Dubaï

SLIMANE ZEGHIDOUR - Rencontre exceptionnelle avec le journaliste et essayiste, redacteur en chef TV5 Monde

 

Slimane Zeghidour – « Sors, la route t’attend »

Journaliste, essayiste, rédacteur en chef de TV5 Monde et  spécialiste des questions du Proche et Moyen-Orient, Slimane Zeghidour tiendra une conférence en langue française sur le «Nouvel Ordre Mondial et les possibles répercussions dans le Golfe».  Un évènement organisé par l’Alliance Française Dubai.

Il parlera également de  l'Algérie avec la présentation-dédicace de son dernier livre paru début 2017 aux Editions Arènes «Sors, la route t’attend». Ce livre est en français et raconte son enfance dans un camp de déplacés à la Petite-Kabylie.

Impatients à l’idée de l’écouter, nous avons eu la chance de lui poser quelques questions pour lepetitjournal.com/Dubai.

Vous venez présenter votre livre « Sors, la route t’attend » qui relate votre enfance en Algérie. Etes-vous mélancolique de l'Algérie de votre enfance? Que pensez-vous de la situation actuelle de ce pays si proche de la France et en même temps si éloigné pour reprendre des mots de Yasmina Khadra?

J'éprouve plus de tendresse que de nostalgie pour mon hameau aujourd'hui désert, inhabité. Je porte en moi, ainsi que ceux de ma génération qui y ont vu le jour, un univers dont il ne subsiste plus rien, ou presque : habitat, patois, charades, légendes et mythes, adages, cuisine, habites, tout cet "habillage" du quotidien algérien rural, surtout de la Petite Kabylie, a sombré, disparu. Et quand je revisite mon bled, le djebel, et que je vois ici ou là, se dégager des ronces et des baies sauvages, un pan de mur, un arbre fruitier, je me dis qu'il faut vraiment y avoir vécu pour deviner qu'il fut un temps, où cette contrée a été habitée. Quant aux rapports France-Algérie, je citerais volontiers un mot de Kamel Daoud qui en dit plus vrai qu'une thèse  d'Histoire: "ils divorcèrent et ils eurent beaucoup d'enfants".

Que pensez-vous des courants populistes aux Etats-Unis, en Europe? Pensez-vous comme François Gémenne que nous avons reçu à l'Alliance de Dubai qu’il est déjà impossible de s’opposer à l’entrée des réfugiés qui fuient les bombes et la misère?

Les courants populistes ont le vent en poupe partout, à travers des partis d'extrême-droite en Europe et en Amérique, via des partis ultras nationalistes dans des pays comme la Russie, l'Inde ou Israël sinon au moyen de partis islamistes comme un peu partout dans les pays d'islam. Ce qui nous oblige à accueillir les réfugiés fuyant les bombes, les vraies ; ce n'est pas seulement la morale humaine qui nous y oblige mais aussi des traités internationaux allant en ce sens et auxquels nous avons souscrits.

Vous venez dans le Golfe, une région que vous connaissez ; quels sont les défis qui attendent cette région du monde dans la prochaine décennie?

Les défis des pays du Golfe sont à la mesure de leur aisance matérielle : obésité, diabète, pollution, droits des travailleurs étrangers mais aussi l'éducation, primaire surtout, dont le niveau laisse vraiment à désirer.

Quelle est la place des Emirats dans les relations internationales face à ces bouleversements?

Les Emirats ont les instruments, notamment financiers, pour se doter d'un "soft power", le seul qui résiste au temps.

La démocratie est-elle à un nouveau moment de son histoire? Peut-on l’adapter au Moyen-Orient comme semblait le croire Georges W. Bush en Irak?

L'idée, popularisée par les media, selon laquelle la démocratie ce sont les élections revient à penser que la modernité c'est le smart phone et le voyage en avion. Bien sûr que non, la démocratie c'est d'abord l'Etat de droit, soit la séparation nette des pouvoirs, le primat de la loi sur la force, le statut du citoyen... sans cela, l'élection, et nous l'avons vu au Soudan, en Afghanistan ou ailleurs n'est qu'une opération de com'.

Vous êtes un ardent défenseur de la Francophonie, notamment sur TV5, la Chaine Francophone, quelles sont les valeurs qui vous motivent dans cette belle idée ?

Je crois vraiment qu'il y a une communauté francophone. Il ne s'agit pas, en effet, d'un simple ensemble statistique de locuteurs, mais d'une communauté forgée par l'Histoire des Français avec des Africains, des Arabes, des Berbères, des Asiatiques ou des Indiens, une Histoire souvent violente et injuste mais qui n'aura pas moins façonné et ces peuples et les Français, et pas seulement à travers la langue.

Rencontre avec Slimane Zeghidour le 12 avril à 20h au Plantation, Sofitel Dubai Jumeirah Beach, suivie d’un cocktail organisé par l’Alliance Française Dubai.

Les places sont limitées. RSVP 

Propos recueillis par Anne Cabanel (lepetitjournal.com/dubai) le 5 avril 2017

 

 
A la Une à Dubaï
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine