternel Molière. Pour les acteurs, Fabrice Lucchini, un vieux copain du cours Jean Laurent Cochet, un être exceptionnel et fascinant… Isabelle Huppert avec qui j’étais au Conservatoire, André Dussolier, Gérard Depardieu, Jean Paul Belmondo… Jean Dujardin que j’ai bien fréquenté du temps où il officiait avec ses sketches… Je suis un fan absolu de Salvador Dali que j’ai eu le bonheur de fréquenter et avec qui j’ai eu la chance de passer une journée entière en sa compagnie…Et  les 3 « M » Miro, Magritte et Matisse.

Être artiste en France en 2017 : est-ce toujours facile ? 

Rien n’est facile ! Il faut en permanence tenter d’innover. Je suis un créatif et c’est grâce à ma plume que j’ai pu toujours autant travailler, que ce soit en écrivant des pièces (huit à ce jour), des séries, des émissions télés de divertissement ou des sketches pour mon spectacle. Et tellement d’écritures pour les autres (Michel Leeb, Patrick Sébastien, Gérald Dahan, Pascal Brunner et tant d’autres). J’ai aussi inventé des jeux de société et des jeux télés qui ont super bien fonctionné. Ne jamais attendre que le téléphone sonne…! Foncer !!!

La France est-elle encore le pays de la culture ?

      Bien sûr que la Culture se doit d’être omniprésente bien que les budgets de l’état soient en baisse constante ! Pour se faire jouer à Paris, ce n’est pas si évident. Il faut trouver à la fois une salle libre et surtout le financement. L’artiste se transforme en chef d’entreprise.  La vraie inquiétude, c’est qu’avec les générations Smartphone, réseaux sociaux, tablettes, Internet, il va y avoir un déficit de lecture. Je crains que de nombreux auteurs passent à la trappe et que cette forme de culture des lettres et d’humour subtil finisse par passer au-dessus de la tête de ceux qui vont nous succéder.  

Avez-vous des rêves d’acteur ? 

Tourner au cinéma ou dans des films à la télévision, des rôles qui donneraient une image différente de celle qu’on se fait de moi. Chaque fois que je joue une pièce dite classique (Guitry, Oscar Wilde ou autre) les critiques s’extasient. Hé oui… premier prix de comédie et de diction du conservatoire quand même !

Comme vous définiriez-vous?

Comment je me vois ? Un artisan joyeux et passionné, une curiosité insatiable, un jouisseur de la scène donc de la vie.

Que vous évoque Dubaï et les Emirats ?

Je ne connais que les reportages et les images qu’on diffuse. Je suis impatient de découvrir pour de vrai, cette sorte d’Eldorado… ce monde incroyable. Des vrais décors de cinéma.

Comment définiriez-vous votre spectacle « Mieux vaut en rire. L.o.l»? 

Un tour d’horizon de l’actualité médiatique et politique, des sketches… et une démonstration incroyable de mnémotechnie avec la participation du public, la mémoire étant un de mes chevaux de bataille. J’ai écrit deux livres à ce sujet chez Hachette « Mémoire d’éléphant » et « Mémoire au top ». Je donnerai sur scène tous mes trucs, que les spectateurs en profitent! 

Olivier Lejeune -  Mieux vaut en rire. L.o.l, présenté par French Emotion Events à l’Auditorium de l’Alliance Française Dubai à 20h le 24 et 25 mai. 180AED, billets en vente à l’Alliance Française Oud Metha.

180 AED

Alliance Française (lepetitjournal.com/dubai) le 16 Mai 2017

 

 

 
A la Une à Dubaï

TATIANA ANTONELLI ABELLA - « J’ai un rêve : un monde sans plastique. Que cela nécessite 20 ou 100 ans, c’est aujourd’hui que l’on doit s’y mettre »

Tatiana est la fée verte derrière de nombreuses initiatives visant à promouvoir un Dubai plus proche de la nature et respectueuse de son environnement. C’est la créatrice de l’entreprise sociale Goumbook, des campagnes «Give a Ghaf Tree Planting Program » et « Drop it : Re-think plastic ». La passion de l’écologie chevillée au corps, elle serait capable de convaincre n’importe quel industriel pur et dur de s’engager vers le développement…
Une internationale
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine