Le long métrage documentaire "Dégage", dernier film de Mohamed Zran, sera programmé au Festival des Films du Monde de Montréal, le 30 août 2012

Le film raconte les événements vécus par la Tunisie et les Tunisiens qui se sont soulevés contre l'oppression, la répression et la marginalisation en lançant un seul mot "dégage"

Au sujet de ce film événement, Mohamed Zran déclara : "Ce long-métrage résume l'itinéraire de toutes les phases de la révolution de la dignité et de la liberté. Il s'agit, à mes yeux, d'une réhabilitation pour le peuple tunisien qui a milité et tenté avec des moyens simples et modestes de lutter contre la pauvreté et la marginalisation. Je l'ai voulu un hommage aux enfants de Sidi Bouzid, Kasserine, Thala, Regueb et biens d'autres régions tunisiennes démunies, depuis lesquelles s'est déclenchée la première flamme du printemps arabe".

Le réalisateur :

Mohamed Zran, né le 23 août 1959 à Zarzis, est un scénariste, réalisateur et acteur tunisien.

Titulaire d'un diplôme d'études supérieures cinématographiques à l'École supérieure libre d'études cinématographiques de Paris, il travaille comme assistant réalisateur de Cyril Collard. Par la suite, il interprète le rôle de Mohamed dans le film Alger la blanche (1986) de Collard et le rôle du Père au téléphone dans le film Bye-bye (1995) de Karim Dridi.

Il réalise son premier court métrage "Virgule" en 1987 puis écrit et réalise les films Le "Casseur de pierres" en 1989 et "Ya Nabil" en 1993. En 1996 sort son premier long métrage, "Essaïda" où il évoque les thèmes de la marginalisation, de la pauvreté et du crime à Tunis. À sa sortie, le film remporte un succès populaire phénoménal et marque de manière importante le cinéma tunisien.

Il réalise ensuite le documentaire "Le Chant du millénaire" en 2002, puis le film "Le Prince" en 2004 qui remporte le prix du meilleur montage au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

En 2009 sort "Vivre ici" dans lequel Mohamed Zran aborde, à travers sa ville natale du sud de la Tunisie, Zarzis, l'immigration, la religion, la diversité et les possibilités d'une coexistence pacifique. Il remporte la même année avec ce film le prix du meilleur réalisateur au Festival cinématographique d'Abou Dhabi.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis.html) vendredi 24 août 2012

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Turin - actualité italie

DENATALITE – L’Italie inquiète

Face aux données alarmantes concernant la natalité, peut-on parler de suicide démographique ? Dans un pays qui vieillit, sans réelle…
Expat
Expat - Emploi

MANAGEMENT A LA FRANÇAISE – Encore un effort !

Il est perçu comment le manager français ? Les cadres étrangers travaillant dans les entreprises du CAC40 ont répondu et le décrivent comme étant peu explicite, autocrate… mais très performant !

FORUM EXPAT – "Une expatriation réussie se construit souvent avant de partir"

Forum Expat se tiendra les 2 et 3 juin prochains à la Cité de la Mode et du Design à Paris. C’est le plus gros salon en France consacré à l’expatriation. Cyril Gardère, directeur délégué Pub du Groupe Le Monde, organisateur de l’événement, nous explique ce que nous réserve cette troisième édition
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala