Une foule impressionnante s'est réunie, samedi dernier sur la Piazza del Popolo, pour reproduire la chorégraphie du chanteur coréen Psy. Le flashmob réalisé est un succès sur les réseaux sociaux, confirmant l'engouement du public pour ce titre entraînant

Le tube "Gangnam Style" du chanteur sud-coréen Psy est en tête des charts du monde entier. Le clip a été vu plus de 700 millions de fois sur YouTube, devenant la deuxième vidéo la plus populaire, après Baby de Justin Bieber. La chorégraphie déjantée et les paroles entêtantes du titre lui ont permis de se classer à la 4ème position des meilleures ventes de singles en Italie. Sortie en juillet 2012, la chanson fait référence à Gangnam, quartier le plus aisé de la ville de Séoul.

L'engouement se transforme désormais en une série de flashmob, de Londres à Milan. Signifiant "foule éclair" en anglais, cette nouvelle génération de happening consiste à rassembler sur une courte durée, un maximum d'inconnus dans un même lieu, pour réaliser des tâches définies à l'avance. A l'appel de Roma Flash Mob sur Facebook, des milliers d'anonymes ont répété la célèbre chorégraphie, aidés par une application pour Smartphone.

Cette fois, le chanteur Psy n'était pas présent dans la capitale italienne. Ayant assisté à la même initiative, lundi 5 novembre, à Paris, il s'est déclaré surpris d'être aussi célèbre. Le succès était tout aussi fort à Rome, où un nombre record de participants a été annoncé par les organisateurs. 30.000 personnes se sont réunies sur la Piazza del Popolo, contre 20.000 au Trocadéro. Francesca, étudiante de 21 ans présente au Flashmob, est "conquise d'avoir vu autant de jeunes rassemblés pour un événement si positif."

Martin CANGELOSI (www.lepetitjournal.com/rome ) Mercredi 14 novembre 2012

Une internationale

FRANCK MESNEL- L’effet papillon, du rugby à Eden Park

Franck Mesnel Eden Park
Comment un nœud de papillon rose, né de la fantaisie des joueurs de rugby du Racing, soucieux de s’illustrer dans les règles, mais avec élégance et impertinence, est-il devenu presque 30 ans plus tard le symbole d’une marque de "casual luxe" haut de gamme ? Franck Mesnel revient sur l’histoire vraie de la construction de la marque "Eden Park", au moment même où il vivait les plus grands moments de sa carrière de joueur de rugby, en équipe de…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine