Dubaï

FINANCES - A propos de fraude fiscale

Foot Leaks, Lux Leaks, Swiss Leaks, China Leaks, Offshore Leaks, Panama Papers, Affaire Cahuzac... La lutte contre la fraude fiscale est en plein essor. Et tous les moyens sont bons pour combattre ce fléau (inversement de la charge de la preuve, mesures confiscatoires, encouragement à la délation, récompense des lanceurs d’alerte, perquisitions...).  

En matière fiscale, la plus grande prudence est de mise, aujourd’hui plus que jamais. 

La fraude fiscale peut brièvement être définie comme la soustraction intentionnelle au paiement de tout type d’impôt. Quant à elle, l’évasion fiscale consiste pour un contribuable de changer de pays de résidence, pour des raisons fiscales. 

Par conséquent, tout acte qui tend à intentionnellement omettre de déclarer dans des délais précis son impôt de surcroit, malgré des relances de l’administration, ou qui consiste à organiser son insolvabilité, à dissimuler ses actifs ou tout autre subterfuge de la sorte, est de nature à constituer l’élément du délit de fraude fiscale. 

Et l’on ne s’arrête pas là. Un délit de fraude fiscale peut être simple ou aggravé. Il est d’ailleurs presque toujours accompagné de délits voisins, tels que le recel de fraude fiscale, le blanchiment, de blanchiment de fraude fiscale ou encore l’escroquerie. 

Quant aux responsables, ceux-ci sont, naturellement, les auteurs et co-auteurs, personnes physiques ou morales, mais aussi les complices, tels qu’en particulier, les conseils en tout genre.  Et la sanction est pénale (amende et emprisonnement). 

En revanche, l’évasion fiscale n’est pas, pour le moment en tous cas, délictuelle dans bon nombre de pays. Le Conseil Constitutionnel français a d’ailleurs rejeté tous les amendements, principalement socialistes, allant dans le sens contraire. Il a d’ailleurs récemment censuré le projet d’instauration de l’article 78 de la loi de finances pour 2017 qui prévoyait d’imposer le bénéfice mondial des sociétés (la fameuse taxe ‘Google’). Mais les Robin des Bois ne lâcheront pas !

Et pour compléter l’édifice, nombre d’Etats ont conclu des conventions visant à faciliter l’échange automatique d’informations et adopté des règles de transparence qui obligent les sociétés à déclarer le nom des associés et celui des bénéficiaires économiques (ceci est d’ailleurs applicable dans l’Etat-même du Delaware).  

Il est donc impératif de ne pas se fier aux conseils des va-t’en guerre et des prétendus spécialistes d’opérations offshore, sans bien vérifier que l’opération envisagée est légale, notamment, dans son pays de résidence fiscale, quitte à demander l’accord préalable de l’administration de son pays ou une opinion juridique d’un avocat fiscaliste et responsable.  

D’aucuns peuvent le regretter, mais notre histoire récente montre bien que les secrets ne durent qu’un temps, que les murs ont des oreilles et que la prime est à la délation.

Alain Zahlan de Cayetti PUBLI - INFO (lepetitjournal.com/dubai) le 10 janvier 2017 

Alain Zahlan de Cayetti est Associé Gérant de CVML (Dubaï), un cabinet d’avocats membre du groupe international des cabinets d’avocats français CVML, basé à Paris (www.cvml.com).Avocat au Barreau de Paris et conseil juridique aux Emirats Arabes Unis, il est médiateur agréé près du Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris et avocat agréé près des DIFC Courts. Spécialisé en fusions-acquisitions et en modes alternatifs de règlement des conflits, il intervient régulièrement à Paris Sorbonne University of Abu Dhabi et à la Faculté de droit d’Evry où il dispense des cours de droit des fusions-acquisitions, de finance internationale, de médiation, d’arbitrage international et de techniques de négociation pour juristes (Méthode Harvard). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
A la Une à Dubaï

COMPTOIR 102 - Une Parisienne qui chaloupe au rythme du désert

Créé par une parisienne nomade, amoureuse de sa ville et du style, Comptoir 102 est un concept store où la serendipité fait se côtoyer mobilier, design, bijoux de créateurs, vêtements et accessoires de mode, autour d’un café healthy et bio.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine