Dakar

Lutte contre la malnutrition : le Sénégal donné pour exemple par la Banque Mondiale

Les Sénégalais mangent mieux en 2017 et c'est la Banque Mondiale (BM) qui le dit dans un rapport du Groupe Indépendant d'Évaluation publié le 13 juin dernier. Ledit rapport, intitulé, « une décennie de soutien de la Banque mondiale au programme de nutrition au Sénégal », révèle qu'en matière de nutrition, le Sénégal fait figure de proue en Afrique. Pour Abdoulaye Ka, le coordinateur national de la cellule de crise contre la malnutrition (CLM), la période 2002 - 2014 est une "décennie gagnante". Dix ans durant lesquelles,  la BM a consenti à des financements de l’ordre de 35 milliards de francs CFA (62 millions de dollars) au profit de différents programmes sénégalais. La Banque mondiale appelle d'ailleurs les autres pays africains, durement frappés par le phénomène à s'inspirer du modèle sénégalais. Au début de l'année 2017, plus de 78% des Sénégalais sont parvenus à assurer plus de trois repas au quotidien alors qu'en fin 2013 ce chiffre était seulement de 30%, selon une enquête de perception de la conjoncture réalisée par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).  

 

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/dakar) Vendredi 15 juin 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour recevoir toutes nos infos sur Dakar !

Suivez-nous sur facebook

Suivez-nous sur twiter

 
A la Une à Dakar
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine